search-form-close
Automobile : le Maroc attend un troisième constructeur

Automobile : le Maroc attend un troisième constructeur

Au Maroc, le marché de l’automobile a enregistré un volume de 60 milliards de dirhams (6 milliards de dollars) à l’export et un taux d’intégration locale de 43% en 2016, indique l’Économiste marocain. En terme d’emplois, ce sont près de 85.000 postes qui ont été créés jusqu’à maintenant, avec un objectif de 175.000 d’ici 2020.

Objectif : 10 milliards de dollars en 2020

Selon le journal marocain, les professionnels du secteur tablent sur un chiffre d’affaires de 100 milliards de dirhams (10 milliards de dollars) et un taux d’intégration locale de 65% en 2020. La capacité d’assemblage des usines situées dans le pays devrait atteindre le « million de véhicules par an ».

Pour atteindre cet objectif, l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile (Amica) indique que l’implantation d’un troisième constructeur dans le pays est nécessaire. Et cette perspective serait très probable puisque les professionnels assurent que des pourparlers sont en cours sans donner plus de précisions. Actuellement, ce sont les deux constructeurs français Renault et PSA Peugeot qui sont présents dans le pays et des sources expliquent que d’autres grands groupes ont manifesté leur intérêt. Plusieurs pistes sont donc évoquées parmi lesquelles l’Allemand Volkswagen, un groupe chinois ou encore Fiat.

Fiat veut une usine dans la zone « subsaharienne de l’Afrique »

Dans un entretien accordé au même journal marocain, le responsable de la région EMEA du groupe Fiat Chrysler Automobile (FAC) déclare que « le Maroc paraît être le candidat logique » pour l’implantation d’une troisième usine sur le continent africain. « Je ne vois pas d’autres pays dans la région qui disposent de plus de constructeurs et d’équipementiers », explique Alfredo Altavilla.

Le groupe Fiat vise 30% de ventes supplémentaires en Afrique et indique que cela nécessite « au moins trois usines » sur le continent. Pour le moment, FAC est établie en Egypte, où il produit des Jeep, et le groupe envisage une présence dans le Sud avec l’Afrique du Sud comme « pays idéal ». Reste la zone subsaharienne où le FAC veut implanter une troisième plateforme. Puisque « le Maroc est le plus important marché de Fiat Chrysler Group en Afrique » et un « hub pour toute la présence que nous devons établir et avoir en Afrique subsaharienne », le 2ème responsable du groupe voit dans ce pays, une destination idéale à son implantation.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close