search-form-close
Déconfinement en Algérie : le gouvernement dévoile un plan en deux étapes

Déconfinement en Algérie : le gouvernement dévoile un plan en deux étapes

Ça y est, c’est parti. L’Algérie va entamer son déconfinement, suivant un plan en deux étapes, qui a été dévoilé ce jeudi 4 juin par le premier ministre Abdelaziz Djerad dans un communiqué. La première étape sera lancée dimanche prochain, avec la reprise de 25 activités commerciales et de service, en plus du secteur du BTP. (La liste des activités autorisées à reprendre)

Parmi ces activités figurent les agences de voyage, les pâtisseries et confiseries, Les fast-food, uniquement la vente à emporter, les salons de coiffure pour hommes, le commerce des appareils électroménagers, la vente à emporter de glaces et de boissons, et le commerce d’articles de sport, les artisans céramistes, les plombiers, les menuisiers, les peintres.

Les cafés, les restaurants, les hôtels, les transports en commun et aérien ne sont pas encore autorisés à reprendre. Pour les activités autorisées à reprendre, les opérateurs et commerçants doivent respecter une dizaines de mesures sanitaires. (Le détail des mesures à respecter)

Parmi lesquelles figurent « le port obligatoire du masque », y compris pour les clients, « la mise à la disposition des usagers et des clients de solution hydroalcoolique », « l’organisation des accès et des files d’attente à l’extérieur et à l’intérieur des locaux de façon à respecter l’espacement et la distance physique, tout en limitant le nombre de personnes présentes au même lieu » ou encore « la mise en place à l’intérieur des locaux, d’un sens unique de circulation, de marquage lisible au sol et de barrières, pour éviter les croisements des clients. »

La seconde étape de ce plan de déconfinement sera lancée le 14 juin, selon le gouvernement, avec une reprise « progressive » et « graduelle » des activités commerciales et économiques qui concernera « d’autres activités qui seront identifiées et arrêtées par les pouvoirs publics en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et du comportement des usagers. » « Il s’agit notamment de certaines activités de transport par taxi, ainsi que la restauration et les débits de boissons, dont l’organisation sera précisée en temps opportun », selon le communiqué.

Le gouvernement a dévoilé son plan de déconfinement au moment où l’épidémie de coronavirus poursuit sa décrue, entamée mardi 26 mai. Depuis dix jours, le nombre de nouveaux de contaminations est en baisse. Il est passé de 194 nouveaux cas mardi 26 mai à 98 nouvelles infections officiellement recensées ce jeudi 4 juin. Dans le même temps, le nombre quotidien de décès est resté stable et inférieur à dix.

Le déconfinement va permettre à de nombreux commerçants de reprendre leurs activités, après trois mois de fermeture, ce qui leur a occasionné des pertes financières importantes. La situation au plan économique devient de plus en plus intenable, avec des entreprises obligées de payer les salaires de leurs collaborateurs, alors qu’elles sont à l’arrêt. Toutefois, le déconfinement progressif ne signifie pas un retour à la vie normale, celle d’avant la pandémie de coronavirus.

La reprise des activités commerciales doit se faire dans le respect des mesures barrières, pour éviter un retour de la pandémie, et un reconfinement. Les autorités politiques et sanitaires insistent depuis plusieurs jours sur le respect des mesures barrières notamment le port du masque, la distanciation sociale et le lavage régulier des masques, pour la réussite du plan de déconfinement.

  • Les derniers articles