search-form-close
FLN : Amar Saâdani critique Djamel Ould Abbes

FLN : Amar Saâdani critique Djamel Ould Abbes

La légitimité historique divise le FLN. Ce samedi à Annaba, et pour la première fois depuis le début de la campagne électorale pour les locales du 23 novembre, Amar Saâdani a pris la parole pour critiquer Djamel Ould Abbes.

“Le FLN a mené la révolution qui a abouti à l’indépendance. Cette période a été marquée par la légitimité révolutionnaire. Mais aujourd’hui, le Front mène une autre bataille qui est celle du développement et ce dans le cadre du pluralisme (politique). Il est donc plus juste de parler de légitimité démocratique”, a soutenu l’ancien secrétaire général du FLN, selon le compte rendu d’El Bilad.

Une réponse directe et cinglante aux déclarations de l’actuel patron du parti majoritaire au Parlement, le 31 octobre dernier, sur Ennahar TV. « Je préfère parler de légitimité historique au lieu de légitimité révolutionnaire. Je le dis et je le répète, c’est le FLN qui a la légitimité historique. Et cette légitimité est toujours là. C’est le FLN qui a fondé l’État algérien en signant les Accords d’Évian de mars 1962. Nous sommes toujours là. Les moudjahidine sont toujours là. Le président de la République, un moudjahid, est là aussi », a-t-il déclaré.

Outre sa réponse à Ould Abbes, Saâdani, qui s’exprimait lors d’un rassemblement électoral dans le bassin industriel d’El Hadjar (Annaba), a soutenu qu'”il était temps de concrétiser une véritable démocratie basée sur la souveraineté du peuple”.

L’ancien président de l’APN a vanté le bilan du président Abdelaziz Bouteflika et la Charte pour la paix et la réconciliation nationale.

close