search-form-close
Les Forces de l’alternative démocratique dénoncent l’interdiction pour « la 3e fois » de leurs activités politiques

Les Forces de l’alternative démocratique dénoncent l’interdiction pour “la 3e fois” de leurs activités politiques

Les Forces du pacte de l’alternative démocratique ont dénoncé ce dimanche l’interdiction « pour la troisième fois consécutive » de leurs activités politiques par le pouvoir, estimant que « cet acte répressif confirme sa nature autoritaire et son obstination à passer en force ».

« Par cet acte [le pouvoir] confirme encore une fois son refus de toute voix discordante, toute initiative politique et son rejet des aspirations légitimes de la population ; alors que tous les moyens sont mis à la disposition des parties discréditées qui s’inscrivent et s’activent dans la promotion de sa feuille de route », affirment les forces de l’alternative démocratique, comprenant notamment le FFS, le PT et le RCD, dans un communiqué diffusé ce dimanche.

« Les forces de l’alternative démocratique dénoncent avec la plus grande vigueur les velléités d’empêchement de la tenue de la convention nationale en violation du droit fondamental de se réunir librement et des conventions internationales ratifiées par l’état algérien », affirme le communiqué.

« Malgré toutes les entraves du pouvoir pour museler les partisans du changement radical, la convention nationale se tiendra le lundi 09 septembre à 9h00 au siège du Parti Rassemblement pour la Culture et la Démocratie sise à 40, rue Mohamed Chaabane, El Biar- Alger », annonce-t-on par ailleurs.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close