search-form-close
Père de Djamel Bensmail : « Les Kabyles sont mes frères et amis »

Père de Djamel Bensmail : “Les Kabyles sont mes frères et amis”

Il y a deux semaines, jour pour jour, mercredi 11 août, une foule en furie lynchait à mort le jeune Djamel Bensmail à Larbaâ Nath Irathen, un crime qui a ébranlé l’Algérie entière.

Pris pour un pyromane, le jeune Djamel a été assassiné par une foule en furie sur la place publique. Il était pourtant venu apporter de l’aide aux populations locales face aux incendies qui ravageaient la région depuis trois jours.

|Lire aussi : L’affaire de l’assassinat de Djamel Bensmaïl en six points

Deux semaines, une délégation de notables de Larbaâ Nath Irathen s’est rendue ce mercredi 24 août au domicile familial du défunt Djamel Bensmail à Miliana. Sur place, ils ont présenté leurs condoléances au nom de la population de Larbaâ Nath Irathen.

Cette délégation s’est aussi recueillie sur la tombe du défunt Djamel en présence de son père. Ce dernier s’est distingué par des propos rassembleurs, et a donné une leçon de dignité aux Algériens, alors que les semeurs de haine voulaient semer la discorde dans le pays.

;

Ses propos empreints de dignité et de fraternité, le père de Djamel les a, une nouvelle fois, réitérés à l’occasion de la visite des notables des Ath Irathen. Lorsqu’il s’est rendu à Larbaa Nath Irathen, le 12 août, pour récupérer la dépouille de son fils, le père a ému les citoyens par ses propos : « J’ai perdu un fils, j’en ai gagné des enfants. Vous êtes tous mes enfants », avait-il dit à l’adresse des jeunes qui l’ont enlacé et qui lui ont témoigné soutien et celui de toute la population.

« Les Kabyles sont mes frères »

 « Les Kabyles sont mes amis et mes frères. Nous ne disons pas que Tizi-Ouzou et toute sa population est à l’origine de ce qui s’est passé. Il s’agit d’une partie infime qui ne représente même pas elle-même. (Ceux qui ont assassiné Djamel) seront dévoilés les uns après les autres. Ce jour-là, nous démontrerons que l’Algérie est une et que les Algériens sont un seul peuple », a affirmé  Noureddine Bensmail, ce mercredi.

L’un des notables de Larbaâ Nath Irathen a remercié le père ainsi que la famille Bensmail tout en saluant leur attitude qui, a-t-il dit, est une traduction sur terrain d’une vaillance « dont nous avons tant besoin dans les temps difficiles ».

Les personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’assassinat de Djamel se succèdent depuis lundi devant le procureur de la République au tribunal de Sidi M’hamed. Jusqu’à ce mercredi, 49 personnes ont été placées sous mandat de dépôt par le juge d’instruction, tandis que l’enquête policière se poursuit pour traquer d’autres suspects.

  • Les derniers articles

close