search-form-close
Non, l’Algérie ne va importer d’imams étrangers pour sa Grande mosquée

Non, l’Algérie ne va importer d’imams étrangers pour sa Grande mosquée

Sidali Djarboub / NEWPRESS
Mohamed Aissa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs

Depuis quelques jours, une information faisait état d’un projet de recrutements d’imams étrangers pour la Grande mosquée d’Alger fait le tour des réseaux sociaux et des médias. Elle a été reprise par des médias nationaux et étrangers.

Mohamed Aissa, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, a démenti ces rumeurs. « Non, l’Algérie n’a pas besoin d’”importer” des imams du royaume saoudien ni de la république égyptienne ni du Yémen. Parce que l’Algérie est riche par sa référence religieuse, fière de ses savants et elle exporte désormais les imams vers les capitales du monde, qu’elles soient orientales ou occidentales », écrit le ministre sur sa page Facebook.

Le ministre des Affaires religieuses poursuit : « Les Algériens seront contents d’entendre l’appel à la prière qui sera émis à partir du haut minaret de la Grande mosquée et ils remarqueront que les tonalités de l’appel à la prière et de la récitation du Coran seront algériennes et que ses prédicateurs seront tous algériens ».

Mohamed Aissa a appelé les « activistes à se renseigner directement auprès des sources pour ne pas tomber dans des commentaires médiatiques qui dénotent leur grand éloignement de la réalité du fait religieux ».

close