search-form-close
Il y a dix ans, l’Algérie battait l’Égypte à Oumdorman

Il y a dix ans, l’Algérie battait l’Égypte à Oumdorman

Ce lundi 18 novembre 2019 marque le dixième anniversaire de la victoire de l’équipe nationale de football contre l’Égypte à Oumdorman au Soudan, et sa qualification au Mondial 2010. L’occasion a été marquée par l’ancien footballeur Anthar Yahia.

« Cette date restera gravée à vie dans ma mémoire ! Ce fameux jour une bande de pote, une famille a pu réaliser le rêve de notre peuple, un retour en coupe du monde après 24 ans d’absence », indique Yahia dans une publication effectuée sur le réseau social Twitter.

Le match disputé le 18 octobre 2009 constituait le match d’appui entre l’Algérie et l’Égypte, qui n’avaient pas réussi à se départager après deux matchs. Si l’Algérie avait remporté le match aller 3-1 au stade Mustapha Tchaker, les Fennecs s’étaient inclinés 2-0 lors du match retour au Stade international du Caire.

La rencontre disputée le 14 novembre de la même année n’a pas eu lieu sans son lot de polémique. La sélection nationale avait été notamment victime d’un caillassage brutal du bus transportant les joueurs, avec une phrase entrée dans la légende prononcée par Rafik Saïfi : « Wine rahi la sécurité, ya t’hahna » (« Où est la sécurité, saligauds »). Plusieurs joueurs avaient été blessés légèrement à la tête, entraînant l’indignation de tout un peuple.

Le match d’appui a été disputé quatre jours plus tard à Omdurman, au Soudan, sur un terrain neutre supposé éviter de donner un avantage de terrain à quiconque des deux sélections.

C’était cependant sans compter sur le pouvoir algérien, qui à l’aube du troisième mandat pour Bouteflika a vite pris conscience de l’importance que représentait le football, pour la paix sociale.

Les éventuelles hostilités au pouvoir disparaissaient pour laisser place à l’union sacrée face à un « ennemi » commun, l’Égypte.

Ainsi, une cinquantaine d’avions ont été mis par le pouvoir à disposition des supporters afin de se rendre au Soudan pour soutenir l’équipe nationale.

Le reste appartient à l’histoire. L’Algérie remporte le match par la plus petite des marges grâce à un but inscrit par Anthar Yahia avec un tir rageur ayant propulsé quarante millions de supporters vers le nirvana. Après 24 longues années d’attente, l’Algérie terre du football retrouvait enfin une place dans la plus prestigieuse compétition : la Coupe du Monde.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close