search-form-close

Affaire Cevital-port de Béjaïa : des députés interpellent Ouyahia

Sidali Djarboub/NEWPRESS
Ahmed Ouyahia, premier ministre

Plusieurs députés de l’opposition ont interpellé Ahmed Ouyahia pour lui « demander » d’intervenir en urgence dans le conflit qui oppose depuis de longs mois le groupe Cevital au port de Béjaïa.

« Nous, membres de la Représentation nationale, avons l’honneur de solliciter votre intervention urgente, afin de mettre fin aux agissements du PDG de l’EPB qui sont contraires non seulement à la loi mais aussi aux intérêts de notre pays et de trouver une issue honorable à cette situation », écrivent ces députés dans leur lettre.

« L’attitude de l’EPB et de son PDG est (…) difficilement compréhensible, car elle n’est fondée sur aucun texte en vigueur. En outre, elle est contraire aux intérêts de notre pays et aux orientations du Président de la République appelant les opérateurs économiques à se mobiliser pour s’engager dans l’investissement productif, créateur de richesses et d’emplois pour l’ensemble de la Nation », soutiennent-ils, après avoir « enquêté et analysé » la situation.

« Ce projet stratégique mettra l’Algérie en sécurité alimentaire pour les corps gras et les protéines végétales pour l’alimentation du bétail. L’impact financier positif de ce projet pour l’Algérie sera supérieur à 2 milliards de dollars (…) », justifient-ils.

En juin dernier, Ahmed Ouyahia avait estimé que le problème n’a pas été bien géré par le port de Béjaïa. « Nous considérons que la gestion de cette affaire au niveau du port du Béjaïa n’est pas la meilleure des gestions. Cela étant, le groupe Cevital est un grand groupe, il a un grand dirigeant. Ils sont suffisamment capables de défendre leurs intérêts », avait-il déclaré lors d’une conférence de presse à l’issue du conseil national du parti. Mais depuis son arrivé à la tête du gouvernement, il observe le silence sur ce dossier.

| LIRE AUSSIBlocage de Cevital : le directeur général du terminal à conteneurs limogé

 

close