search-form-close
Vidéo le montrant conspué à Timgad : l’artiste Ali Amrane crie à la manipulation

Vidéo le montrant conspué à Timgad : l’artiste Ali Amrane crie à la manipulation

La vidéo a fait le tour de la toile : le chanteur d’expression Kabyle, Ali Amrane est conspué par une partie du public lors de sa prestation au festival de Timgad aux cris de « dégage ».

Cette vidéo, largement relayée sur les réseaux sociaux, suscitant une avalanche de commentaires, parfois acerbes, serait le produit d’une manipulation, accuse l’artiste.

« Chers amis, chers fans, ne vous inquiétez pas, je vais très bien ; je vous remercie sincèrement de votre bienveillance. Rassurez vous, je n’ai pas été chassé du festival de Timgad ; j’ai été même très bien reçu ! À commencer par les membres du comité d’organisation du festival qui m’ont invité (…). Encore plus surprenant (parce que si l’on se fie aux réseaux sociaux, j’aurais à peine échappé au lynchage !), le concert s’est super bien passé et le public réceptif ! », écrit-il sur son compte Facebook.

Et de poursuivre : « Certes, il y a eu un petit moment où une partie du public a sifflé alors que je parlais de l’importance de l’histoire pour introduire la chanson Tidyanin. Mais le plus stupéfiant, et en même temps très révélateur, c’est que la vidéo qui a déclenché la polémique n’a montré que ce petit passage de 26 secondes sur un show de plus de 40 minutes !».

Dans son texte intitulé « Autopsie d’une manipulation », Ali Amrane ajoute : « Encore mieux, elle a été filmée de la place des perturbateurs qui étaient visiblement missionnés puisqu’il n’y a qu’à cet endroit qu’on pouvait entendre quelques individus crier « dégage », précise-t-il encore.

Une vidéo à l’appui, l’artiste soutient que cette « manœuvre a été préparée » par des professionnels à des fins inavouées. « La vidéo qui a été soigneusement préparée par « l’envoyé spécial à Timgad » a été diffusée par la chaîne de télévision El Djazairia One, puis publiée sur sa page Facebook. Elle est rapidement relayée par certaines pages kabyles et enclencha de suite une polémique sur l’anti-kabylisme, l’opportunité de ma présence à ce festival…etc. Que peut-on déduire de ce qui précède ? La manœuvre a été préparée et exécutée avec, le moins qu’on puisse dire, beaucoup de professionnalisme. Car, à part ce court laps de temps de quelques secondes et l’angle choisi pour filmer, elle n’aurait jamais pu produire l’effet escompté. D’ailleurs, je défie la télévision qui l’a diffusée de diffuser la totalité du concert pour que les gens se rendent compte d’eux même », dit-il.

Selon lui, cette manipulation vise à le « discréditer en tant qu’artiste engagé » ou alors « créer de la discorde et de l’animosité entre les kabyles et les chaouis » ou encore « alimenter la stratégie de division de la révolution pacifique en cours en poussant la Kabylie à se désolidariser du reste du mouvement populaire historique (…) ».

« La période actuelle est tellement sensible et propice à toute sorte de manipulations qu’il est recommandé fortement de rester vigilant et lucide pour ne pas tomber dans les pièges tendus à tous les coins », met-il en garde.

Star de la chanson Kabyle, Ali Amrane qui a récemment animé des concerts à Alger, Bejaia et Tizi-Ouzou défend publiquement le mouvement populaire.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close