search-form-close
26e vendredi : le Hirak continue

26e vendredi : le Hirak continue

| Lire sur TSA :  26e vendredi : une forte mobilisation, en attendant septembre

17h18. Alger, les manifestants commencent à se disperser dans le calme.

[ Photo : TSA ]


[ Photo : TSA ]


 

[ Photo : TSA ]


[ Photo : TSA ]


[ Photo : TSA ]


17h05. Alger, la police commence à disperser les manifestants.

16h54. Mostaganem : forte mobilisation pour le 26e vendredi.

16h38. A Alger, des manifestants ont une nouvelle fois « dit non au dialogue avec les bandes ».


16h35. Alger : le message d’un manifestant au pouvoir.

[ Photo : TSA ]


16h33. Alger, le militant du RAJ interpellé par la police, il y a un moment, devant la Grande poste, libéré.

16h30. Les Algériens sont sortis dans la rue ce vendredi, pour la 26e fois consécutive depuis le 22 février, pour réclamer le départ du régime et de ses symboles. Ils ont réitéré leurs principales revendications relatives à l’instauration d’un Etat civil et démocratique, dit non au dialogue avec le Panel de Karim Younes et surtout réaffirmé leur détermination à poursuivre leur mouvement jusqu’à la satisfaction de leurs revendications. Dans une déclaration à TSA, le sociologue Nacer Djabi prévoit d’ailleurs un retour en force du hirak à partir de septembre. Les manifestations se sont déroulées à Alger, Oran, Constantine, Tizi Ouzou, Tiaret, Bouira, Bordj Bou Arreridj, Chlef, M’sila, Mostaganem, Bejaia, Annaba, Blida…

16h21. A Chlef, les manifestants ont dit non au dialogue avec le Panel de Karim Younes (El Khabar).


16h03. Comme dans plusieurs villes du pays, les habitants de Tiaret sont sortis ce vendredi, pour la 26e fois depuis le 22 février pour réclamer le changement.

15h34. Alger : « Maranach habssine, (on ne va pas s’arrêter) », scandent les manifestants.


15h28. Alger : un militant du RAJ interpellé devant la Grande Poste.


15h27. Alger : le sociologue Nacer Djabi prévoit un retour en force du hirak en septembre.


15h25. Tizi Ouzou : pendant la marche, des manifestants bénévoles nettoient les rues de la ville.

[ Photo : TSA ]


15h24. Alger : 26 vendredi : la réaction de Karim Tabbou.


15h05. Tizi Ouzou : « Ya Amirouche ya El Haoues, el moudjahidin fil lahbass ».


14h45. Début de la 26e marche de la population de Mostaganem ce vendredi au centre-ville sous un soleil de plomb. (Source : mostaganem-aujourdhui.com).


14h44. Alger : Karim Tabbou, Mustapha Bouchachi et Drifa Ben M’hidi manifestent ensemble.

[ Photo : TSA ]


14h43. Des dizaines de milliers de manifestants au centre ville de Tizi Ouzou. La foule est impressionnante au centre-ville comme d’habitude.

14h42. Marche imposante à Bejaia. « Dawla madania machi askaria », » Makanch intikhibat maa El issabat », « Ulach smah ulach ».

[ Photo : TSA ]


14h26. Alger : de nombreux manifestants réclament la libération de Bouregaa.

[ Photo : TSA ]


14h24. Alger : les manifestants ont déployé une immense banderole composée de 48 drapeaux nationaux en scandant : « Les Algériens khawa khawa ».

[ Photo : TSA ]


14h23. Alger : les manifestants scandent : « Istiqlal » (indépendance).


14h16. A Oran, les manifestants sont au rendez-vous du 26e vendredi de la révolution pacifique pour réclamer le départ du régime et le changement.

14h14. El Tarf : des manifestants sont sortis pour la 26e fois depuis le 22 février pour réclamer le changement.

14h08. Alger : en début d’après-midi, il fait chaud mais les manifestants sont au rendez-vous.


14h05. Des manifestations ont commencé à Constantine et Tizi Ouzou.

13h50. Début de la marche à Bejaia. Forte mobilisation, selon la page locale Bejaia Sois L’observateur.


12h07. Alger : la police harcèle les manifestants et ne laisse pas manifester librement.

11h54. Alger : les manifestants scandent : « Chaab yourid al istiqlal ».


11h47. Alger : la police, fortement déployée, bloque l’accès aux manifestants à la Grande Poste.

11h25. Alger : les manifestants scandent : « Doula madania, machi askaria ».


11h18. Alger : le début de la manif du 26e vendredi en photos.


11h14. Alger : les manifestants commencent à se regrouper dans le centre-ville.

[ Photo : TSA ]


Les Algériens vont manifester aujourd’hui à travers le pays pour le 26e vendredi consécutif. Cette nouvelle journée de mobilisation, la troisième depuis le début du mois d’août, sera un nouveau test pour la capacité des Algériens à maintenir la mobilisation contre le régime en attendant la rentrée en septembre, avec probablement un nouveau départ pour le Hirak.

Ce 26e vendredi intervient dans un contexte marqué par la volonté du pouvoir d’imposer sa feuille de route via un dialogue à sens unique, sans aucune mesure d’apaisement. L’Instance de dialogue s’apprête, en effet, à lancer dès la semaine prochaine les consultations avec les partis politiques. Dans le même temps, les pressions sur l’opposition, les médias et les acteurs de la société civile restent fortes.

Une rencontre de la société civile et des partis politiques, qui devait se tenir demain samedi 17 août à la Safex aux Pins Maritimes à l’est de la capitale, a été reportée au samedi 24 août, faute d’autorisation de la wilaya d’Alger, ont annoncé ce vendredi les organisateurs.

« Une première rencontre de concertation initiée par des dynamiques de la société civile, regroupant des partis politiques des deux pôles, l’alternative démocratique du 26 juin et la conférence nationale du dialogue du 6 juillet, ainsi que les personnalités nationales, qui a été programmée pour ce samedi 17 août à la Safex est reportée pour le samedi 24 août, cela suite à la non autorisation de la demande déposée en nom du syndicat du SNPSP auprès de la wilaya d’Alger », a indiqué jeudi Abdelouahab Fersaoui, président du RAJ.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close