search-form-close
Annulations de concerts : la LADDH s’inquiète de la montée de “la violence inquisitoire”

Annulations de concerts : la LADDH s’inquiète de la montée de “la violence inquisitoire”

La Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH), aile Me Nouredine Benissad, a exprimé ce mercredi ses « inquiétudes » concernant un éventuel retour de l’inquisition après les interdictions qui ont ciblé deux galas musicaux à Ouargla et à Tébessa.

La LADDH « s’inquiète de la montée de la violence inquisitoire tendant à empêcher des concerts comme à Ouargla et à Tébessa », écrit la ligue dans un communiqué rendu public.

Tout en condamnant « fermement » ces actes « violents » qui vont à l’encontre des libertés individuelles, la LADDH appelle les autorités à « réagir de façon diligente des enquêtes impartiales » et à « présenter » les auteurs de ces violences devant les tribunaux pour être jugés, ajoute le texte.

Plusieurs centaines de personnes ont organisé jeudi dernier, en soirée, une prière de rue devant le théâtre de verdure d’Ouargla pour empêcher un concert de musique que devait animer le chanteur, Kader « japonais ». Ils ont dénoncé leur marginalisation et réclamé leur part de développement.

A Tébessa, une vidéo relayée sur les réseaux sociaux montre des personnes barbues et vêtues en « Kamis » faire irruption dans un quartier pour arrêter une fête animée par des musiciens.

Ces événements interviennent alors qu’une campagne est menée sur les réseaux sociaux pour le boycott du festival du Rai prévu à Sidi Bellabes à compter de vendredi.

close