search-form-close
Transparence des élections : Charfi dévoile de nouvelles mesures

Transparence des élections : Charfi dévoile de nouvelles mesures

À moins de 24 heures de l’élection présidentielle du 12 décembre, le président de l’Autorité électorale indépendante (Anie) a dévoilé de nouvelles mesures censées garantir la régularité du scrutin.

S’exprimant au cours d’un point de presse animé ce mercredi 11 décembre à Alger, Mohamed Charfi a indiqué que l’Anie a décidé de permettre aux représentants des cinq candidats d’accompagner les procès-verbaux de dépouillement jusqu’à leur arrivée au niveau du conseil constitutionnel.

C’est l’autorité qui prendra en charge le déplacement des représentants par tous moyens, a-t-il précisé, qualifiant la mesure d’une « première historique ».

« J’ai saisi les responsables au niveau de toutes les instances de l’État afin qu’ils s’en tiennent à l’obligation de réserve et de neutralité pour ne pas donner l’occasion à certains de mettre en doute la régularité du processus électoral », a ajouté le président de l’Anie.

Évoquant le vote des Algériens établis à l’étranger qui a commencé samedi dernier, il a reconnu que tout ne s’est pas passé comme souhaité, faisant part de « difficultés » rencontrées dans certains pays où des citoyens ont « exprimé à leur manière leur opposition à la tenue des élections ».

« Nous leur disons que la divergence d’idées doit s’exprimer pacifiquement et non par la violence », a indiqué Mohamed Charfi qui rassure néanmoins que 90% des bureaux de vote à l’étranger sont ouverts. « Les bureaux où on a rencontré des problèmes ont été acheminés vers d’autres endroits. Nous veillerons à permettre à ceux qui souhaitent voter de le faire », a-t-il fait savoir.

Le président de l’Anie a par ailleurs confirmé que les citoyens inscrits sur les listes électorales mais qui n’ont pas de carte de vote pourront voter en présentant une pièce d’identité.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close