search-form-close
Gaïd Salah vante une nouvelle fois la relation « qui lie le peuple et l’armée »

Gaïd Salah vante une nouvelle fois la relation « qui lie le peuple et l’armée »

Le chef d’état-major et vice-ministre de la Défense, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, a salué une nouvelle fois ce mercredi 13.mars « la relation et la confiance qui lient le peuple à son armée en toutes circonstances », dénonçant au passage « les ennemis du peuple algérien à l’intérieur comme à l’extérieur ».

« J’ai eu à le dire à maintes reprises, et je le répèterai encore une fois, car je ne me lasserai jamais de répéter et de m’enorgueillir de la grandeur de la relation et de la confiance qui lie le peuple à son armée en toutes circonstances », a affirmé Gaïd Salah dans une allocution prononcée en en marge de la 12e session du Conseil d’orientation de l’École supérieure de la guerre.

« Ainsi et partant de la grandeur de cet excellent capital relationnel, je me suis engagé en toute sincérité et abnégation, conscient même de la profondeur de mes propos que la sécurité de l’Algérie, sa stabilité, sa souveraineté nationale et son unité populaire et territoriale sont un legs précieux et inestimable qui incombe aux éléments de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale », a souligné le chef ’d’état-major.

« Ce précieux legs que nos forces armées font de sa préservation leur préoccupation majeure et leur mission fondamentale ; et que notre Armée s’engage à s’en acquitter de la manière la plus judicieuse et la plus correcte, en toutes conditions et circonstances, dérange énormément les ennemis du peuple algérien à l’intérieur comme à l’extérieur », a estimé Ahmed Gaïd Salah.

« Ces ennemis qui excellent dans la saisie des opportunités et qui pêchent dans des eaux troubles et maitrisent l’art des interprétations fausses et tendancieuses, ignorent que le peuple algérien […] sait de fait et de par les dures expériences qu’il a vécues, durant la période du colonialisme français, ensuite durant la décennie noire du terrorisme, de par son sens de patriotisme comment faire face aux crises que connait son pays et comment contribuer avec un patriotisme élevé à déjouer les plans de ceux qui guettent son pays », a affirmé le vice-ministre de la Défense.

« Un grand peuple ne craint guère les crises quelle que soit leur ampleur et son sort demeurera de tout temps le triomphe et la victoire », a avancé Gaïd Salah.

close