search-form-close
La crainte d’un passage en force du pouvoir, les étudiants dans la rue

La crainte d’un passage en force du pouvoir, les étudiants dans la rue

23h08. Fin de ce direct.

20h40. Me Salah Dabouz, avocat et militant des droits de l’Homme, placé sous contrôle judiciaire début avril, a indiqué ce mardi à l’AFP être inculpé de 14 chefs d’infraction liés à des critiques de la justice sur internet, Human Rights Watch dénonçant un « harcèlement judiciaire ».

16h55. Bouira : des inspecteurs de la Direction de commerce ont observé un sit-in de protestation. Ils refusent de travailler en cette période du Hirak. Ils refusent d’exécuter la circulaire n° 330 émanant de la tutelle relative à des tournées d’inspection et de contrôle de prix au niveau des marchés de la wilaya.

>> Lire sur TSA : Hamid Melzi, sous mandat de dépôt, poursuivi pour « espionnage »

>> Lire sur TSAPremière manif’ pendant Ramadan : les étudiants maintiennent la pression

>> Lire sur TSALouisa Hanoune de nouveau poursuivie en justice par Nadia Labidi

>> Lire sur TSALes étudiants dans le mouvement populaire : les raisons d’un engagement

15h04. Via le tweet live de Dilem

15h01. Des étudiants s’expriment sur leur mobilisation contre le système

14h58. Grèves dans le secteur industriel : la ministre de l’Industrie évalue les pertes à plus d’un milliard de dollars.

>> Lire sur TSA : Hamid Melzi placé sous mandat de dépôt

13H15. VIDÉO. Des jeunes algériens du Canada parlent du Hirak et de l’Algérie

13h11. Oran: Des centaines d’étudiants manifestent en ce moment dans les rues. « Nous refusons Bensalah », « Non au plan du pouvoir sans le peuple », « Le Hirak continue », « Pourvoir dégage », « Houkouma du bricolage »scandent les manifestants.

13h07. Alger, la manifestation des étudiants est terminée. Tout s’est déroulé dans le calme.

13h04. Oran : les étudiants manifestent pour le 11e mardi consécutif.

12h54. Les manifestants commencent à quitter la grande poste.

12h52. Alger: La majorité des manifestants est à présent canalisée au niveau de la Grande Poste.

Photo TSA


 

12H45. Les étudiants manifestent également à Boumerdès

DR


 

12h21. « Les événements du 8 mai 45 et la situation actuelle » est le thème d’une conférence annoncée à Kherrata demain mercredi à partir de 21h00, avec la participation de plusieurs personnalités.

12h20. Mostaganem: La chaleur et le Ramadhan n’ont pas dissuadé les d’étudiants à manifester par centaines, en ce moment, devant l’université située dans le centre-ville. « Nous sommes déterminés à poursuivre le combat pacifique jusqu’au démantèlement du système et l’instauration d’une République démocratique », scandent les manifestants.

12h18. Tizi Ouzou : début de la marche des étudiants qui scandent : « djoumhouria matchi caserna »

12h05. Alger, l’accès au tunnel des facultés est bloqué par la police

Photo TSA


 

11h56. Bouira : les enseignants affiliés au Cnapest manifestent pour réclamer le départ du directeur de l’éducation de la wilaya

11h55. Alger, gros embouteillage avenue Pasteur où se trouve le cortège des étudiants

Photo TSA


 

11h46. Via le live tweet de Dilem

 

>> Lire sur TSA : Sofiane Djilali appelle à des négociations directes avec l’armée

11h30. Sidi Bel Abbès, les étudiants dans la rue, pour réaffirmer leur détermination à poursuivre la mobilisation

11H25. L’ONG Human Rights Watch dénonce ce mardi les poursuites judiciaires dont fait l’objet l’avocat Salah Dabouz. « Les autorités algériennes devraient cesser de se servir de lois répressives et d’ordonnances de contrôle judiciaire paralysantes afin de réduire au silence ceux qui critiquent leur conduite », a déclaré l’ONG dans un communiqué.

11h23. Alger, des centaines d’étudiants manifestent pour réclamer le départ du système

11h21. Bejaia, imposante marche des étudiants pour réclamer le changement

11h20. Alger, les étudiants continuent de manifester

11h16. Alger, un hélicoptère de la police survole le centre-ville où se déroule une nouvelle manifestation des étudiants

11h05. Sofiane Djilali appelle à entamer des négociations « avec le véritable détenteur du pouvoir », transmis, rappelle-t-il, de la présidence de la république à l’Etat-major de l’armée, laquelle, note-t-il, reste « un acteur essentiel » et « un centre de gravité du pouvoir avec lequel il faut travailler » (Chaîne III)

11h01. Constantine : une pancarte brandie par une étudiante

Photo : TSA


 

11h01. Alger, une banderole xxl déployée par les étudiants sur le parvis de la Grande Poste

Photo TSA


 

10h52. Alger: Abdelouahab Fersaoui salue la mobilisation des étudiants et lance un appel à manifester vendredi prochain

10h49. Alger, Grande Poste, le cordon de policiers n’a pas résisté longtemps à « la pression » des étudiants

10h36. Alger, les étudiants manifestent pour le 11e mardi consécutif

 

10h34. Alger, les étudiants se dirigent vers la Grande Poste, où un important dispositif est déployé. Ils scandent « non à Bensalah »

10h32. Constantine : les étudiants commencent à se rassembler devant le centre culture Al Khalifa

10h30. Alger, un cordon de policiers bloque l’accès à la Grande Poste

Photo TSA


 

10h28. Alger, nouvelle manifestation des étudiants. « Pas d’élection avec la bande »


 

10h27. Alger, un étudiant s’exprime sur la poursuite de la mobilisation


 

10h25. Alger, première manif contre le système depuis le début du Ramadan

10h06. Alger, les étudiants commencent à se rassembler devant la Fac centrale pour le 11e mardi de mobilisation contre le système.

Photo TSA


Photo TSA


Photo TSA


 

Le discours prononcé, dimanche 5 mai, par le président par intérim Abdelkader Bensalah, continue de susciter des réactions de rejet mais aussi d’inquiétude au sein de la classe politique ainsi que parmi les organisations de la société civile et les acteurs du mouvement populaire. Le rejet et la dénonciation du discours sont quasi-unanimes.

Son appel au dialogue ne trompe personne. Il a d’ailleurs été formulé sans grandes convictions. Abdelkader Bensalah n’a défini ni les conditions ni les objectifs assignés à ce « dialogue ». En réalité, ce nouvel appel ressemble beaucoup plus à une formalité qu’à une réelle volonté du pouvoir de discuter avec l’opposition sur un plan sérieux de sortie de crise.

>> Lire sur TSAAppels au dialogue de Bensalah : un non événement

Le régime semble avoir un plan qu’il cherche à exécuter, sans prendre en considération les demandes formulées par l’opposition et le Hirak. Dans ce contexte, le maintien de l’élection présidentielle du 4 juillet, malgré le rejet de la population et l’absence de candidats sérieux, est de plus en plus perçu comme une tentative de passer en force.

« De jour en jour, les doutes se dissipent, le forcing se précise, plus clairement encore aujourd’hui avec le discours de Bensalah, chef provisoire de l’État. En fait, le système, avec son personnel décrié par la rue, décide d’aller dans deux mois, à l’élection présidentielle, pourtant rejetée », a dénoncé hier la Ligue des droits de l’Homme qui s’interroge sur le rôle que compte jouer l’armée :

« Le général major Gaïd Salah, qui incarne aujourd’hui le pouvoir réel, qui détient les leviers de la décision politique, continuera-t-il à tourner le dos au peuple, ira-t-il jusqu’au bout, au risque de faire basculer le pays dans le chaos et l’instabilité certaine. L’armée se dressera-t-elle contre la volonté du peuple ? »


📲 Téléchargez notre application pour recevoir nos alertes en temps réel

📌 Si vous avez des vidéos, des photos, des informations à partager sur les manifestations près de chez vous, n’hésitez pas à nous les envoyer

📌 Pour participer au débat sur la situation actuelle du pays, adressez-nous vos contributions

📩 contact@tsa-algerie.com

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close