search-form-close
De la lecture pour vos enfants : notre sélection de livres et de BD

De la lecture pour vos enfants : notre sélection de livres et de BD

Ils foisonnent sur les rayons des librairies algériennes. Livres pour enfants, bandes dessinées et littérature jeunesse occupent une bonne place sur les tourniquets.

Les livres d’importation sont en pôle position. Leur prix, souvent élevés, découragent les parents. Quant aux ouvrages signés par des auteurs algériens, ils se comptent sur les doigts d’une main. Toutefois, leurs prix restent abordables.

C’est indéniable. Le goût de la lecture s’acquiert dès le plus jeune âge. Aujourd’hui, un danger guette les enfants : les tablettes électroniques. Afin d’encourager vos enfants à enrichir leur vocabulaire et à progresser, aussi bien en français qu’en arabe, voici une liste d’ouvrages repérés pour vous dans quelques librairies de la capitale.

À la librairie des Beaux-Arts (rue Didouche Mourad), des petits livres sonores et tactiles sont proposés aux enfants à partir de 18 mois. Ces ouvrages participent à l’éveil des plus petits (1800 DA). Des imagiers sont également disponibles.

‘Mes premiers 1000 mots en images en français, anglais et arabe’ offrent la possibilité aux enfants, dès 6 ans, d’enrichir leur vocabulaire et d’acquérir de solides bases en orthographe. La collection ’Les drôles de petites bêtes’ est attirante par ces couleurs flashy et ses histoires amusantes : ‘Luce la puce’, ‘Margot l’escargot’, ‘Oscar le cafard’, ‘Patouch la mouche’ : à mettre entre les mains des petits dés qu’ils déchiffrent les lettres de l’alphabet (800 DA).

Les encyclopédies illustrées sont une bonne opportunité pour les enfants d’élargir leur culture générale. Ces ouvrages se déclinent à travers plusieurs thématiques : animaux, histoire, espace, terre. Un bon outil pour les 8 ans et plus.

Des contes et des histoires fantastiques

Dans cette librairie, on trouve des contes et histoires éditées en français et en arabe par des maisons d’éditions algériennes à l’exemple de ‘Loundja N’Tseriel’, ‘9 contes d’Algérie’, ‘Kipic et l’étang aux grenouilles’ (300 DA). À partir de 10 ans, les enfants peuvent apprécier des livres de la bibliothèque rose : ‘Le club des cinq’ est disponible dans cette librairie (450 DA).

Les adolescents ont leur propre rayon à la librairie des Beaux-Arts. Les sept volumes d’Harry Potter ont toujours la côte. Les 13-16 ans craquent aussi pour ‘Nos étoiles contraires’ de John Green, ‘La face cachée’ de Margo Carmen. Au rayon littérature jeunesse, les adolescentes ont un penchant pour la collection les filles au chocolat : ‘Cœur guimauve’, ‘Cœur cookie’, ‘Cœur sucre’.

Comment faire découvrir l’histoire de l’Algérie aux enfants tout en les amusant ? Réponse : en leur offrant un livre de BD : ‘L’homme de Tighenif’ et ‘L’homme de Bir El Ater’ de Zoubida Mammeria sont en vente à la librairie des Beaux-Arts. (1600 DA).

Contes, BD et mangas

À la librairie ‘Les Mots’ (Rue Victor Hugo), de larges rayonnages sont réservés aux plus jeunes. Lecture facile pour une initiation à la littérature dès 8 ans : ‘Bel Ami’ de Guy de Maupassant, ‘Lettres de mon moulin’ d’Alexandre Dumas, ‘Les voyages de Gulliver’ de Jonathan Swift et ‘Vingt mille lieues sous les mers’ de Jules Vernes (150 DA).

Une collection de contes écrits en arabe est également disponible : ‘La Belle et la Bête’, ‘Pinocchio’, ‘Blanche Neige’, ‘Alice aux pays des merveilles’ (100 DA).

En production algérienne, la collection Kounouz Bladi de Meriem Guemache occupe une bonne place. ‘Lotfi à la Casbah d’Alger’ (En français et en arabe) et ‘Lotfi au Palais de Khedaoudj El Amia’ consacré au patrimoine algérien est à recommander aux enfants dès l’âge de 7 ans. Ces histoires sont enrichies d’un quizz de compréhension (400 DA).

Les mangas japonais (750 DA) et les bandes dessinés peuvent être également une source d’évasion et de découvertes pour les enfants. Les albums de Tintin se déploient sur un large rayon dans cette librairie : ‘Le Temple du soleil’, ‘L’étoile mystérieuse’, ‘Les cigares du Pharaon’… (2100DA).

La littérature jeunesse n’est pas en reste : ‘Le Seigneur de Anneaux’, ‘Les Royaume de feu’, ‘La Guerre des Elfes’, ‘La face cachée de Margo’ trouvent preneurs chez les lecteurs à partir de 13 ans.

À la librairie El Idjtihad (Rue Hamani Arezki), nous avons repéré quelques contes pour les 7-8 ans : ‘Le vieil homme étrange’, ‘Mon amie Mimi’ et ‘le cadeau magique’ de Rabah Kheddouci (100 DA). Il y a également des petits ouvrages en arabe sous forme de question-réponse sur les thématiques des moyens de transport, des oiseaux et de l’univers (100 DA).

Le goût de la lecture commence dès le plus jeune âge. Les livres sont une source d’éveil et d’apprentissage qui aide les enfants à acquérir les bases nécessaires à leur épanouissement et à leur progression durant leur cursus scolaire. Il n’est jamais trop tôt pour mettre un livre entre leurs mains. Seul risque : une douce accoutumance.

close