search-form-close
L’Arav critique la diffusion par Echorouk TV d’un entretien avec la candidate FFS

L’Arav critique la diffusion par Echorouk TV d’un entretien avec la candidate FFS

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (Arav) a réagi, ce mardi 2 mai, à la diffusion d’un entretien lundi 1er mai, avec Salima Ghezali, candidate du FFS à Alger, par la chaîne de télévision privée Echorouk TV.

« La chaîne Echorouk News a diffusé, lundi 1er mai 2017, dans son journal télévisé de 19h en version française, un entretien avec un candidat aux élections législatives, en dépit de la période de silence imposée par la loi durant les trois jours précédant le vote », rappelle l’instance.

« Aussitôt le président de l’Arav a pris contact avec le président du groupe Echorouk pour lui faire part de la gravité de cette infraction. La direction de la chaîne a reconnu sa faute et s’est engagée à réagir immédiatement. Elle a présenté ses excuses à l’ouverture de son journal télévisé principal de 20h30, et  y a annoncé des mesures qu’elle prendra par la suite », ajoute-t-elle.

L’Arav dit déplorer ce qu’elle qualifie de « transgression » de la loi « qui vient ternir le travail d’accompagnement qu’elle s’est efforcée de mener tout au long de la campagne électorale ». L’Arav affirme également qu’elle « se réserve le droit de faire appliquer la loi dans toute sa rigueur ».

« L’Arav exhorte une nouvelle fois l’ensemble des médias audiovisuels à faire preuve de vigilance, et ce dans le respect de la loi qu’elle n’a pas manqué de rappeler par communiqué en date du 30 avril 2017 », conclut la même source.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close