search-form-close

Recours “abusif” aux gyrophares : Bedoui dément

Noureddine Bedoui, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, refuse de qualifier « de phénomène » le recours abusif aux gyrophares et autres avertisseurs sonores dans certaines villes en Algérie.

Publicité
Loading ads video ..

Apostrophé sur cette question par un député, Bedoui a évoqué « des cas isolés à Alger ». « Je  peux vous garantir que ce genre de comportements est enregistré uniquement à Alger où les autorités ont pris des mesures pour y faire face », a assuré Bedoui ce jeudi 19 avril à l’APN.

Le ministre a rappelé que l’agrément des opérateurs activant dans le domaine de ces équipements sensibles « est tributaire d’une autorisation délivrée par des autorités concernées après une enquête sur les capacités professionnelles des opérateurs, les conditions de sécurité des locaux devant abriter les activités objet de la demande d’agrément ».

Idem pour l’exploitation des équipements sensibles qui est subordonnée à une autorisation préalable des services concernés.

Le ministre a affirmé que l’utilisation des gyrophares et autres avertisseurs sonores était exclusivement accordée « aux véhicules prioritaires » en citant « la police, la gendarmerie, les douanes, les ambulances et les services des forêts ».

close