search-form-close
Manque de liquidités dans les agences postales : le DG d’Algérie Poste s’explique

Manque de liquidités dans les agences postales : le DG d’Algérie Poste s’explique

La très forte pression sur les liquidités et les perturbations constatées ces tout derniers jours au niveau de bureaux de poste est due à deux facteurs, selon le DG d’Algérie Poste, Abdelkrim Dahmani.

« La première raison du manque des liquidités dans les bureaux de poste est  due à un problème d’alimentation en liquidités qui proviennent d’abord de la Banque d’Algérie (BA) et de ses succursales », a expliqué le DG Abdelkrim Dahmani sur la Chaîne III de la Radio nationale.

Une baisse évaluée par le DG d’AP à hauteur de 5% durant le 1er semestre 2020 en comparaison à la période de 2019. « Nous avons vu qu’il y a une baisse des retraits au niveau des succursales de la BA principalement due à la situation économique du pays. Elle a été de 29% durant le mois de mai », précise-t-il.

L’autre explication, selon le même responsable, réside dans la diminution du niveau des encaissements qui représente l’autre source d’alimentation en liquidités pour la Poste.

« Entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2020, on voit aussi qu’il y a une diminution de 15% en matière d’alimentation des bureaux de poste en liquidités au travers des encaissements », souligne M. Dahmani expliquant cette diminution par la situation économique du pays.

« Cette diminution en matière d’alimentation du réseau postal en liquidités auprès de la Banque d’Algérie et aussi en matière d’encaissements dans les bureaux de poste a engendré cette situation de pression sur les liquidités et des perturbations constatées au niveau de bureaux de poste », résume le patron d’Algérie Poste (AP).

 Il assure néanmoins que « tous les moyens ont été mis en place » par AP pour « mobiliser le maximum de liquidités afin de répondre aux besoins de notre clientèle, notamment durant cette période » coïncidant à la fois avec le virements des pensions de retraite et l’approche de l’Aïd El Adha. Le DG d’Algérie Poste fait état d’un travail de coordination avec la Banque d’Algérie afin d’assurer les liquidités.

144 milliards DA d’opérations de retraits entre le 18 et le 26 juillet

« Il y a un travail permanent avec la Banque d’Algérie. Nous avons installé une cellule, sous la supervision de la tutelle (MPTIC), entre Algérie Poste (AP) et la Banque d’Algérie (BA) pour alimenter les bureaux de poste en liquidités suffisantes au niveau national. Nous avons aussi installé des cellules au niveau de chaque unité postale des wilayas. Il y a donc un travail de coordination entre la BA et AP », a fait part M. Dahmani.

Depuis le début de l’année, Algérie Poste a retiré 1 742 milliards DA auprès de la Banque d’Algérie, et a pu mobiliser jusqu’au 20 juillet près de 693 milliards DA d’encaissements au niveau des bureaux de poste, détaille Abdelkrim Dahmani.

« Ces efforts avec la Banque d’Algérie ont permis de faire face aux besoins en liquidités. Ainsi, les retraits au mois de juin sont de 374 milliards DA et pour les dix derniers jours, soit entre le 18 juillet et le 26 juillet, il y a eu pour 144 milliards DA d’opérations de retraits. Cela démontre les efforts fournis par la BA et AP en vue d’assurer les liquidités en dépit de cette conjoncture que connaît le pays », notamment à cause de la crise sanitaire du Covid-19 et ses répercussions sur l’économie, soutient le DG d’Algérie Poste.

  • Les derniers articles