search-form-close
  • Brent: $56,71+0,39%
  • Taux de change: 1 € = 134 DZD (Officiel), 196,5 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Le Bayern Munich peu inspiré mais vainqueur 3-0 d’Anderlecht

Pas sûr que la victoire du Bayern Munich (3-0) mardi contre Anderlecht pour la première journée de Ligue des champions redonne du baume au coeur d’un club bavarois en pleine crise.

Face à des Belges beaucoup plus faibles et réduits à 10 dès la 11e minute, les champions d’Allemagne ont longtemps fait le service minimum et semblé manquer d’inspiration.

Lewandowski a marqué sur pénalty (1-0, 12e), et Thiago Alcantara a doublé la mise sur un centre de James (2-0, 65e). Kimmich a conclu en fin de match (3-0, 90e).

“Après le 1-0 pour nous, nous avons joué comme si nous menions 5-0. Mais il aurait fallu y mettre de la passion et nous jeter sur le but adverse. Notre public mérite plus que ça”, s’est emporté Arjen Robben à la fin du match.

Certes le Bayern compte trois points et prend la deuxième place du groupe derrière le Paris SG, qui a atomisé le Celtic à Glasgow 0-5.

Mais les Bavarois peuvent se faire du souci avant leur déplacement à Paris le 27 septembre, s’ils ne sont pas capables d’ici là de retrouver la combativité qui est censée être leur marque de fabrique.

Car cette prestation en demi-teinte, devant un public bien passif, arrive après une défaite 2-0 à Hoffenheim en championnat, qui laisse le Bayern à la 6e place du championnat après trois journées, un rang indigne de ses ambitions.

– Débuts de James –

Le club traverse en outre depuis quelques jours l’une de ses crises dont il a le secret.

Deux joueurs emblématiques, Robert Lewandowski et Thomas Müller, se sont permis d’égratigner respectivement les dirigeants et l’entraîneur Carlo Ancelotti.

Leur patron Karl-Heinz Rummenigge les a vertement recadrés lundi: “Dorénavant, ceux qui critiquent publiquement l’entraîneur, le club ou les autres joueurs vont avoir affaire à moi personnellement”, a-t-il fulminé.

Sur la sellette après ce début de saison poussif, Carlo Ancelotti avait une nouvelle fois sacrifié Thomas Müller, qui décidément, ne trouve pas sa place dans le système de l’Italien.

Derrière le buteur Lewandowski, les trois milieux offensifs étaient donc Robben et Ribéry sur les ailes, et en 10 le Colombien James, qui disputait son premier match officiel avec le Bayern depuis son transfert du Real.

Beaucoup plus surprenant, Ancelotti avait aussi laissé sur la touche Mats Hummels, l’homme fort de la défense depuis le début de saison.

Tout avait pourtant bien commencé, avec cette faute dans la surface de Kums sur Lewandowski. Carton rouge pour le défenseur central belge, pénalty et but.

Puis le Bayern a semblé s’endormir sur ce score, dominateur certes, mais sans parvenir à bousculer les Anderlechtois. Les visiteurs se sont même créés quelques occasions, dont un tir sur le poteau de Chipciu alors que le score n’était encore que 1-0.

Mais malgré la très belle partie du gardien Matz Sels, Thiago et Kimmich ont corsé l’addition, sans convaincre.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close