search-form-close
Violence dans les stades : la FAF réagit enfin aux incidents du 5-Juillet

Violence dans les stades : la FAF réagit enfin aux incidents du 5-Juillet

Trois jours après les graves incidents survenus au stade du 5-juillet à la fin du match MC Alger – USM Bel-Abbès (0-1) dans le cadre du championnat de Ligue 1, la fédération algérienne de football (FAF) a enfin réagi ce vendredi, en condamnant avec « fermeté ces incivilités ».

« Encore une fois, l’on a, malheureusement, relevé des scènes de violence sur certains stades du pays donnant une pale image de notre football. La FAF, tout en condamnant avec fermeté ces incivilités, ne compte pas croiser les bras et assister impuissante et sans réaction à ce spectacle choquant, agaçant et parfois atroce envoyé des arènes censées être des lieux de fête, de joie et de fair-play », a-t-elle indiqué dans un communiqué publié sur son site officiel.

Les incidents survenus mardi soir à la fin du match MC Alger – USM Bel-Abbès ont fait 40 blessés, dont quatre agents du service d’ordre se trouvant dans un état critique, selon un communiqué de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que « 10 véhicules de la sûreté, un véhicule appartenant à un particulier et une ambulance de la protection civile ont été saccagés lors des échauffourées ».

La FAF s’est engagée à utiliser « tous les moyens légaux pour sévir contre toute forme de dépassement et pour prendre des mesures nécessaires, appropriées et s’il le faut draconiennes pour décourager les ennemis du football et les fauteurs de troubles à accomplir leurs sales besognes », ajoute l’instance fédérale, toute en rendant hommage « à certains dirigeants de club qui ont contribué à leur niveau à bannir la violence et à rendre agréable le fait de se déplacer dans un stade, encourage ce genre d’initiative et demeure convaincue qu’avec la conjugaison des efforts de tout un chacun, le phénomène de la violence dans nos stades est appelé à disparaître ».

Les images et les scènes survenues au 5-juillet montrent que la violence revient en puissance dans un championnat déjà terni par un faible niveau technique, un arbitrage contesté et une corruption dont les dessous ont été dévoilés par la presse étrangère.

| LIRE AUSSI : Échauffourées entre jeunes et policiers à Bab El-Oued à Alger

close