search-form-close
12e vendredi de mobilisation populaire : suivez les principaux événements

12e vendredi de mobilisation populaire : suivez les principaux événements

 

23h52. Fin de ce direct.

23h48. Bordj Bou Arreridj : le plus grand iftar collectif offert aux manifestants

|Lire sur TSA : 12e vendredi de mobilisation populaire : ce qu’il faut retenir

23h35. Tlemcen : après la manifestation, un iftar collectif en plein air (photo : Chahreddine Berriah)

21h30. Bordj Bou Arreridj : découvrez la signification du tifo géant déployé cet après-midi sur la façade du « palais du peuple »


21h27. Alger, les manifestations se poursuivent après le ftour


21h04. Le PT appelle à un rassemblement de solidarité samedi 11 mai avec Louisa Hanoune, qui a été mise en détention préventive hier jeudi par le Tribunal militaire de Blida. Le rassemblement se tiendra devant le siège du parti à El Harrach. Le PT demande la libération de Louisa Hanoune.

20h46. Iftar collectif géant à Bordj Bou Arreridj

20h34. Alger, la police a violemment empêché l’organisation d’un iftar collectif à la Grande Poste. Les policiers ont même tiré des balles en l’air, pour disperser les manifestants, ce qui a provoqué une bousculade. Ils ont empêché les riverains d’installer les tables pour permettre aux manifestants de rompre le jeûne. Des interpellations ont été opérées parmi les manifestants peu avant l’heure de la rupture du jeûne.

19h15. Les Algériens sont sortis en masse ce vendredi pour réclamer le changement. Des manifestations pacifiques ont eu lieu dans plusieurs villes du nord du pays (Alger, Constantine, Oran, Setif, Annaba, Tlemcen, Tizi Ouzou, Bejaia, Boumerdes, Bouira, Batna, Saida, Sidi Bel Abbès, Mostaganem, Chlef, Ain Defla, Ain Temouchent, Tiaret, Jijel, Mascara, Mila, Médéa, Khenchela….). Le rejet de l’élection présidentielle du 4 juillet et le départ de Bedoui et Bensalah ont fait l’unanimité parmi les manifestants, partout dans le pays.

19h10. Mostaganem : sous un soleil de plomb et en plein Ramadan, les manifestants ont affiché leur détermination à poursuivre le combat (source : site Mostaganem aujourd’hui)


19h01. Au JT de 19h00, l’ENTV résume les revendications des manifestants à la lutte contre la corruption et pour un avenir meilleur. Rien sur le rejet des élections et les slogans anti Bensalah et Bedoui.

18h52. Bordj Bou Arreridj, les manifestants entonnent Kassaman devant le « palais du peuple »

|Lire sur TSA : 12e vendredi : la formidable leçon de courage des Algériens

18h36. Alger, les manifestants commencent à se disperser. La circulation automobile est rétablie et le tunnel des facultés rouvert.

18h31. Alger, place Audin : les policiers antiémeute prennent position et commencent à chasser les manifestants.

(Crédits : TSA)

18h23. Via le live-tweet de Dilem

18h22. Alger, la rue Hassiba Ben Bouali, en milieu d’après-midi

18h18. Mostaganem : la mobilisation reste intacte malgré le jeûne. Les manifestants ont dit non aux élections du 04 juillet (source : site Mostaganem Aujourd’hui)

(Crédits : Mostaganem Aujourd’hui)

 

(Crédits : Mostaganem Aujourd’hui)

 

(Crédits : Mostaganem Aujourd’hui)

 

(Crédits : Mostaganem Aujourd’hui)

 

18h17. Imposante marche à Bordj Bou Arreridj

18h14. Jijel : « Non aux élections avec la bande »

18h13. Constantine : imposante marche pour réclamer le départ du système, et dire non aux élections du 4 juillet

18h10. Said Sadi marche à Tizi Ouzou. Il a appelé à la solidarité avec Louiza Hanoune « quelles que soient nos opinions et nos régions ». « Avec cette arrestation, la situation s’est dégradée davantage », a-t-il dit.

17h58. Tiaret : les citoyens sont sortis en masse pour réclamer le départ du système.

17h50. À Médéa, les manifestants préparent un ftour spécial.


17h44. Aïn Témouchent : la démobilisation que d’aucuns craignaient n’a pas eu lieu. C’est la même mobilisation que les vendredis précédents. Les manifestants ont fortement exprimé leur rejet du coup de force du pouvoir.

17h44. Tlemcen : des milliers de manifestants ont battu le pavé aujourd’hui dans la capitale des Zianides. « Pour un Etat civil et démocratique », a scandé la foule.

17h43. Mascara : ce douzième vendredi a été marqué par une grande manifestation qui a voulu envoyer un message au pouvoir : « Les élections du 4 juillet sont massivement rejetées ».

17h37. Chlef : sous un soleil de plomb et une chaleur suffocante, des milliers de manifestants ont battu le pavé. « Non à une dictature
militaire, oui pour une République démocratique », ont scandé les manifestants.

17h34. Sidi Bel Abbès : la chaleur et le jeûne n’ont pas dissuadé les manifestants qui ont défilé aujourd’hui par milliers pour réitérer
leur rejet du calendrier électoral que veut imposer le pouvoir. « Non à la mascarade électorale que s’apprête à organiser Bensalah et Bedoui », scande la foule.

17h07. Imposante marche à Médéa pour réclamer le départ de Bensalah et Bedoui.


17h06. Saida : les manifestants disent « Non » aux élections avec les bandes.


17h04. Alger, les manifestants disent « Non » à un régime militaire, « Oui » à un Etat civil.


>> Lire sur TSA : Gouverner contre son propre peuple

16h58. 12e vendredi : imposante marche à Bouira.


16h57. Alger, des balcons, les riverains « arrosent » les manifestants avec de l’eau pour les rafraîchir.


16h54. Alger, la rue Didouche noire de monde.

16h52. Batna, imposante marche pour dire « Non » aux élections et réclamer le départ du système.


16h51. Oran : imposante marche et rejet total des présidentielles du 4 juillet (Makanche intikhabat maa issabat).


16h47. A Alger et Constantine, des slogans hostiles à Gaid Salah ont été brandis par les manifestants. Les manifestants ont également scandé des slogans favorables à l’armée : « Djeich chaâb, khawa khawa », Djeich dyalna oua el-Gaid khanna », ont scandé des manifestants à Constantine. Mais aussi « Gaid frihalna ».

16h47. Alger, 12e vendredi : les « gilets oranges » déployés pour secourir les manifestants et éviter les affrontements avec les forces antiémeute.

[ Photo : TSA ]


16h19. Bouira : la foule commence à se disperser dans le calme. Aucun incident n’a été signalé.

>> Lire sur TSA : Arrestation de Louisa Hanoune : la classe politique, entre indignation et inquiétudes

16h02. Immense banderole déployée sur la façade du « palais du peuple » de Bordj Bou Arreridj.


15h58. Alger, la rue Didouche entre Place Audin et la Grande Poste noire de monde.


15h51. Tlemcen : les manifestants dans la rue pour dénoncer les voleurs et réaffirmer leur détermination à poursuivre le combat « Djoumhouria machi caserna », scandent des manifestants.


15h48. Comme partout dans le pays, à Sétif, les habitants sont sortis en masse pour réclamer une nouvelle fois le départ du système et de ses symboles.

15h47. Alger, les manifestants se moquent d’Ouyahia.


15h46. Bordj Bou Arreridj : les manifestants continuent d’affluer au « palais du peuple ».


15h24. Tiaret : des centaines de personnes manifestent en ce moment au centre-ville. « Chaab yourid isqat nidham (le peuple veut le
démantèlement du système) ».

15h28. Alger, la mobilisation ne faiblit pas.


15h23. Relizane : la mobilisation est intacte. Des milliers de manifestants bravent la soif et la faim pour marcher, en ce moment, dans les rues pour exprimer leur rejet du calendrier électoral prévu par le pouvoir.

15h20. Contrairement aux vendredis précédents, l’ENTV ne retransmet pas en direct les manifestations d’aujourd’hui.

15h15. Oum El Bouaghi : imposante marche contre le système.


15h13. Relizane : les citoyens en masse dans la rue pour réclamer le changement.


15h10. Ni la chaleur ni le jeûne n’ont empêché les manifestants de sortir en masse à Bouira.

[ Photo : TSA ]


15h08. Constantine : marée humaine dans le centre-ville. Des centaines de milliers de personnes participent à la marche du 12e vendredi.

15h06. La mobilisation pour le départ du système reste intacte à Tizi Ouzou. Une foule impressionnante composée de dizaines de milliers de personnes prend part à la marche de ce 12e vendredi.

15h01. Bejaia : des milliers de personnes dans la rue pour revendiquer le départ du système. (Source : Bejaia Sois l’observateur)


14h54. Bordj Bou Arreridj, la « capitale » du Hirak, impressionne toujours. Les manifestants, très nombreux, munis de drapeaux, défilent dans le centre-ville.

14h53. Constantine : le centre-ville noir de monde, forte mobilisation des manifestants.

14h52. En direct du rassemblement des manifestants à Alger.


14h47. Constantine : les manifestants continuent d’affluer au centre-ville, malgré la chaleur et le ramadan. Les manifestants réclament la tête de Ouyahia.

14h45. Oran : « Pour un Etat civil et non pour un régime militaire », scande la foule nombreuse qui manifeste en ce moment rue Larbi Ben
M’hididans le centre ville.

14h44. M’sila : imposante marche pour réclamer le changement.


14h41. Un hélicoptère de la police survole Alger où se déroule la manifestation contre le système.

14h39. Mostaganem : « Makanch intikhabate ya issabat (il n’y aura pas d’élections avec la bande) », scande la foule nombreuse qui marche en ce moment.

14h38. Constantine : les manifestants disent « Non » aux élections tant que le système est en place.

14h34. Mostaganem : début de manifestation en ce moment. Des milliers de manifestants marchent dans les rues du centre-ville. « Djazaïr Hora Démocratia », scandent les manifestants.

14h33. Alger, malgré la chaleur et le ramadan, les manifestants sont au RDV. Ils scandent des slogans hostiles aux élections, aux bandes, et disent qu’ils ne vont pas s’arrêter.


14h30. VIDÉO. Début de la manifestation à Bordj Bou Arreridj. Un iftar géant est prévu à la fin de la manifestation.


14h30. Constantine, les manifestants réclament le départ de Bedoui et Bensalah.


14h28. Alger : quelques pancartes brandies par les manifestants.

[ Photo : TSA ]

14h27. Oran : début de la manifestation en ce moment. « Non aux élections organisées par un pouvoir discrédité », scandent les premiers manifestants.

14h19. Via le live tweet de Dilem


14h24. Alger, malgré la chaleur et le ramadan, la rue Didouche et le Bd Amirouche commencent à se remplir de manifestations. Importante présence des femmes. La mobilisation est importante

14h20. Forte mobilisation à Bouira, malgré la chaleur et le ramadan.

[ Photo : Hakim Addar ]


13h40. Début de la manifestation à Bejaia.


12h55. Alger, les manifestants commencent à devenir nombreux dans le centre-ville. Des familles, des femmes, des jeunes, des personnes âgées manifestent en ce moment à place Audin et rue Didouche. A la place de la Grande Poste, des centaines de personnes manifestent.

12h37. Alger : la police bloque l’accès au tunnel des facultés.


12h36. Bouira : pour le 12e vendredi, le même dispositif sécuritaire a été mis en place sur le tronçon autoroutier. La circulation est infernale près des tunnels de Bouzegza pour cause des barrages filtrants de la gendarmerie nationale.

12h29. Bouira : des petits groupes de manifestants commencent à se rassembler à la place publique.

12h25. Alger, 12e vendredi : les manifestants commencent à se rassembler à place Audin.

[ Photo : TSA ]


11h49. Alger, 12e vendredi : les manifestants de plus en plus nombreux devant la Grande Poste.


10h48. Le FFS « dénonce et condamne énergiquement l’arrestation » de Louisa Hanoune. Pour le parti, « rien ne peut justifier cet acte arbitraire et abusif ». « Le FFS condamne avec force ce nouveau forcing du pouvoir réel algérien qui vise à faire aboutir son agenda politique en laminant toute voix discordante et en torpillant la révolution populaire », ajoute-t-il. « Le FFS solidaire avec le parti des travailleurs exige la libération immédiate de sa secrétaire générale ».

09h55. Selon des témoignages de manifestants, la gendarmerie n’a pas fermé les accès à Alger ce matin.

09h54. Alger : des policiers du Scap, qui semble être une nouvelle unité d’élite de la police, patrouillent ce matin dans le centre-ville.

09h08. Alger-centre : le calme règne. Le dispositif policier habituel n’est pas encore déployé.

09h05. Alger, devant la Grande Poste, des dizaines de manifestants sont rassemblés. Ils ont observé une minute de silence à la mémoire des martyrs des massacres du 8 mai 45 à Sétif, Kherrata et Guelma.

Les Algériens entament ce vendredi 10 mai leur onzième semaine de mobilisation contre le système et ses symboles, dans un contexte particulier marqué par des arrestations et l’accélération des enquêtes sur « le complot contre l’armée » et la corruption.

Ce 12e vendredi, le premier pendant le mois de Ramadan, est décisif en raison de l’impact du jeûne sur les manifestations, et des manœuvres du pouvoir qui mise sur l’essoufflement du mouvement populaire, pour imposer sa feuille de route. (Lire)

Hier, Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des Travailleurs a passé la nuit en prison. Elle était placée en détention provisoire par le Tribunal militaire de Blida dans le cadre de l’enquête sur Saïd Bouteflika, Toufik et Tartag pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État ». (Lire)

Le frère de l’ex-président, et les deux anciens patrons des services de renseignements ont été arrêtés samedi et placés sous mandat de dépôt par le Tribunal militaire de Blida, dimanche.

L’arrestation de Louisa Hanoune a suscité de nombreuses réactions des partis politiques qui s’inquiètent de la tournure prise par les événements.


Dans le même temps, le régime continue d’ignorer les revendications des manifestants qui réclament le départ de Bensalah, de Bedoui et de Bouchareb. Ces trois symboles du système de Bouteflika, qui a mené le pays à l’impasse, sont toujours en poste, et se proposent même de gérer l’élection présidentielle du 4 juillet.

Rejeté par la population et les principaux leaders politiques, ce scrutin est maintenu par le régime alors que les conditions de sa tenue semblent très difficiles à réunir, en raison de la détermination du mouvement populaire d’aller jusqu’au bout de ses revendications visant à changer le système.


📲 Téléchargez notre application pour recevoir nos alertes en temps réel

📌 Si vous avez des vidéos, des photos, des informations à partager sur les manifestations près de chez vous, n’hésitez pas à nous les envoyer

📌 Pour participer au débat sur la situation actuelle du pays, adressez-nous vos contributions

📩 [email protected]

🎞 Suivez nos live Streaming en direct sur notre page facebook

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close