search-form-close
Envoi des troupes à l’étranger : l’avis de l’armée

Envoi des troupes à l’étranger : l’avis de l’armée

L’Algérie pourrait envoyer des troupes militaires à l’étranger si la disposition contenue dans le projet préliminaire de la révision de la Constitution, est maintenue. Si le débat sur cette question divise la classe politique entre partisans et adversaires, l’état-major de l’armée donne son avis.

« En réalité la constitutionnalisation de l’envoi de troupes de l’armée nationale populaire à l’étranger est une protection pour l’armée », a soutenu le lieutenant-colonel Mustapha Merah, de la direction de la communication, de l’information et de l’orientation à l’état-major de l’armée, lors d’une débat diffusé par la Télévision publique, ce mardi.

« C’est une protection parce qu’elle s’appuie dans cette question sur la volonté populaire qui est incarnée par le Parlement, avec ses deux chambres. Cette disposition ferme la porte à toute action en dehors du cadre de la Constitution. Cet amendement signifie c’est la volonté populaire qui est souveraine, et c’est elle qui décide », a-t-il développé.

L’amendement porte sur la constitutionnalisation de la participation de l’Algérie dans « des opérations de restauration de la paix dans la région dans le cadre d’accords bilatéraux avec les pays concernés ».

L’article 30 du dit projet préliminaire dispose que « l’Algérie peut, dans le cadre des Nations unies, de l’Union africaine et de la Ligue des États arabes, et dans le plein respect de leurs principes et objectifs, participer à des opérations de maintien et de restauration de la paix ».

Parmi les pouvoirs du Président de la République figure, « la décision d’envoyer des unités de l’armée à l’étranger après vote de la majorité du Parlement par les deux tiers de ses membres », selon l’article 95.

  • Les derniers articles