search-form-close
EN : Hakim Meddane jette l’éponge, et dénonce une « campagne haineuse »

EN : Hakim Meddane jette l’éponge, et dénonce une “campagne haineuse”

Hakim Meddane n’est plus le manager de l’Équipe nationale de football. L’ancien international a décidé de quitter son poste, selon un communiqué de la FAF, publié ce mercredi 21 août.

« Après plus de deux années en tant que manager général de l’équipe nationale A, monsieur Hakim Meddane a décidé de prendre du recul en se mettant à la disposition du président de la Fédération algérienne de football et du bureau fédéral dont il est membre, et ce, pour d’autres missions », précise la FAF qui explique les raisons du départ de l’ancien joueur de la JSK, dont les rumeurs le donnaient partant depuis la victoire des Verts en finale de la CAN 2019 en Égypte.

« M. Meddane qui s’est donné à fond depuis son installation à la tête de l’administration de l’équipe nationale lors du premier BF de l’actuelle équipe fédéral, s’est senti fatigué et a donc demandé d’être déchargé de sa mission », explique la FAF.

De son côté et dans un message cité dans le même communiqué, Hakim Meddane évoque « la fatigue », mais aussi une « campagne haineuse » qui l' »a visé personnellement et a visé la Fédération ». « J’ai donc laissé la place à une autre compétence pour poursuire la mission », affirme-t-il.

Le 30 juillet, la FAF avait démenti les rumeurs sur le départ de Hakim Meddane, qualifiant de « positif » son bilan avec les Verts, sacrés champions d’Afrique à la CAN-2019 disputée en Égypte.

« La FAF tient à démentir les informations faisant état d’une démission ou un limogeage du manager général de la sélection Hakim Meddane. Ce dernier a présenté, comme il est d’usage, son bilan devant le Bureau fédéral qui l’a approuvé à l’unanimité. Ce bilan est positif puisque l’équipe nationale a réussi à s’adjuger son deuxième titre continental », avait indiqué l’instance fédérale dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook.

Certaines sources ont avancé que le sélectionneur national Djamel Belmadi n’était pas sur la même longueur d’onde avec Meddane, et aurait exigé son départ comme l’une des conditions pour pouvoir poursuivre sa mission avec les Verts.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close