search-form-close
  • Brent: $45,84+0,46%
  • Taux de change: 1 € = 121,31 DZD (Officiel), 190 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Carnet de campagne, jour 12 : le chèque d’Ouyahia, Makri accuse l’ENTV

Toufik Doudou / NEWPRESS

Amara Benyounes, président du Mouvement populaire algérien (MPA) à Batna : « Après la démocratie apaisée, il faut parvenir en Algérie à une paix linguistique car l’arabe et tamazight sont désormais deux langues nationales et officielles. Il n’y a plus de place à la surenchère ».

Djamel Ould Abbes, secrétaire général du FLN, à Sétif : « L’unité du peuple algérien et l’unité nationale sont sacrées, irréversibles. Nous ne céderons rien, même pas un grain de sable du territoire national ». Il a appelé ses militants à rafler les 19 sièges en jeu à Sétif. « Il est honteux de ne pas avoir un siège alors que vous avez en butin tout ce qui a été réalisé depuis 1999. Nous allons gouverner l’Algérie pendant un autre siècle ! », a-t-il annoncé.

Louisa Hanoune, secrétaire général du PT, à Boumerdès : « Je m’engage à proposer l’institution d’un secrétariat d’État chargé de la promotion de tamazight. Il faut former des enseignants et des traducteurs pour généraliser l’usage de tamazight à toutes les administrations et à toutes les écoles ».

Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND à Ain Temouchent : « Pourquoi vous partez en Espagne pour les vacances ? L’Espagne a-t-elle de plus belles plages que l’Algérie? A-t-elle un meilleur soleil ? Il faut soutenir les étrangers qui viennent investir dans le tourisme en Algérie ». Il a proposé de supprimer le couffin du Ramadan et de le remplacer par un chèque postal d’une valeur de 10.000 dinars à distribuer sur les démunis. « De cette manière, nous pouvons éviter le détournement», a-t-il dit.

Amar Ghoul, président de Tajamou amal al jazair (TAJ), à Ain Defla : « Le boycott est l’expression d’une opinion dans la pratique démocratique, mais ce n’est pas une solution. La solution est de participer aux élections pour pouvoir changer les choses ». Il a appelé« les partis amis » à encourager les jeunes avant de proclamer : « Taj est un incubateur des jeunes ».

Abdelaziz Belaid, président du Front El Moustakbel, à Ain Temouchent« Le printemps berbère appartient à l’Algérie et s’insère dans la longue histoire des sacrifices du peuple algérien. Le 20 avril et le 5 octobre ont mené l’Algérie vers le pluralisme et la démocratie ». « Le véritable changement ne concerne pas uniquement les personnes, mais les mentalités », a-t-il ajouté.

Moussa Touati, président du Front national algérien (FNA), à Sétif« Qui étaient les moudjahidine qui avaient pris les armes avant 1962 ? Les enfants pauvres du peuple ou les fils de caïds et de bachaghas ? ». Il a réclamé l’égalité de tous en droits et en devoirs.

Belkacem Sahli, secrétaire général de l’Alliance nationale républicaine (ANR)« La préservation des constantes identitaires nationales est un premier pas pour la défense de l’unité nationale. Il faut prémunir la langue tamazight de toute tentative d’utilisation à des fins de déstabilisation de l’unité du pays ».

Filali Ghouini, président du mouvement El Islah, à Sétif : « Il faut aller vers un véritable système parlementaire dans lequel la majorité élabore son programme, contrôle le gouvernement et lui demande des comptes ».

Abderrazak Makri, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), a publié sur sa page facebook des photos d’un meeting à Blida et a accusé l’ENTV de « dénaturer » les faits dans la couverture de ses rassemblements électoraux. « Nous avons constaté que le peuple adopte de plus en plus le programme alternatif que nous proposons. Où il se trouve, l’homme patriote est notre allié et nous sommes son appui », a-t-il noté.

Le FFS a organisé à Ath Yenni, à Tizi Ouzou, un débat avec la tête de liste à Alger Salima Ghezali et le tête de liste à Tizi Ouzou Abdelaziz Baloul à la faveur du centenaire de Mouloud Mammeri et de la commémoration du Printemps berbère.

Abdelkader Ouali, tête de liste du FLN à Mostaganem : « Nous ne sommes pas des stagiaires, nous connaissons bien les problèmes du pays et des citoyens. Faites-nous confiance. Nous sommes venus pour donner, pas pour prendre ! »

Des candidats RCD ont assisté, lors de la célébration du 20 avril, à l’inauguration de la stèle de Matoub Lounes à Souk Lethnine à Béjaia. Le RCD a organisé une marche à Béjaia avant que son président, Mohcine Belabbas, y anime un meeting.

Nouara Djaffar, responsable au RND à propos de la polémique avec le FLN : « Le secrétaire général du parti n’a pas baissé le niveau durant la campagne. Il n’a insulté personne. C’est un diplomate et sait gérer les choses en pareilles situations ».

Walid Laggoune, professeur de droit public, à la radio : « Les pratiques de certains parlementaires tels l’absentéisme, le nomadisme et le peu d’intérêt pour leur mission ont accentué la défiance des citoyens à leur encontre ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis

  • À la une

    18Hommes d'affaires, privatisation, migrants : Tebboune affiche ses différences avec Sellal et Ouyahia

    Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé, dans la nuit du vendredi à samedi, la…

    Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé, dans la nuit du vendredi à samedi, la volonté du gouvernement de séparer l’argent et l’État sans s’étaler sur la question malgré l’insistance des journalistes.

    « Tout le monde a compris la séparation entre l’argent et l’État. Chacun appréhende la question selon sa compréhension », a indiqué le Premier ministre lors d’un point de presse tenu à l’issue de l’adoption du plan d’action du gouvernement par l’Assemblée populaire nationale (APN).

    | LIRE AUSSI : Présentation…

  • L'Actualité en temps réel

  • International