search-form-close
  • Brent: $51,79-0,08%
  • Taux de change: 1 € = 117,16 DZD (Officiel), 189 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Candidates aux législatives sans visage : des partis mis en demeure

Des mises en demeure ont été adressées aux partis dont les listes n’affichent pas les photos des candidates aux législatives dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj leur accordant un délai de 48 heures pour se “rattraper”, a affirmé lundi le coordinateur de wilaya de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Hassan Noui.

Les têtes de listes concernées ont été saisies“, a précisé à l’agence officielle, signalant que les formations politiques concernées sont le FFS, l’union Ennahda-Adala-Bina, le Front national algérien (FNA), le Front algérien pour le développement, la liberté et la justice (FADLJ) et le Front du militantisme national (FMN).

Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales a été informé pour prendre les mesures légales prévues en de pareils cas“, a ajouté M. Noui, estimant que ce type de dépassement était “dangereux et contraire aux lois et à la Constitution, d’autant plus que ces femmes se portent candidates pour représenter le peuple au sein de l’Assemblée populaire nationale et le citoyen a le droit de connaître la personne à qui il donne sa voix“.

Les têtes de liste des partis concernés jointes par l’APS ont refusé de commenter ce fait. Cette absence de photos des candidates a été largement débattue par les citoyens y compris sur les réseaux sociaux.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis

  • À la une

    8Cessation de paiement dans le secteur du bâtiment : la voie sans issue du gouvernement
    Il y a 11 heures

    Les banques algériennes sont à court d’argent. Une grande partie des chantiers…

    Les banques algériennes sont à court d’argent. Une grande partie des chantiers de construction de logements soutenus par l’État (LPP, AADL…) sont à l’arrêt, faute de paiement des entreprises réalisatrices.

    | LIRE AUSSI : EXCLUSIF. Les chantiers de logement à l’arrêt : plus de 1,2 milliard USD de créances impayées auprès des entreprises étrangères

    Les impayés se chiffrent ainsi à 130 milliards de dinars, soit plus d’un milliard d’euros, selon nos sources. En cause, le refus des banques…

  • Actualité - Politique

  • Économie