search-form-close
Les dissidents du RND demandent à la classe politique de « boycotter » Ouyahia

Les dissidents du RND demandent à la classe politique de « boycotter » Ouyahia

Les dissidents du RND, regroupés au sein de l’Instance nationale de préparation du Congrès extraordinaire rassembleur, appellent la classe politique à « boycotter » Ahmed Ouyahia.

« Nous demandons à la classe politique de refuser de traiter avec Ahmed Ouyahia en tant que secrétaire général du RND en réponse aux demandes de la population et de rejeter toutes ses initiatives dans le fond et dans la forme », écrivent-ils dans un communiqué, rendu public ce samedi 13 avril.

Les dissidents ont tenu jeudi une réunion à Alger. D’après des sources proches de l’Instance, la réunion a rassemblé des sénateurs, des députés, des membres fondateurs, des cadres et des anciens coordinateurs du parti dans les wilayas.

Les dissidents exigent « le départ immédiat » d’Ouyahia de son poste de secrétaire général. « La détermination provocatrice d’Ouyahia à se maintenir à son poste prouve qu’il ignore la piètre image qu’il a auprès de la population. Il compromet ainsi les espoirs des militants et militantes honorables qui aspirent à contribuer positivement dans l’avenir du pays qui sera confronté à de grands défis (…) Nous exprimons notre profonde inquiétude quant à la situation actuelle du parti sur les plans politique et populaire en raison du comportement irresponsable d’Ahmed Ouyahia, un secrétaire général à la légitimité contestée. Il a instauré la politique de l’exclusion et de la marginalisation des compétences en introduisant l’argent sale à tous les niveaux des structures du parti et en donnant la priorité à des intrus qui ne croient pas aux principes de militantisme et qui ne servent que leurs intérêts personnels », accusent les dissidents regroupés autour de Belkacem Mellah.

Soutien aux « revendications légitimes » des algériens

Un appel est lancé aux membres du Conseil national (CN), instance suprême entre deux congrès, de sauver le RND des « conséquences narcissiques et de l’égoïsme » qui menacent l’existence même du parti. Les membres du CN, les élus nationaux et locaux, les membres des bureaux de wilayas et tous les militants sont invités à s’inscrire dans le processus de préparation du congrès extraordinaire du RND qui devra consacrer l’éviction d’Ahmed Ouyahia, à la tête du parti depuis 16 ans (avec une rupture entre 2013 et 2015).

Les dissidents du RND rappellent, dans le communiqué, leur soutien aux revendications qualifiées de légitimes des algériens exprimées « dans les marches pacifiques » notamment celles relatives à « la consécration de la démocratie, la liberté d’expression, la liberté de l’action partisane et syndicale ».

Ils appellent toutes les catégories de la société de faire confiance à l’armée et à son commandement actuel qui sont attachés « à l’unité territoriale, la sûreté du peuple et à la souveraineté nationale » qui sont « ciblés » aujourd’hui.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close