search-form-close
Coronavirus : l’Algérie critique l’OMS

Coronavirus : l’Algérie critique l’OMS

L’Algérie n’est pas contente du dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé sur l’évolution de la pandémie de coronavirus en Afrique.

Réuni ce samedi sous la présidence d’Abdelmadjid Tebboune, le comité scientifique en charge du suivi de l’épidémie s’est chargé de répondre avec virulence à la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, en l’accusant d’avoir « manipulé » les chiffres de la pandémie en Algérie.

Ses membres ont exprimé leur étonnement quant aux « déclarations de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, dans lesquelles elle a manipulé les données quotidiennes de l’OMS concernant les cas de contamination en Algérie », précise communiqué de la présidence de la république, publié à l’issue de la réunion.

Sans concession, le Comité scientifique, qui défend bien son territoire, a « démenti en bloc les conclusions de la Directrice régionale ». Mieux, il a qualifié sa position de « dépassement de ses prérogatives, qui pourrait être mû par des considérations sélectives, rejetées dans le fond et en la forme ».

Dans un rapport publié jeudi, l’OMS a fait état d’une accélération des nouveaux cas d’infections au coronavirus en Algérie, l’Égypte, le Nigeria, l’Afrique du sud et le Soudan.

  • Les derniers articles