search-form-close
EN : Saâdane explique les raisons de sa démission

EN : Saâdane explique les raisons de sa démission

On le disait déjà, rien ne va plus au sein de la fédération algérienne de football (FAF). Le désormais ancien directeur technique national (DTN) de la fédération algérienne de football (FAF) Rabah Saâdane est revenu sur les raisons de sa démission, moins d’une année après sa désignation à la tête de cette structure.

« Je devais me déplacer à Londres pour assister à la conférence organisée par la fédération internationale (Fifa) sur la dernière Coupe du monde 2018. Tout était prêt pour assister à cet événement et partir en Angleterre depuis l’aéroport de Lyon où je me trouvais. La FAF m’a demandé de me présenter à l’aéroport pour récupérer mon visa au niveau de la British Airways, après une attente de cinq heures, j’ai reçu un appel téléphonique m’informant qu’il m’était impossible de récupérer mon visa. A mon retour au pays, je croyais qu’il s’agissait d’une erreur administrative, mais grande fut ma surprise quand j’avais appris que c’est l’entraîneur des gardiens de but de l’équipe nationale Aziz Bouras qui a représenté la DTN à Londres. Je considère ceci plus qu’un complot contre ma personne », a indiqué Saâdane dans un entretien accordé jeudi soir à Echorouk News.

Avec le départ de Saâdane, la liste des démissions se rallonge depuis l’élection de Kheireddine Zetchi à la tête de la FAF le 20 mars 2017. Taoufik Korichi, qui occupait le poste de DTN par intérim avait claqué la porte en avril 2017. Cinq mois plus tard, il avait été suivi par Fodhil Tikanouine.

En décembre 2017, l’ancien bras droit de l’ancien patron de la FAF Mohamed Raouraoua pendant plusieurs années, Djahid Zefzef, qui assurait le poste de président de la commission des finances de la FAF a jeté l’éponge pour être remplacé par Rachid Gasmi. La commission médias de la FAF n’a pas été épargnée puisqu’elle a été également touchée par la « contamination » avec la démission du journaliste Farid Ait Saâda.

En février 2018, Hamid Haddadj décida de quitter ses fonctions à la tête de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), une démission qui a soulevé un véritable tollé, en égard de la sensibilité du poste qu’occupait Haddadj, ancien président de la FAF (2006-2009).

« Je ne regretterai jamais ma démission. Je refuse d’être touché dans ma dignité et ma personnalité. Je n’ai jamais imaginé quitter la FAF de cette manière, après tout le travail que j’ai accompli au sein de la DTN », a ajouté Saâdane dans une autre intervention sur Ennahar TV.

L’ancien DTN est revenu sur ses relations avec le président de la FAF Kheireddine Zetchi : « Lors des deux derniers mois, j’ai constaté que la vision de Zetchi avait changé, il voulait absolument réaliser de bons résultats dans l’immédiat, alors qu’il fallait du temps pour voir le travail effectué à la DTN donner ses fruits. Je comprends la pression qui pesait sur ses épaules à propos de l’équipe A et l’arrivée d’un nouveau sélectionneur, mais ce que j’ai enduré est inadmissible », a-t-il conclu avec amertume.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close