search-form-close
  • Brent: $51,00+0,09%
  • Taux de change: 1 € = 129,13 DZD (Officiel), 191 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

El Moudjahid défend la diplomatie algérienne

Toufik Doudou / NEWPRESS
Abdelkader Messahel, ministre des Affaires étrangères

Le journal étatique El Moudjahid a défendu avec vigueur dans l’éditorial de son numéro paru ce mercredi « l’efficacité » de la diplomatie algérienne. « Certaines plumes tentent de faire croire que la maladie du président de la République constitue un obstacle majeur au déploiement diplomatique. Il s’agit là d’un raccourci médiatique, surtout lorsqu’on sait que la politique étrangère est dictée par le président de la République, lequel incarne l’État et veille personnellement à tout ce qui y a trait », affirme notamment le quotidien officiel.

Le journal du pouvoir estime en outre que « la voix de l’Algérie […] est aujourd’hui portée par des diplomates chevronnés qui sillonnent le monde, porteurs de messages de paix et appelant les parties en conflit au dialogue, car l’Algérie demeure convaincue de la nécessité de privilégier cette voie pour le règlement des différends et crises internes ou externes ».

« Par son statut d’acteur régional majeur et du fait d’être un pôle de stabilité dans les mondes arabe et africain, notre pays est devenu aussi un médiateur et un facilitateur auquel les capitales étrangères font appel pour désamorcer des situations conflictuelles », croit savoir El Moudjahid, qui ajoute : « Si les positions affichées sur nombre de dossiers internationaux lui ont valu parfois des reproches ou des critiques, l’Algérie s’est toujours refusée à changer les fondements de sa diplomatie édifiée sur les deux paradigmes de la non-ingérence et du respect de la souveraineté des États ».

Le journal étatique vante également les louanges reçues par la diplomatie algérienne de la part de diplomates étrangers. « Une diplomate occidentale en visite à Alger a admis publiquement l’efficacité de la diplomatie algérienne, non sans vouloir en percer le secret. Un autre diplomate, qui a été longtemps en poste à Alger, avant d’être rappelé, s’est demandé pourquoi, contrairement à d’autres capitales qui n’hésitent pas à surmédiatiser la moindre de leur action diplomatique, l’Algérie, elle, a opté pour une démarche contraire et refuse de médiatiser tout ce qu’elle entreprend pour venir en aide à des pays en crise », écrit El Moudjahid qui estime que l’action diplomatique de l’Algérie « vise tout juste à contribuer au retour de la paix, de la sécurité et à résoudre les différends nés entre pays frères par le dialogue inclusif ».

« Fort heureusement qu’il s’en trouve et s’en trouvera toujours des pays qui ne manquent pas de louer les efforts de la diplomatie algérienne, dont la discrétion et la sagesse riment aussi avec efficacité. Car, au final, la diplomatie est l’affaire d’un homme et d’un État souverain qui ne renieront pas leurs positions principales, et dont la voix continuera de retentir longtemps », conclut El Moudjahid.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (11)

    • Toufikien

      Toufikien

      Le pouvoir et le gouvernement Algérien doivent savoir,que le peuple Algérien ne croit plus a la pseudo-fraternité arabe ou islamique,il la vomis..c’est une chimère..un mensonge d’ou doit sortir la diplomatie Algérienne…doit-on oublier que 2 parmi les plus grands hommes d’Etat que l’Algérie a enfanter ont été tuer par des arabes..Boumedienne et Benyahia..???..Que la crise économique que vit l’Algerie,c’est a cause des arabes???Que le terrorisme qui a frapper l’Algerie et qui lui a couter des dizaines de milliards de dollars..et plus de 300.000 morts parmi ses meilleurs enfants,c’est aussi les arabes qui l’avaient encourager,financer et armer???…Le pouvoir doit enlever des mains des Algeriens élevés a la mamelle de l’arabisme décadent sa diplomatie!!!!!!!!!!…et revenir a la réal-politique…comme le font les vrais arabes..le grand Mufti d’arabie maudite,vient de décréter une fetwa,considérant qu’il faut s’allier avec Israël

      • HorsZone

        HorsZone

        Ceux que t’appelle les Arabes sont des Amazigh Arabisé, il y a très peu d’Arabe en Algérie, ils ont juste perdu leur langue originel, mais ce sont bien des Berbères

    • Benmoh

      Benmoh

      En France j ai la chance d avoir beaucoup de chaînes pour les journaux télévisés. Il y a une ou deux chaînes dont je ne suis pas fan (a mon avis personnel manque de déontologie, ligne éditoriale extera).je regarde ailleurs mais je ne souhaite pas la disparition. “El moudjahid “on peut aimer ou pas mais c est un symbole a protéger pour TOUTE L ALGÉRIE.C est la matrice originelle. Ma mère nourricière, la 1ere symphonie de Mozart, le 1er chef d oeuvre de Mozart, le 1er tableau de Gauguin. Il cet organe qui a fait rêver les 5 % d algériens qui savaient lire( 95%d algériens n ont jamais êtes scolarisés avant l indépendance).ah aujourd’hui que les femmes ont les moyens de s acheter des Lou Boutin Et les hommes des Ferrari, on peut critiquer le “hmar”dont les parents se servait pour le travail quotidien.

    • malak

      malak

      Drôle de raisonnement. Effectivement la diplomatie, à notre niveau (Algérie) et actuellement, devrait être tournée vers nos intérêts. La diplomatie des années 70, qui était une diplomatie basée sur les intérêts de “blocs” (mais qui n’a pas eu grande répercussion sur l’Algérie -du moins son peuple-) est terminée (peut-être reviendra t-elle
      avec les BRICS). Elle avait au moins le mérite d’être cohérente et, liée avec l’impossibilité de quitter le pays (pour la majorité) donnait l’impression d’un pays fort, stable, … Ce qui n’était pas le cas. La mort de Boumédienne l’a démontrée. Comme notre politique en Afrique et dans le monde arabe … nulle ! Le “blabla” autour de la “paix”, la bonne “entente” … sont des généralités/banalités affligeantes, on le voit bien et dans de nombreux domaines : plus personne ne veut travailler avec l’Algérie ou alors nous “fourguer” quelque chose.

    • moumed

      moumed

      Bref rien n ‘a changé dans la “pravda” algérienne .

      Toujours le même discours stalinien et abrutissent .

    • sinene

      sinene

      cessant de flatter notre égaux avec des slogans creux,notre diplomatie devra être exclusivement orienté vers nos intérêts et particulièrement économiques

      • Objectivmind

        Objectivmind

        Sinene tout à fait d’accord c’est la definition de la diplomatie moderne. C’est ce que font les USA, la France, La Chine, le UK ….la politique au service de l’economie et du developpement

    • leveilley

      leveilley

      avec l’arrivé de Messahel aux affaires étrangères, la diplomatie est en régression permanente. la preuve la signature de la réconciliation à paris entre libyens sans les algériens , etc…

      • hamraoui

        hamraoui

        @levailley non tu te trompes. Messahel est un excellent diplomate. Il connaît le dossier libyen sur le bout des doigts. Lamamra était aussi excellent.
        Le seul problème c’est la maladie du chef de l’Etat qui laisse la voie libre à Mohamed 6 et d’autres en Afrique. Quand il était en forme et présent, les autres n’existaient pas. Sans président, il est plus difficile de faire entendre la voix de l’Algérie

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close