search-form-close
Après avoir posé un lapin à un hôte du Maroc, Mohamed VI pose aux côtés d’une star de la télé-réalité

Après avoir posé un lapin à un hôte du Maroc, Mohamed VI pose aux côtés d’une star de la télé-réalité

Mélanie Amar, alias « Melanightt » sur les réseaux sociaux, a participé malgré elle au déclenchement d’une polémique à l’encontre du roi Mohammed VI. La candidate de l’émission française de télé-réalité « Les Anges », qui compte plus de 650 000 followers sur Instagram, a posté dans la soirée du 8 janvier sur son compte un cliché d’elle en compagnie du souverain marocain, au sein d’un restaurant de l’avenue Montaigne, à Paris. La jeune femme a affirmé avoir dîné avec le roi, sans que personne n’ait pu confirmer la véracité de ses propos. Mélanie Amar a néanmoins supprimé ce cliché quelques heures après l’avoir posté, au regard des commentaires désobligeants.

« Mieux à faire que d’accueillir le chef d’État espagnol »

Sur Twitter, un internaute n’a pas manqué de souligner ironiquement la défection du roi Mohammed VI. « Il se trouve que le roi avait mieux à faire que d’accueillir le chef d’État espagnol qui devait venir du 9 au 11 janvier… ».

Une visite diplomatique entre le souverain marocain et le couple royal espagnol devait initialement se tenir à Rabat mardi 9 janvier, comme nous l’avions rapporté hier mardi. L’accueil de Felipe VI, accompagné de sa femme et d’une délégation composée de ministres et d’hommes d’affaires aurait dû s’achever le jeudi 11 janvier à Tanger, après avoir présidé à Casablanca  un forum où plus de 200 hommes d’affaires espagnols et marocains auraient dû se réunir pour renforcer leurs relations économiques.

Mais dans la soirée du 3 janvier, Mohammed VI a annulé cette visite, officiellement pour des « raisons d’agenda », n’apportant aucune explication détaillée à ses interlocuteurs espagnols. « Cela a été un désastre. Nous ne savons pas ce qui s’est passé ou pourquoi le Maroc a annulé le voyage alors que tout était déjà discuté et accepté », ont commenté des officiels espagnols qui s’étaient rendus au royaume alaouite.

Contacté par nos soins, le ministère espagnol des Affaires étrangères précise cependant qu’aucune communication publique n’a été faite à propos de ce voyage. « Nous travaillons actuellement à l’organisation d’une visite », précise l’attaché de presse, qui devrait avoir lieu en mars prochain. Mais un article paru dans les colonnes du journal El Mundo a indiqué que « les correspondants espagnols au Maroc ont reçu un e-mail de la Maison Royale dans lequel elle affirmait planifier ce voyage étatique du 9 au 11 janvier. »

Mohammed VI avait déjà annulé une rencontre prévue avec le couple royal espagnol les 29 et 30 novembre dernier, préférant se rendre au sommet d’Abidjan entre l’Union européenne et l’Union africaine. Le dernier voyage d’État de Felipe VI au Maroc date de juillet 2004.

close