search-form-close
  • Brent: $51,00+0,09%
  • Taux de change: 1 € = 129,13 DZD (Officiel), 191 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Béjaïa : un festival annulé pour des raisons sécuritaires

Initialement prévu pour ce samedi à Tala Ilef, sur la côte ouest de Béjaïa, la troisième édition du « Festival of colors Algéria» a été annulée pour des raisons sécuritaires, ont annoncé les organisateurs sur la page Facebook du festival.

Les autorités ont annoncé jeudi aux organisateurs qu’aucun dispositif sécuritaire ne sera déployé pour assurer ce spectacle musical où plus de 3000 personnes étaient attendues dont les artistes Amel Zen et Freeklane.

« Nous avons tout fait, tout essayé, mais aucune alternative n’a été possible. Nous sommes dans le regret de vous annoncer l’annulation du spectacle musical qui devait se tenir le 12 août prochain au port de Tala Ilef », ont annoncé les organisateurs.

« Nous voulons que vous soyez-là mais nous voulons surtout que vous soyez en sécurité. Jeunes hommes, femmes, pères, mères et enfants ont tous droit à un minimum de sécurité que nous ne pouvons assurer seuls », écrivent-ils, insistant que c’est « purement pour des raisons sécuritaires » que le festival a été annulé.

« Croyant avoir détruit tout ce que nous avons bâti pendant trois ans, pensant nous avoir fait perdre ce que nous avons longuement réussi à entreprendre, nous disons aujourd’hui que ce n’est que le début de notre engagement, que nous continuerons à nous inscrire dans une dynamique jeune et consciente, car ce qui aurait été pire, c’est que les choses se passent mal et que nous ne puissions rien faire contre cela. Le volet sécuritaire n’est pas de notre ressort, il est exclusivement du ressort de l’Etat », notent-ils.

Toutefois, ils annoncent le maintien, « malgré les difficultés », du projet « l’art-est-public », avec des activités culturelles diverses, qui se tient en ce moment même dans la wilaya de Béjaïa.

Malgré son succès auprès des jeunes, le festival « Colors of Algeria » a essuyé des critiques acerbes, notamment sur la toile, des milieux islamo-conservateurs relayés par des journaux arabophones.

| VOIR AUSSI :  édition 2015 Holi Colors Festival Algeria “Bejaia” 2015 Aftermovie 

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (69)

    • Jubadeux

      Jubadeux

      Un régime autoritaire à bout de souffle, des conservateurs et des islamistes hors de l’Histoire !
      A propos du siècle des lumières et toujours pour la clarté du débat/ j’en fais référence via mes posts ci-dessous :
      Six traits marquants d’une pensée moderne s’y affirment et peuvent être retenus :
      – la primauté de l’esprit scientifique sur la Providence dont la révolution newtonienne est l’illustration la plus marquante ;
      – la réflexion politique marquée par la théorie contractuelle, influencée par les travaux de John Locke
      – les progrès de l’esprit critique à l’œuvre, par exemple, dans le Dictionnaire historique et critique (1697) de Pierre Bayle et la critique lockienne des idées innées ;
      – une première désacralisation de la monarchie dont les Dialogues du baron Louis de La Hontan (1710) sont l’une des manifestations ;

      • Jubadeux

        Jubadeux

        – l’affirmation de l’idée de tolérance dans une Europe marquée par les divisions religieuses dont l’œuvre de Lessing, Nathan le Sage est une illustration ;
        – Enfin, le déisme. Que l’on soit croyant ou non d’ailleurs dans une religion ou en Dieu. Le déisme est une croyance ou une doctrine qui affirme l’existence d’un Dieu et son influence dans la création de l’Univers. Le déisme prône une « religion naturelle » qui se vit par l’expérience individuelle et qui ne repose pas sur une tradition écrite ou sur une tradition « prophétique ». Pour certains déistes de ce siècle, on peut avoir une relation avec Dieu mais elle est directe (notamment par la contemplation). Il s’agit par conséquent d’une croyance uniquement INDIVIDUELLE et donc irréligieuse.
        Ces champs de réflexion précurseurs, ….

      • Jubadeux

        Jubadeux

        Ces champs de réflexion précurseurs, qui allaient former le socle de la Philosophie des Lumières, traversent le siècle et influencent de nombreux domaines, à l’instar de l’économie politique. L’idée de progrès vient couronner tous ses traits dominants.
        Alors, Algérien, il est temps, réveille-toi, lève-toi, marche et ose penser par toi-même !

      • Hassouni

        Hassouni

        Arrête de te torturer le bulbe, tes compatriotes, les lumière ils en sont loin, très loin, à des années lumières……. Ce qu’il leur faut c’est la trique et juste la trique, un jour, prochainement, on viendra s’en occuper

    • Zamphir

      Zamphir

      Nous demandons aussi aux parents de ne pas laisser les terroristes arabos islamistes islmaiser vos enfants.sinon a la fin vos enfants deviendrons des arabos terroristes islamistes

    • Zamphir

      Zamphir

      Mes dames et messieurs ,je tiens avous signaler que toute la presse independante Kabyle en ligne a ete bloquee par les voyous qui ont pris le pays en otage depuis 62.
      Seul un pays Kabyle ,libre ,laique ,et independant regrelera tous les problemes crees par la minorite arabo musulmane venue de l ‘orient et de oujda .
      Oui les Kabyles ont l’esprit LIBRE depuis la nuit des temps ,c’est dans les genes .
      Quand le pays Kabyle deviendra independant tout le monde aura le droit de celebrer n’importe qu’elle fete .Pour l’instant les harquis ,deserteurs de l’armee Francaise qui ont pris le pouvoir par la force obligent les Kabyles a apprendre la langue arabe qui n’est pas leur langue .La langue arabe est faite specialement pour les arabes .Nous demandons aux parents Kabyles de ne plus envoyer vos enfants pour apprendre la langue du colon.

    • Jubadeux

      Jubadeux

      Un régime autoritaire à bout de souffle, des conservateurs et des islamistes hors de l’Histoire !
      A propos du siècle des lumières ( pour la clarté du débat/ j’en fais référence via mes posts ci-dessous):
      Le siècle des Lumières est un mouvement littéraire et culturel lancé en Europe au 18ème siècle (1715-1789), dont le but était de dépasser l’obscurantisme et de promouvoir les connaissances.
      Des philosophes et des intellectuels encourageaient la science par l’échange intellectuel, s’opposant à la superstition, à l’intolérance et aux abus des Églises et des États. Le terme de « Lumières » a été consacré par l’usage pour rassembler la diversité des manifestations de cet ensemble d’objets, de courants de pensée ou de sensibilité et d’acteurs historiques.
      Les philosophes ne se contentent pas d’écrire. Ils se mettent aussi personnellement en cause, au risque d’être arrêtés, emprisonnés.

      • Jubadeux

        Jubadeux

        Diderot et D’Alembert consacrent plus de vingt ans de leur vie à la publication de l’Encyclopédie, énorme dictionnaire de 28 volumes dont 11 volumes d’illustrations consacré à toutes les formes de la connaissance et des sciences. Tous les écrivains et les savants du siècle participent à la rédaction des articles de l’Encyclopédie, dont la publication s’étend de 1751 à 1772.
        Accusé de propager des idées dangereuses, Diderot est emprisonné pendant plusieurs mois. Cependant la vraie volonté de Diderot et de tous les écrivains de l’Encyclopédie était de se battre contre ce qu’ils appelaient l’Obscurantisme religieux. On oppose ainsi les Lumières à l’obscurantisme, ou le manque de culture, de savoir. Ce siècle des lumières permet de lutter contre l’obscurantisme c’est-à-dire la bêtise et l’ignorance qui rendent intolérants.

      • Jubadeux

        Jubadeux

        C’est un âpre combat : Voltaire connaît l’exil et la prison. Montesquieu doit faire imprimer les « lettres persanes » en Hollande pour déjouer la censure .
        Ce combat est cependant jugé indispensable. Le philosophe allemand Kant nous l’ordonne : « ose savoir ». On promeut l’idée selon laquelle seule la connaissance permet de juger d’une situation en adulte sans obéir aveuglément aux tutelles que sont le roi, la religion, ou l’armée.

    • Jubadeux

      Jubadeux

      1/3. Un régime autoritaire à bout de souffle, des conservateurs et des islamistes hors de l’Histoire !
      Voilà ce qu’on veut pour ce pays et que la jeunesse réfute de toutes ses forces ! Une jeunesse qui veut croquer la vie.
      Il n’ y a pas dans cette histoire un problème de sécurité. C’est d’abord un problème de mentalité, d’esprit féodal et très mal tourné qui sévit dans les têtes des dirigeants et walis algériens !
      Je ne veux pas choquer quelque croyance que ce soit par ce qui suit, mais la question est, tout simplement, être ou ne pas être… musulman, être ou ne pas être… un citoyen libre de conscience !

      • Jubadeux

        Jubadeux

        Et, on ne peut pas vivre au 21ème siècle avec une mentalité cryogénisée, figée au 7ème siècle.
        Aussi est-il vital de se résoudre à dégeler toutes les glaciations idéologiques. Il y va de la survie d’une tradition religieuse algérienne, nord-africaine, multiséculaire qui a pratiqué la tolérance et le bon vieux vivre ensemble en Algérie ou en Afrique du Nord.
        On peut être croyant ou non, musulman ou non, cela doit rester une affaire personnelle. C’est de la liberté de culte tout simplement, du respect de la croyance de l’autre. Et cela, ne nous empêche pas évidemment de regarder l’Histoire et de laisser le débat d’idées s’instaurer.

      • Jubadeux

        Jubadeux

        On ne peut pas interdire ce débat sous prétexte de la chose sacrée.
        On ne peut pas faire croire au citoyen ou à l’arabo-musulman qu’il est, avec sa religion, l’élu des Dieux.
        On ne peut pas croire non plus qu’une religion est supérieure à une autre, puisque nous sommes justement dans le domaine de la croyance.
        On ne peut pas, par axiome ou par postulat, affirmer qu’un croyant est dessus d’un non croyant. Nous ne sommes pas dans l’antiquité et encore moins au moyen-âge !

    • Jubadeux

      Jubadeux

      2/3. Un régime autoritaire à bout de souffle, des conservateurs et des islamistes hors de l’Histoire !
      On ne peut pas continuer à croire que ce qui a précédé l’Hégire (622) fut l’ère de l’ignorance et de l’obscurantisme.
      Bien au contraire, la vérité historique et archéologique moderne nous indique que l’espèce humaine, depuis l’apparition de l’écriture en Mésopotamie à la fin du 4ème millénaire av. J. C (3 300 avant JC), a bien créé de nombreuses civilisations brillantes. A mis en place de multiples organisations politiques, a créé diverses divinités et développé l’art, la culture, la poésie, l’économie et l’art militaire.

      • Jubadeux

        Jubadeux

        On peut citer la civilisation de Babylone, avec ses vieilles cités du sud mésopotamien héritières des civilisations de Sumer et d’Akkad, qui devient l’héritière de leurs anciennes traditions, et un centre culturel et religieux rayonnant dans tout le Proche-Orient ancien et même le monde antique. Son prestige fut immense pendant la période antique, et s’est transmis jusqu’à nos jours par la tradition juive (Torah), chrétienne (Bible), islamique (Coran) et celle des auteurs de la Grèce classique, témoins de l’empire néo-babylonien.

      • Jubadeux

        Jubadeux

        En termes de croyances, l’idée du monothéisme et du Dieu unique, à la fois créateur et tout-puissant, s’est déjà faite au terme d’une lente évolution humaine et largement bien avant le début de notre ère. Certains commentateurs l’utilisaient alors pour qualifier le judaïsme, le christianisme et plus tard l’islam pour ainsi affirmer la supériorité morale et spirituelle spécifique de ces religions, de manière exclusive, vis-à-vis des autres croyances antiques.

      • Jubadeux

        Jubadeux

        De ces trois religions dominantes et de l’idée du Dieu Unique, est née ainsi l’idée partagée, répandue au-delà de la Méditerranée, que la religion n’appartient pas à un empereur ou ne dépend pas d’un roi ou d’un souverain et peut alors s’affranchir du pouvoir impérial et du culte de souverains puissants qui devaient être divinisés par leurs sujets (comme pouvaient le faire les pharaons par exemple).
        Le Dieu unique, transcendant, devient ainsi un souverain invisible plus puissant encore, maître du temps, de l’univers, du minéral et du vivant.

    • Jubadeux

      Jubadeux

      3/3. Un régime autoritaire à bout de souffle, des conservateurs et des islamistes hors de l’Histoire !
      On ne peut pas continuer à croire non plus que depuis 622 (Hégire), l’humanité n’a pas progressé en termes d’idées.
      On ne peut pas tolérer que les conservateurs ou les obscurantistes religieux puissent nous empêchent de rattraper la séquence historique post Renaissance «Descartes (1596)/ Freud (1856)» ou plus particulièrement le siècle des lumières ; période en Europe au 18ème siècle (1715-1789) qui a vu naître de grands penseurs dont le but et la vie était de dépasser l’obscurantisme et de promouvoir les connaissances au-delà du religieux pour plus de modernité et de progrès.

      • Jubadeux

        Jubadeux

        Oui, on peut affirmer que la période « Descartes – Freud » en passant par les lumières Diderot, Voltaire, Montesquieu, Jean-Jacques Rousseau, Kant, et autres, avec tout ce qu’elle comporte d’humanité, a été totalement RATEE par le monde arabo-musulman.
        Il faut retrouver les idées de cette période, les étudier, les ingérer, les critiquer, voire les améliorer…le rêve est permis !. Mais cela ne sera pas possible avec les pseudo-théologiens musulmans satellitaires saoudiens ou égyptiens qui brillent de nos jours par leur absolue pauvreté intellectuelle.

      • Jubadeux

        Jubadeux

        Alors, quand bien même le monde musulman ne serait pas prêt à ce projet, il faudrait l’y préparer et l’y amener avec beaucoup de pédagogie. C’est le rôle en principe de l’école. Sortir de la raison religieuse pour laisser place à la raison critique autonome. Faire de l’Algérien un être qui existe par lui-même, et non pas par sa tribu, sa pseudo-oumma ou je ne sais quel ordre religieux…
        Ce sont les penseurs, les philosophes, les intellectuels et les « théologiens éclairés » qui doivent entreprendre ce chantier par les voies académiques ; dans un cadre universitaire, élémentaire au collège et au Lycée, avec une explication pédagogique via les réseaux sociaux et les canaux satellitaires. Dans une logique de refondation de la pensée théologique islamique. Pour se soustraire de ses arguments autoritaires. Pour en terminer enfin avec la pensée magique et les représentations superstitieuses.

    • Elbachir

      Elbachir

      Déjà il n’y a pas beaucoup de loisirs pour les adolescents et les jeunes, l’Etat veut vraiment les étouffer . Je ne comprends pas ce régime de mer…qui veut qu’on soit tous des intégristes ou adhérents au FLN version 2017. Je pense qu’on a une jeunesse très patiente en Algerie, mais attention à force d’interdire la patience à des limite.

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      Le régime et les islamistes veulent nous rendre conformément à leurs esprits biscornus et rétrogrades….Pourquoi veulent-ils qu’on soit comme eux alors que lorsqu’on a été mis au monde nous sommes tous nés libres. La liberté ne s’achète pas au souk el fellah rappelez-vous de cette appellation sous Boumediène le dictateur, elle s’acquière par les luttes…

    • Parlavectabouch

      Parlavectabouch

      Homolibre🐩
      T ont pays est une prison personne n’y rentre encore moins les MAROCAIN
      Mais par contre ta 👙soeur👠 à Marrakech repartira avec un cul en chou-fleur

    • MessisH

      MessisH

      C’est la faute des organisateurs fallait exiger le bikini pour attirer l’attention des médias étranger s’ils voulaient que ce festival soit approuvé,en attendant contentons nous de leur feuilleton d’été Said & co ,crevons d’ennui et de LEGUIA c’est ce qu’on mérite

    • Zeralda

      Zeralda

      Festival annulé pour raisons de sécurité?Pourtant Béjaïa est réputée pour ne pas être un sanctuaire du terrorisme islamiste.Mais il est vrai qu’il y a des raisons que la raison ne connait pas.

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      Si on veut vraiment que ça change faut que nous agissons ensemble en mettant nos divergences d’opinion ou autres de côté… C’est pour la survie de nos valeurs, de nos repères, de notre identité, de notre liberté, de notre civilisation ancestrale, de notre langue, de nos coutumes, de nos traditions, de notre calendrier et de nos spécificités…. Franchement, je suis très triste lorsque j’Ai que le festival a été annulé soi-disant pour des raisons sécuritaires que le régime colonial de Bouteflika refuse d’assurer… Les citoyens de Bougie auraient eux-mêmes assuré la sécurité… 1Kabylo-Canadien résidant au Canada.

      • hamraoui

        hamraoui

        @nepouretrelibre et son kabylo-canadien. Du jamais vu…T as un souci mec

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      Sur pression des salafistes, nous devons tous envoyer un Tweet pour dénoncer l’annulation du festival de musique soi-disant pour des raisons sécuritaires que le régime colonial refuse et dans l’incapacité d’assurer.. Moi je viens juste d’envoyer un sur Twitter… Ensemble on peut changer les choses dans toutes les régions Kabylophones…. À bas l’islamisme radical, à bas la dictature du régime de Boutelfika… Nous Kabyles sommes confrontés de deux dictats rétrogrades à savoir l’islamisme salafiste de l’arabie sadoudite et la dictature militaire de Bouteflia et ce depuis le putsch de 1962… D’ailleurs, c’est lui qui est derrière cette création religieuse salafiste pour demeurer au pouvoir illégitimement.

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      Sur pression des salafistes, ,ous devons tous envoyer un Tweet pour dénoncer l’annulation du festival de musique soi-disant pour des raisons sécuritaires que le régime colonial refuse d’assure.. Moi je viens juste d’envoyer un sur Twitter… Ensemble on peut changer les choses dans tous les régions Kabylophones…. À bas l’islamisme radical, à bas la dictature du régime de Boutelfika… Nous Kabyles sommes confrontés à deux dictats rétrogrades à savoir l’islamisme salafiste de l’arabie sadoudite et la dictature militaire de Bouteflia et ce depuis le putsch de 1962… D’ailleurs, c’est lui qui est derrière cette création religieuse salafiste pour demeurer au pouvoir illégitimement.

    • hommelibre

      hommelibre

      pauvre de nous a ce point l algerie est malade comme son chef qu il annule les mariages aussi d ete

    • MAKELELE

      MAKELELE

      Réveiller vous les bounifs en plastique et porter le MAK au pouvoir ont vous aidera à découper ce bled en quatre il faut juste l’étincelle et nous ont apportera l’essence 😂

      • hommelibre

        hommelibre

        ce qui ne sont d accord c leurs problemes

    • netzer

      netzer

      IL EST TEMPS DE SUPPRIMER LES POSTES DE WALI,CHEF DE DAIRA ET SG ET LES REMPLACER PAR LES ELUS DE L APW C EST PLUS LOGIQUE ,PRAGMATIQUE , ET CE N EST QU A CETTE CONDITION QU ON PEUT COMMENCER A PARLER DE VOTE TRANSPARENT ET DE CRÉDIBILITÉ DE SCRUTIN SINON UN BOYCOTTAGE TOTAL GARANTI ECHAAB FAK BIHOUM

    • machar

      machar

      Raison sécuritaire? Qui peut bien être derrière cette raison? Bizarre … ou plutôt non c’est normal, on va dans le sens que certains rétrogrades, tapit dans l’ombre du “pouvoir”, ont fait prendre à notre pays depuis un certain temps. Aokas, l’ “Algéroise 2017” (5000 participantes prévues) et maintenant ce festival… annulé pour raisons sécuritaires. Comme le souligne fort justement Uchan nous avons une police très présente, une gendarmerie efficace et des militaires dont le Vice Ministre des Armées ne tarit pas d’éloges et personne n’est capable d’assurer la sécurité d’un petit festival! A quoi servent-ils? A protéger… qui? En tous les cas pas cette jeunesse qui ne demande qu’à vivre leur vie “terrestre” en toute liberté c’est justement ce qui gêne certains qui invoquent des raisons “sécuritaires”. Ils devraient dire “des raisons morales”.

    • uchan

      uchan

      Interdire toutes les activités est devenu trop flagrant pour le régime, surtout à très haut risque pour eux, ils ont trouvé une meilleure façon, elle est simple et sournoise à la fois, pourtant la police, la gendarmerie, l’armée et les services spéciaux sont payés par l’argent des algériens, pour quoi les algériens ne pouvaient pas bénéficier de la sécurité qu’ils financent par leur argent, hélas nos forces de sécurité sont alloués à protéger des corrompus et compères, deux Algérie, celle des voleurs proches du régime et celle des autres, pourtant le grand M’Hedi rêvait d’une seule Algérie pour tout les algériens.

    • Jubadeux

      Jubadeux

      A bien regarder, il est à se demander si la dernière série d’interdictions en tout genre en Kabylie ne relève pas d’une stratégie sournoise, vicieuse qui vise à faire soulever la jeunesse kabyle, à déstabiliser cette région….et pendant ce temps là (le temps de la répression et de quoi occuper les journalistes, un os à ronger quoi pour eux, excusez l’expression svp), on prépare la succession 2019 tranquillou, on fait passer la pilule de la crise tranquillou, ni vu , ni connu.
      Ah, Kabylie, comme variable d’ajustement ? Je ne l’espère pas bien sûr.

      • hommelibre

        hommelibre

        et en prime ta soeur coco en premier plan tu coyer que c Disney land tu as a faire a un peuple pragmatique

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      Ceux qui sont contre mes commentaires cela m’étonne que ça provient des Kabyles, car un Kabyle ne peut être contre la liberté d’expression, d’opinion, la culture, le savoir, le civisme, etc… En tout cas, je resterai fidèle à mes idées quoique vous fassiez… Je m’adresse plus précisément aux bornés islamistes et aux épouseurs du régime de Bouteflika….

    • Jubadeux

      Jubadeux

      Oui, il faut continuer le combat artistique dans la droite ligne de la liberté d’expression et de la liberté tout court. Liberté tant défendue par les peuples de l’Afrique du Nord depuis des millénaires.
      En l’absence de liberté culturelle et artistique comme moyen d’expression ou de penser, comme mode de vie social, comme culture politique, le monde musulman (et algérien) est devenu un monde ultra conservateur, islamiste et rongé par une doctrine arabo-baathiste dangereuse, rongé par un wahabisme moyenâgeux via un islamisme fanatique sourcé par le projet politique des Frères musulmans.
      L’expression artistique, la laïcité et la liberté d’expression font peur aux musulmans et aux conservateurs. Elles font peur aux “chouyoukhs” docteurs de l’Islam, au régime d’Alger et par ricochet, au citoyen normal. Je suis de tout cœur avec ces jeunes, qui ne cherchent qu’ à vivre ; oui vivre leur « algérianité » tout simplement !

      • Jubadeux

        Jubadeux

        Evidemment, en Algérie comme dans tous les pays musulmans, l’Ecole est la source fondamentale de la maladie « psycho intellectuelle » ou de la pensée moyenâgeuse d’une grande partie de la société (et pas la majorité, majorité malheureusement silencieuse). Il y a urgence de bloquer les conservateurs.
        Il y a urgence de sortit de l’influence saoudienne : les musulmans salafistes ou d’inspiration moyen orientale voudraient-ils faire vivre l’Algérien hors l’Histoire ? Ou ils veulent faire l’Histoire à leur guise, comme cela les arrange ! Pas de pensée critique dis-je. Le fanatisme prend le dessus dans les écoles et les universités. Le religieux est un destin communautaire imposé alors que l’Algérien a refusé dans son histoire ce communautarisme abrutissant.

      • Jubadeux

        Jubadeux

        Pour rappel, la religion est une affaire d’abord personnelle et n’est pas héréditaire ! Il n’y a pas de débats intellectuels libres et rationnels. Pas de place pour la chose artistique. La philosophie avec les grands principes dictés par les siècles des lumières est considérée comme l’ennemi numéro un de l’Islam. Elle est le piège et la main de l’Etranger tendu aux musulmans (et donc aux Algériens)! La liberté de pensée et tout ce qui relève du culturel ou de l’univers artistique est l’appât de l’hameçon colonial. L’Algérien est noyé dans un grand vide intellectuel dont l’histoire des idées philosophiques universelles est bannie.
        Dans le monde arabo-musulman, l’école apprend à ses élèves que « penser librement » est un danger qui menace la religion islamique.

      • Jubadeux

        Jubadeux

        La paresse intellectuelle est la règle. Le musulman a tellement peur de la vie qu’il cesse de la vivre ou la vit en pensant au monde qui suit la fin de sa vie (la mort) ! Triste constat. L’avenir des enfants de l’Algérie est compromis par les courants nationalistes aux épices islamiques ou par les idées des Frères musulmans. La phobie islamique envers le progrès, la culture et l’art a engendré une culture de la haine, a renforcé la mentalité du troupeau, a vidé le musulman de pouvoir cultiver une liberté individuelle et son refus de vivre avec autrui.
        Cette peur de l’autre, la chasse à la liberté de penser ont élevé des barrières devant celui qui n’est pas similaire, en religion, en vie sociale et culturelle ou en mode de penser (liberté de penser).

      • Jubadeux

        Jubadeux

        Si le simple croyant musulman (ou non musulman d’ailleurs) ne se libère pas de sa maladie psycho-intellectuelle, il sera condamné à vivre dans la peur, la haine et la violence envers lui-même et envers l’autre.
        L’Algérien ne veut pas de d’une société violente et qui interdirait toute innovation, interdirait tout débat d’idée ou de création artistique.
        Colorly vôtre !

      • hommelibre

        hommelibre

        qu attendez vous pour leur faire la chasse av

    • Jubadeux

      Jubadeux

      “Malgré son succès auprès des jeunes, le festival « Colors of Algeria » a essuyé des critiques acerbes, notamment sur la toile, des milieux islamo-conservateurs relayés par des journaux arabophones.”, Voilà tout est dit! Grave constat!!
      Après Aokas, le Wali ne fait rien pour arranger la liberté des jeunes pour exprimer leur joie de vivre. Les conservateurs veulent tuer ce pays. Je l’ai déjà écrit ici.
      Cela n’a rien à voir bien sûr avec la sécurité. Le régime persiste et signe dans son délire mortifère de toute création artistique ou culturelle algérienne.
      Je reposte mon avis sur ce que l’islamisme et la dérivé de la croyance musulmane de source wahabite et ses ravages sur la société algérienne, croyance et rites qui n’ ont rien à voir bien sûr avec l’Algérien.

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      À nous Kabyles de nous libérer de ces mesures contraignantes du régime dictatorial, corrompu et islamiste… Si au moins est légitime à la rigueur on pourrait dire peut-être qu’il a raison… Il veut nous priver de notre liberté, du savoir et de réfléchir qui sont à mon sens très sacrés. Ce régime illégitime de Bouteflika ni aussi les islamistes n’ont aucun ordre sur nous… Nous sommes un peuple libre !!

      • ZITARI

        ZITARI

        nepouretreparasite plutôt le pb est d’ordre sécuritaire ce genre de rassemblement n’est pas si claire ; derrière se cache des idées politiques à la sauce extrémiste séparatiste et belligérante; la religion ou l’islam est loin de tout ça . QUE DIEU PROTÈGE NOTRE PAYS DES YOUPINS PSEUDO INTELLO DES MES BURNES

      • mehdiT

        mehdiT

        Zetlari parle d’extrémisme séparatiste,lui le bon musulman tolérant,affectueux envers son prochain qui rassemble,t’es défoncé à la coc pas de doute.Que ça parle culture ou politique et alors ???République Algérienne Démocratique et populaire ne peut pas etre juste un slogan.

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      La Correction Cordial gratuitement sur 1000 caractères

      Nous Kabyles ne devons pas nous laisser édicter par le régime de Bouteflika qui en train de s’entre-déchirer ni par les islamistes… Nous sommes un peuple libre depuis bien avant l’ère romaine… Ce n’est pas Bouteflika et ses acolytes qui vont pouvoir nous interdire ou nous mettre dans un moule… Ce pays est le nôtre! Donc, nous ferons de ce pays, ce qui nous paraît utile et bénéfique.

      • ZITARI

        ZITARI

        vous n’avez jamais été libre même en période romaine kakabyle débile et inculte en plus hache les notables les vrais amazigh vous êtes un ramassis de collabos de service peuple ni fois ni loi

      • hommelibre

        hommelibre

        il faut leur faire la chasse aux islamiste de cette region

      • Zeralda

        Zeralda

        @zitari,l’agent du makhzen marocain et de son annexe locale se déchaîne contre les Kabyles pour plaire à ses maîtres.Pauvre type,siadek les Kabyles te font un bras d’honneur petit minable que tu es et que tu restera.

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      Nous Kabyles ne devons pas nous laisser édicter par le régime de Bouteflika qui en train de s’entredechirer ni par les islamistes… Nous sommes un peuple libre depuis bien avant l’ère romaine… Ce n’est pas Bouteflika et ses acolytes qui vont pouvoir nous interdire ou nous mettre dans un moule… Ce pays est le nôtre! Donc, nous ferons de ce pays ce qui nous paraît utile et bénéfique

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      Le régime de Bouteflika et les égorgeurs de tête sont contre tout ce qui peut rendre l’être humain heureux, ils veulent nous conformer à leurs idées rétrogrades. Au Québec en particulier chaque municipalité organise des festivals de tout genre Jazz, Country, folk, etc…Les gens ont besoin de mouvement après avoir bossé : ça boit , ça bouffe, ça danse et ça baise sans limite. Libre max…!!

      • hommelibre

        hommelibre

        puisqque vous n ete pas d accord avec que faite vous chez nous minable zitari guitari

      • ZITARI

        ZITARI

        homme libre haha plutôt ni foi ni loi (la dine la mella) tu risques d’attendre une éternité ; même la France ou isra hell ne te délivrera pov con de tribal primitif fils de harkis collabos

    • KamYEM

      KamYEM

      Le blocus de la wilaya de Béjaïa est toujours en place alors. Il est temps de d’exiger du gouvernement de Tlemcen une liste comparative des investissements publics entre différentes wilaya s et régions.

      • ZITARI

        ZITARI

        tizi aviv avait son université avant toutes autres wilaya y compris tlemcen et tu oses parler des investissements pov con de kakabyle

      • hommelibre

        hommelibre

        le departement s v p et non wilaaaawalou

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      Je viens de lire à cet instant l’article relatif au festival aux couleurs de Bougie … Le régime colonial ne voulait pas qu’il se tienne soi-disant pour des raisons sécuritaires… Heureusement qu’il s’est tenu et j’en suis vraiment fier… Moi Kabylo-Canadien résidant au Canada je suis avec toutes les bonnes initiatives. Nous ne devons pas avoir peur du régime de Bouteflika ni aussi des islamistes.car les deux se ressemblent.

      • hommelibre

        hommelibre

        c tjr le meme idiot qui donne des moins comme lui con

    • nepouretrelibre

      nepouretrelibre

      Je viens de lire à cet instant l’article relatif au festival aux couleurs de Bougie … Le régime colonial ne voulait pas qu’il se tient soi-disant pour des raisons sécuritaires… Heureusement qu’il s’est tenu et j’en suis vraiment fier… Moi Kabylo-Canadien résidant au Canada je suis avec toutes les bonnes initiatives. Nous ne devons pas avoir peur du régime de Bouteflika ni aussi des islamistes.car les deux se ressemblent.

    • Elbachir

      Elbachir

      L’Etat veut bannir tout ce qui est culturel dans la wilaya de Béjaïa de peur de déplaire aux islamistes et conservateurs. C’est bizarre cette succession d’interdictions de tout ce qui est progressiste.

    • Genseric

      Genseric

      Le coup vicieux des autorités . Ils ont trouvé le moyen de “l’interdire” sans vraiment l’interdire . Il suffisait juste de dire qu’on ne peut pas assurer la sécurité .

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close