search-form-close
Face aux « menaces et bouleversements », Bouteflika plaide pour « un consensus national »

Face aux « menaces et bouleversements », Bouteflika plaide pour « un consensus national »

Le Président Abdelaziz Bouteflika a de nouveau appelé, ce lundi 18 février, à Tiaret, à un consensus national face aux défis qui se posent à l’Algérie particulièrement au plan sécuritaire.

« Certes désormais, nous connaissons d’importants progrès dans tous les domaines, fruits de tant d’efforts et de persévérance dans la grande bataille, celle de la construction et de l’édification depuis l’indépendance, mais nous nous devons, aujourd’hui que nous vivons dans un environnement jalonné de menaces et de bouleversements, de veiller à la préservation de ces acquis et de rester mobilisés pour davantage de progrès », a affirmé le président dans un message adressé à la Nation à l’occasion de la journée du Chahid lu en son nom par le ministre des Moudjahidines, Tayeb Zitouni.

« Certes, nous jouissons à présent d’une sécurité affermie grâce aux sacrifices des enfants de l’Armée nationale populaire (…). Néanmoins, la sécurité de l’Algérie ne suppose pas uniquement la force armée mais également la maturité, l’unité, l’action et le consensus national », estime Bouteflika dans ce message qui intervient à deux mois du scrutin et dans un contexte marqué par des protestations contre le cinquième mandat.

Les libertés, une réalité tangible

Mais le président ne fait aucunement allusion à ce rendez-vous électoral. Il a, en revanche, évoqué certains aspects des réalisations, dont notamment la réconciliation nationale. « Certes, l’Algérie indépendante a été fortement ébranlée durant la tragédie nationale, mais elle est restée attachée aux préceptes de notre sainte religion et au message de nos vaillants chouhada, qui ont préféré la patrie à la vie. Et grâce à la bravoure et à la résistance du peuple algérien, qui a donné à travers les générations successives, naissance à tant de vaillants patriotes, l’Algérie a su dépasser sa tragédie nationale, d’abord par la Concorde civile, puis par la Réconciliation nationale, deux bénédictions dont Allah nous a gratifié ».

Aussi, à l’inverse de ceux qui dénoncent des dérives autoritaristes, Bouteflika soutient que les libertés sont aujourd’hui une réalité « tangible »en Algérie. « Oui, Mesdames et Messieurs, nous pouvons dire à nos glorieux chouhada que la liberté pour laquelle ils se sont soulevés est aujourd’hui une réalité palpable en terre algérienne, terre de dignité sous l’emblème national flottant. Toutes les libertés dont jouissent les peuples développés sont, désormais, une réalité tangible en Algérie, aussi bien en termes de pluralisme politique, de liberté d’expression, de droits de l’Homme que d’égalité homme-femme ainsi que de tout ce dont rêvait notre brave peuple à l’époque de l’obscurantisme et de l’iniquité coloniale ».

| LIRE AUSSI : Bouteflika dans un nouveau message : la sécurité de l’Algérie requiert « l’unité, l’action et le consensus national »

close