search-form-close
La mobilisation pacifique se poursuit, l’armée face à ses engagements

La mobilisation pacifique se poursuit, l’armée face à ses engagements

22h53. Fin de ce direct.

21h50. « Le succès du mouvement dépend de sa capacité de résister à la tentation de la violence » (Lire)

21H45. Interdiction des drapeaux amazigh dans les manifestations : la DGSN dément. La police a démenti ce soir les rumeurs affirmant que les drapeaux amazigh seront interdits dans les manifestations de vendredi, dénonçant une « Fake News ».

21H10. Le syndicat des enseignants universitaires (CNES) dénonce « avec force ce qui s’est produit aujourd’hui à la faculté de droit d’Alger et dans d’autres universités qui ont connu une violation des franchises universitaires de la part de forces de sécurité connues ou inconnues ». Le CNES appelle la justice à ouvrir une enquête.

19h13. Répression contre les manifestants et les militants : qui a donné les ordres ? (Lire)

18h25. VIDÉO. En visite, ce mercredi, dans la commune de Lardjam, le wali de Tissemsilt a été chassé par la population aux cris de « dégage » et « vous avez mangé le pays, bande de voleurs ». Le wali était entouré d’une forte escorte dont des éléments des BRI.

18h07.  L’opération des BRI à l’université d’Alger provoque un tollé (Lire)

17h40. Une présidence collégiale pour sortir du piège de la Constitution ? (Lire)

17h37. « La LADDH dénonce l’opération coup de poing menée par les éléments de la police BRI à la faculté de droit d’Alger pour arrêter des étudiants en violation des libertés et franchises universitaires. L’amphithéâtre où se sont déroulées les interpellations et la confiscation de la feuille de présence et de téléphones abritait une rencontre débat entre enseignants et étudiants pour apporter leurs contributions au Hirak » (communiqué)

17h10. Imposant rassemblement des syndicalistes devant le siège de l’UGTA

17h07. Le FFS dénonce l’opération de la BRI dans l’enceinte de l’université d’Alger. « Nous dénonçons cette opération musclée qui vise à intimider et à traumatiser des étudiants. Les étudiants constituent le centre névralgique de la formidable mobilisation citoyenne qui fait trembler le pouvoir despotique algérien. La jeunesse algérienne en général et les étudiants en particulier ont subjugué le monde entier grâce à leur pacifisme et à leur sens élevé de maturité politique et d’innovation (communiqué)

17h03. Via le live tweet de Dilem

15h41. Benflis réagit au changement à la présidence du Conseil constitutionnel (Lire)

15h13. Suivez notre direct avec Abdelouhab Fersaoui, président de l’Association RAJ

14h24. Un syndicaliste dit ses quatre vérités à Sidi Said.


>> Lire sur TSA : Bensalah avait-il le pouvoir de désigner le nouveau président du Conseil constitutionnel ?

13h56. Via le live tweet de Dilem


13h55. Les travailleurs à la Cnas opposés à la visite du ministre du Travail indésirable à Bordj Bou Arreridj.

13h52. Une pancarte brandie lors du rassemblement des syndicalistes et des travailleurs devant le siège de l’UGTA à Alger.


Exclusif : blocage de Cevital : Issad Rebrab entendu par la gendarmerie (Lire)

12h42. L’APC de Cherchell dans la wilaya de Tipaza décide de boycotter l’opération de révision des listes électorales en prévision des présidentielles du 4 juillet.


12h00. Des milliers de syndicalistes manifestent devant le siège de l’UGTA à Alger pour réclamer le départ de Sidi Said.


11h55. Biskra : les avocats réclament le départ des B restants.


11h38. Via le live tweet de Dilem


11h34. L’ARAV rappelle « la nécessite impérieuse de fournir une information de service public en toute transparence, d’éviter de tendre vers tout parti pris en faveur d’une quelconque entité quelle que soit sa nature, d’éviter également de porter atteinte aux valeurs et symboles de la République, à la vie privée et à l’honorabilité des personnes. » (communiqué de presse). (Lire)

TSA DIRECT avec Noureddine Bahbouh, ancien ministre et président de l’Union des Forces démocratiques et sociales


11h28. Sidi Bel Abbes : les avocats manifestent contre le système.


TSA Direct reçoit Noureddine Bahbouh, ancien ministre et président de l’Union des Forces démocratiques et sociales (UFDS). Un entretien à suivre en direct dans quelques minutes sur notre page Facebook et sur le site www.tsa-algerie.com

11h11. Malek Mohamed désigné à la tête de la police des frontières en remplacement de Hamid Guoussem. (Lire)

>> Lire sur TSA : Du printemps berbère au mouvement populaire : les étudiants fer de lance de la contestation politique

10h57. Imposant rassemblement des syndicalistes devant le siège de l’UGTA.


10h49. Bouira : marche des avocats pour réclamer le changement.

[ Photo : TSA ]


10h48. Annaba : les avocats réclament le départ du système.


10h42. Tizi Ouzou : les avocats marchent et réclament le départ du système.


10h07. Bouira : les avocats commencent à se rassembler à l’intérieur de la Cour de justice.

[ Photo : TSA ]


09h58. Via le live tweet de Dilem


09h38. Les accès menant à la zone pétrolière d’Arzew (Oran) sont bloqués par des demandeurs d’emplois, qui dénoncent le mode de recrutement de Sonatrach, basé selon eux par la discrimination et le piston.

>> Lire sur TSA : Place et rôle de l’armée dans la sortie de crise

09h35. Imposante manifestation contre Sidi Said devant le siège de l’UGTA à Alger.


09h22. Alger, comment les étudiants partagent leurs revendications.


09h14. Grève des transporteurs à Bejaia et Alger en soutien au mouvement populaire.

>> Lire sur TSA : Après les accusations de Gaid Salah, le DGSN peut-il rester en place ?

09h11. Désignation de Kamel Fenniche à la tête du Conseil constitutionnel : l’avis du juriste et spécialiste en droit constitutionnel Fawzi Oussedik.


>> Lire sur TSA : La symbolique de la Grande Poste racontée par des manifestants

Tayeb Belaiz, l’un des 3B dont le peuple algérien réclame la tête, a démissionné hier mardi de son poste de président du Conseil constitutionnel. Il a été remplacé par Kamel Fenniche. Il reste Bensalah, Bedoui, et les autres symboles du régime. (Lire)

La journée d’hier a été marquée aussi par une nouvelle intervention de Gaid Salah, qui a lancé un dernier avertissement au général Toufik, et s’est engagé, au nom de l’armée, à garantir la sécurité des manifestants lors des marches pacifiques. (Lire)

Ce matin, dans les rues d’Alger-centre, les forces antiémeute sont moins présentes que d’habitude et hier, la police n’a pas réprimé la marche des étudiants. C’est bon signe, après une semaine de répression de manifestants pacifiques.

L’armée, par la voix de Gaid Salah, s’est engagée à garantir la période de transition, et ne ferme aucune porte pour trouver une solution à la crise. (Lire)

L’état-major de l’ANP est désormais face à ses engagements de satisfaire les revendications du peuple.

La journée d’hier a été marquée enfin par la grande mobilisation des étudiants, la plus importante depuis le début du mouvement populaire. Les étudiants ont manifesté dans toutes les universités du pays, pour réclamer le départ des symboles du système Bouteflika, et le changement.

Ce mercredi, la mobilisation pacifique se poursuit avec les grèves des étudiants, des avocats et des transporteurs, en attendant le 9e vendredi de manifestations populaires.


📲 Téléchargez notre application pour recevoir nos alertes en temps réel

📌 Si vous avez des vidéos, des photos, des informations à partager sur les manifestations près de chez vous, n’hésitez pas à nous les envoyer

📌 Pour participer au débat sur la situation actuelle du pays, adressez-nous vos contributions

📩 [email protected]com

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close