search-form-close
  • Brent: $45,84+0,46%
  • Taux de change: 1 € = 121,31 DZD (Officiel), 190 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

À Oran, Sellal inaugure une raffinerie de sucre pour “empêcher le monopole” et un complexe industriel de Haddad

Abdelmalek Sellal s’est déplacé, ce mercredi 19 avril, à Oran, pour une visite de travail et d’inspection. Dans la daïra d’Oued Tlélat, le Premier ministre a inauguré un complexe industriel de raffinage de sucre du groupe Berrahal implanté dans la zone d’activités de Tefraoui, selon l’agence officielle.

D’une capacité de raffinage de 700 000 tonnes/an et d’un coût de 12 milliards de dinars, ce complexe dénommé la Grande raffinerie oranaise de sucre devrait permettre, non seulement une amélioration de la commercialisation mais aussi d’empêcher le monopole sur ce produit, et faire baisser ses prix, rapporte la même source. Allusion au groupe Cevital, qui n’exerce pas en réalité de monopole sur la production de sucre, mais il est le plus grand producteur de ce produit.

Le Premier ministre a souligné la possibilité d’exporter le sucre en rappelant que les besoins du pays varient entre 1,6 et 2 millions de tonnes par an, alors que la production nationale atteindra les 2,5 millions de tonnes avec celle de ce nouveau complexe.

Dans la commune de Cherhaïria à Bethioua, Abdelmalek Sellal a posé la première pierre du projet de réalisation d’une usine de fabrication de lubrifiants du groupe Total Algérie. L’usine, dont le coût est de 4,4 milliards de dinars, sera réalisée sur une assiette foncière de 4,1 hectares pour être livrée en août 2018, après seize mois de travaux, détaille l’APS.

Ce projet permettra la création de plus de 50 emplois directs et 150 autres indirects. À l’issue de la présentation du projet, le Premier ministre a précisé au sujet du secteur de la pétrochimie nationale, que « nous souhaitons à terme plus exporter notre gaz mais le transformer en Algérie ».

Dans la même daïra de Béthioua, Abdelmalek Sellal a procédé à l’inauguration de deux autres projets. Il s’agit d’une extension du complexe sidérurgique du groupe turc de droit algérien “Tosyali Algérie” et d’une usine de fabrication de tubes d’acier.

Prévu sur une superficie de 100 hectares et dédié à la production du rond à béton, le premier projet est doté d’une capacité de production estimée à deux millions de tonnes par an. Il permettra, selon les initiateurs du projet, de réduire les importations de ce matériau de construction et répondra aux besoins des très nombreux chantiers de construction.

Ce projet devrait créer quelque 3 750 emplois directs et plus de 10 000 emplois indirects. Sa mise en service totale est prévue en mars 2018. Après la présentation du projet, le Premier ministre a appelé les responsables du complexe à passer à la phase active de l’exploitation du gisement de fer de Ghar Djebilat.

Le deuxième projet inauguré par Abdelmalek Sellal, est celui du complexe industriel spécialisé dans la fabrication de tubes d’acier sidérurgiques du groupe “ETRHB Haddad”. Ce dernier est constitué de deux unités pour la fabrication et le revêtement des tubes spiraux en acier.

D’un coût de 21 milliards de dinars, ce complexe industriel, dont la réalisation a été lancée en 2013, permettra de générer 250 postes d’emploi et la production de 450 000 tonnes de tubes par an destinés aux transferts hydraulique, gazier et pétrolier.

Dans son intervention, le Premier ministre a demandé à la direction de l’usine d’entamer la production pour qu’elle soit avalisée afin de signer des contrats avec le ministère des Ressources en Eaux et le groupe Sonatrach, rapporte l’APS.

Dans la daïra de Bir El Djir, Abdelmalek Sellal s’est rendu au chantier du futur stade olympique de Belgaid, d’une capacité d’accueil de 40 000 places. L’infrastructure sportive fait partie du futur complexe olympique omnisports devant abriter les compétitions des jeux Méditerranéens, prévus en 2021, rappelle la même source.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis

  • À la une

    18Hommes d'affaires, privatisation, migrants : Tebboune affiche ses différences avec Sellal et Ouyahia

    Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé, dans la nuit du vendredi à samedi, la…

    Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé, dans la nuit du vendredi à samedi, la volonté du gouvernement de séparer l’argent et l’État sans s’étaler sur la question malgré l’insistance des journalistes.

    « Tout le monde a compris la séparation entre l’argent et l’État. Chacun appréhende la question selon sa compréhension », a indiqué le Premier ministre lors d’un point de presse tenu à l’issue de l’adoption du plan d’action du gouvernement par l’Assemblée populaire nationale (APN).

    | LIRE AUSSI : Présentation…

  • L'Actualité en temps réel

  • International