search-form-close
L’Algérie obtient la certification de l’élimination du paludisme

L’Algérie obtient la certification de l’élimination du paludisme

L’Organisation mondiale de la santé a annoncé ce mercredi 22 mai que l’Algérie été certifiée comme ayant éliminé le paludisme (malaria).

L’Algérie est le deuxième pays d’Afrique à obtenir la certification, après l’Ile Maurice en 1973. Un pays obtient la certification de l’élimination du paludisme lorsqu’il prouve avoir interrompu la transmission autochtone de la maladie pendant les trois années consécutives.

Connu également sous le nom de malaria, le paludisme est une maladie potentiellement mortelle. Contractée à travers la piqûre d’un moustique, la maladie a touché environ 219 millions de personnes et entraîné plus de 400 000 morts en 2017.

L’Algérie a reçu sa certification ce mercredi aux côtés de l’Argentine, également le deuxième pays des Amériques à être certifié après le Paraguay en juin 2018. « L’Algérie et l’Argentine ont éliminé le paludisme grâce à l’engagement sans faille et à la persévérance de la population et des dirigeants des deux pays », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS. « Leur succès sert de modèle aux autres pays qui luttent contre cette maladie une fois pour toute », a-t-il ajouté.

« C’est en Algérie que le parasite du paludisme a été découvert pour la première fois chez l’homme il y a près d’un siècle et demi, et cela a constitué une étape importante dans la riposte à la maladie », a déclaré pour sa part le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique.

« L’Algérie a maintenant montré au reste de l’Afrique que le paludisme peut être vaincu par le leadership des pays, des actions courageuses, des investissements judicieux et la science. Le reste du continent peut apprendre de cette expérience », a ajouté le responsable.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close