search-form-close
Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse d’Ouyahia (Vidéos)

Ce qu’il faut retenir de la conférence de presse d’Ouyahia (Vidéos)

Le Secrétaire général du RND Ahmed Ouyahia a donné, ce samedi 23 juin, une conférence de presse au lendemain de la réunion du Conseil national de son parti.

Le Premier ministre s’est expliqué sur plusieurs sujets et questions d’actualité : 5e mandat, affaire de la cocaïne d’Oran, santé du Président, soutien de l’Algérie à la candidature du Maroc pour l’organisation du Mondial 2026, les insultes dont il a été l’objet lors de la finale de la Coupe d’Algérie de football, la planche à billets, le terrain destiné à accueillir l’usine Peugeot à Oran, les terres agricoles….

Insultes lors de la finale de la coupe d’Algérie : « Ils étaient payés »

« Je suis le fils du peuple, j’ai grandi au milieu du peuple et j’ai beaucoup fréquenté les stades dans ma jeunesse et je connais les injures des stades », a déclaré le SG du RND pour qui les auteurs des injures étaient payés pour le faire.

« Je rajoute, en tant que responsable, les 2000 ou 3000 personnes qui m’insultaient, je sais qui les a payées et je sais qui les a incitées », a-t-il assuré.

Le Maroc « toujours un pays frère »

Interrogé sur le soutien de l’Algérie à la candidature marocaine pour l’organisation de la Coupe du monde de 2026, Ouyahia a répondu : « Le soutien de l’Algérie à la candidature du Maroc à l’organisation de la Coupe du monde témoigne la pureté des intentions de l’Algérie ».

Il a ajouté : « l’Algérie voit toujours le Maroc comme un pays frère, un voisin, il ne s’en ira pas et nous ne nous irons pas non plus ».

Hezbollah et Polisario

« Le RND, lorsqu’il a répondu aux basses déclarations, lorsqu’ils nous ont accusés de servir de ring pour les relations entre le Front Polisario et le Hezbollah dans le cadre de calculs mondiaux larges, avons-nous menti ? Je ne crois pas, en tant qu’Algériens de façon générale et en tant que RND en particulier », a également commenté le Premier ministre.

« Lorsque nous avons parlé de la drogue, au moins cette fois-ci elles ne sont pas venues du Maroc mais du Brésil, mais les drogues qui proviennent du Maroc sont une réalité ou un mensonge ? », s’est également interrogé Ouyahia regrettant la différence de comportement entre l’Algérie et le Maroc.

Usine Peugeot à Oran : le terrain « n’est pas une terre agricole »

Ahmed Ouyahia a répondu à une question concernant le terrain alloué à l’installation de l’usine de montage Peugeot à Oran.

Pour Ouyahia, le terrain en question « n’est pas une terre agricole » et les blés hauts et verts vues sur les vidéos diffusés montrant un agriculteur se plaignant que des terres agricoles productives soient allouées à l’industrie ont poussé grâce aux précipitations exceptionnelles de cette année.

Ouyahia « heureux à sa place de Premier ministre »

Commentant l’appel lancé par son parti à Bouteflika l’invitant à se représenter aux élections présidentielles de 2019, Ouyahia a affirmé que le RND n’a pas « eu à consulter le président de la République pour lui lancer un appel ».

« Nous avons fait une analyse et les conditions que vit le pays et les défis présents sur la scène nationale et même la composition du paysage politique, et je suis responsable de ces propos, nous ont poussés à lancer cet appel au président Abdelaziz Bouteflika pour qu’il accepte de continuer », a indiqué Ouyahia.

TVA automobile

Sur la question de la proposition de l’application d’une TVA aux usines de montage automobile qui a été retirée en Conseil des ministres, Ouyahia a affirmé que « si le débat mène à la conclusion qu’il est préférable que les taxes proposées soient retirées qu’il en soit ainsi », avant d’ajouter « je suis heureux à ma place de Premier ministre, je suis au service de l’Algérie ».

Pieds-noirs

Quant à son appel à demander l’aide des Pieds-noirs pour promouvoir les exportations algériennes, Ouyahia a indiqué qu’il y a eu « une mauvaise lecture » de ses propos.

« Si je devais refaire la rencontre avec les investisseurs exportateurs, je ne le redirai pas puisque la société n’est pas encore prête pour comprendre », a-t-il ajouté.

Ferhat Mehenni et Lila Haddad

Ferhat Mehenni et Lila Haddad sont des « agents » servant des « intérêts étrangers ». Ouyahia n’a pas mâché ses mots lorsqu’il a abordé l’affaire de Ferhat Mehenni appelant à constituer une « force de contrainte » et celle de Lila Haddad qui a attaqué le gouvernement à partir du siège de l’Union européenne.

Le SG du RND a qualifié Haddad d’« agent servant des intérêts étrangers » et a accusé Mehenni d’appeler à « constituer des groupes terroristes ».

Cocaïne saisie à Oran

Ouyahia a réitéré sa proposition d’appliquer la peine de mort contre les trafiquants de drogue et indiqué que l’affaire de la cocaïne d’Oran était entre les mains de la Justice

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close