search-form-close
VIDÉOS. Gilets jaunes : heurts à Paris et dans plusieurs villes de France

VIDÉOS. Gilets jaunes : heurts à Paris et dans plusieurs villes de France

Des dizaines de milliers de “gilets jaunes” étaient de nouveau dans les rues samedi partout en France pour l’acte 9 de leur contestation contre la politique sociale et fiscale du gouvernement, notamment à Bourges et Paris où des heurts ont éclaté.

A 14H00, le ministère de l’Intérieur comptait 32.000 manifestants en France dont 8.000 à Paris, plus que la semaine dernière à la même heure. Ces chiffres officiels sont chaque semaine contestés par les “gilets jaunes”. De même source, “une centaine d’interpellations” ont débouché en France sur 82 gardes à vue.

Dans l’après-midi, après de premiers rassemblements globalement calmes dans d’autres villes de France, la manifestation à Paris était le théâtre de heurts, jets de projectiles contre tirs de grenades lacrymogènes dans le secteur des Champs-Elysées et autour de l’Arc de Triomphe, ont constaté des journalistes de l’AFP. Pour repousser les manifestants, les forces de l’ordre ont aussi largement fait usage des canons à eau. Un journaliste de l’AFP a vu deux personnes blessées être évacuées.

Le patron de la police nationale estimait avant le week-end que la mobilisation pourrait retrouver le niveau d’avant Noël : le 15 décembre, 66.000 personnes avaient été décomptées en France. Dans ce climat qui se dégrade, le préfet de police de Paris redoutait “plus de radicalité”.

Plus de 90 personnes ont été interpellées à Paris depuis samedi matin, notamment pour port d’arme prohibée ou participation à un groupement en vue de commettre des violences. 74 ont été placées en garde à vue, a indiqué le parquet.

A Bourges, plus de 6.300 personnes manifestent “dans le centre de la France” à l’appel notamment d’autres leaders du mouvement, Priscillia Ludosky et Maxime Nicolle, une première depuis le début du mouvement. 4.800 d’entre eux suivaient un parcours autorisé tandis que 500 manifestaient dans le centre, où la préfecture a interdit tout rassemblement.

Dix-huit personnes ont été interpellées en marge de cette deuxième manifestation nationale, selon la préfecture.
Selon les autorités, ils étaient aussi 2.500 à Rouen, où la manifestation était émaillée d’affrontements, 2.500 à Caen, 2.300 à Saint-Brieuc, 1.500 à 2.000 à Perpignan, 1.200 à Saint-Etienne, un millier à Lyon… A Strasbourg, la manifestation de 1.500 personnes a été émaillée par des incidents.

close