search-form-close
« Une impasse totale » en Algérie, souligne l’éditorial du Monde

« Une impasse totale » en Algérie, souligne l’éditorial du Monde

Des médias internationaux ont évoqué, ce samedi, les manifestations populaires qui se sont déroulées hier vendredi pour la seizième fois depuis le 22 février, et la crise politique qui en découle.

« La situation politique est dans une impasse totale », écrit le journal français Le Monde dans son éditorial publié ce samedi. « La réalité du pouvoir est, pour l’instant, entre les mains du chef d’état-major de l’armée, le général Ahmed Gaïd Salah, 79 ans, pilier du régime depuis vingt ans », explique le journal.

« Surpris, comme les autres, par l’ampleur de la contestation, il ne donne aucun signe d’ouverture, n’ayant visiblement pas de plan de sortie de crise après avoir misé à tort sur l’essoufflement du mouvement », écrit l’éditorial du Monde, qui estime en outre que Gaïd Salah « semble surtout préoccupé par la volonté de se maintenir au pouvoir ».

« Le président par intérim Bensalah a appelé jeudi à un dialogue entre « la classe politique » et « la société civile ». La première, cependant, est totalement discréditée et la deuxième n’a pas encore réussi à se trouver de leaders susceptibles de la représenter. C’est pourtant par là que doit commencer l’indispensable transition politique algérienne », affirme Le Monde.

« Pour que ce dialogue ait une chance de s’ouvrir, le général Gaïd Salah doit donner à la rue des gages de transparence et de la sincérité du pouvoir à respecter le processus d’une transition démocratiquement organisée. C’est la seule issue responsable pour l’Algérie, alors que les images du Soudan et de la sanglante répression du mouvement populaire qui a conduit à la démission du président Omar Al-Bachir étaient présentes, vendredi, dans les esprits des manifestants », écrit l’éditorial du journal français.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close