search-form-close
CAN : l’Algérie prête à suppléer le Cameroun dans l’organisation de l’édition 2019

CAN : l’Algérie prête à suppléer le Cameroun dans l’organisation de l’édition 2019

L’Algérie est prête à suppléer le Cameroun dans l’organisation de la phase finale de la CAN 2019, d’après le ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi Ould Ali. Les préparatifs pour la CAN 2019 accusent du retard notamment dans la région nord de Garoua. « Ce n’est pas d’actualité, mais notre pays est disposé à organiser la CAN 2019 si le Cameroun n’est pas en mesure d’abriter cette compétition. Nous allons réceptionner des stades de qualité, ceux d’Oran, de Tizi Ouzou et de Baraki, en plus des infrastructures dont dispose déjà notre pays qui n’a organisé qu’une seule CAN, celle de 1990. C’est frustrant d’attendre jusqu’à 2025 pour pouvoir postuler à l’organisation de cette importante compétition africaine« , a déclaré El-Hadi Ould Ali à la presse lors de sa dernière visite à Béjaïa.

Le Comité exécutif de la CAF avait attribué les CAN 2019, 2021 et 2023 au Cameroun, à la Côte d’Ivoire et à la Guinée respectivement. Cette décision de l’équipe d’Issa Hayatou est remise en cause et contestée par le président du Conseil des associations de football en Afrique australe (Cosafa), Phillip Chiyangwa, qui a soutenu le nouveau patron de la CAF, Ahmad Ahmad lors des dernières élections de la CAF.   « Ces CAN ont été attribuées de manière brutale et politique au bénéfice d’une région. L’Afrique est notre continent et nous avons le droit de poser des questions et de penser que nous avons été abusés. Dans ces conditions, nous remettons en question le statu quo, la localisation de tous les intérêts dans une région. Le Cosafa va donc protester concernant certaines compétitions qui ont été attribuées », a affirmé dernièrement Chiyangwa, riche homme d’affaires zimbabwéen, lors d’une conférence de presse du Cosafa en Afrique du Sud, en présence d’Ahmad Ahmad. Le patron du Cosafa réclame même une enquête sur l’attribution des trois CAN.  « Une commission d’enquête doit être mise en place« , a-t-il affirmé. Il est à noter que la CAN 2019 a été attribuée au Cameroun aux dépens de l’Algérie, privée aussi de l’organisation de la CAN 2017, confiée au Gabon.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close