search-form-close
Baisse de l’activité commerciale chez les grossistes et détaillants au premier trimestre 2018

Baisse de l’activité commerciale chez les grossistes et détaillants au premier trimestre 2018

L’activité commerciale a connu une baisse chez les détaillants et les grossistes au premier trimestre de l’année 2018, selon l’agence officielle qui a cité une enquête de l’Office national des statistiques (ONS).

Selon l’enquête-sondage menée par l’ONS auprès de grossistes et détaillants, cette baisse de l’activité commerciale touche essentiellement les commerces de machines et matériels d’équipement, droguerie, quincaillerie, appareils électroménagers et parfumerie (DQAEMP).

Plus de 69% des grossistes et 18% des détaillants sondés ont déclaré avoir enregistré des ruptures de stocks de produits, les plus touchés étant les commerçants de machines et matériel d’équipement et les commerçants de DQAEMP. Des difficultés dans l’approvisionnement, des lenteurs dans les formalités d’acquisition de marchandises et des délais d’approvisionnement longs ont été signalés par la plupart des commerçants sondés, selon l’ONS.

La même enquête a révélé que 57% des grossistes et 75% des détaillants, particulièrement ceux de l’agro-alimentaire, des machines et matériel d’équipement, des combustibles et lubrifiants, se sont approvisionnés aussi bien auprès du secteur public que du secteur privé alors que près de 41% des grossistes et 17% des détaillants, surtout ceux de la matière première, des textiles et des DQAEMP se sont approvisionnés auprès du secteur privé seulement.

Les prix d’acquisition des produits ont été jugés « plus élevés » par près de 60% des grossistes et 20% des détaillants alors que le reste des commerçants ont trouvé que les prix sont « plus stables », selon l’enquête. Les plus touchés par cette hausse sont les commerçants d’agro-alimentaire, de matière première, de demi-produits et ceux de machines et matériel d’équipement.

La baisse de la demande sur les produits a continué à baisser pendant le premier trimestre de cette année, selon la plupart des commerçants, détaillants et grossistes, sondés. Ceux qui ont le plus exprimé cette opinion sont les commerçants de produits agro-alimentaires, de DQAEMP et ceux de machines et matériel d’équipement.

L’état de la trésorerie des commerçants a été jugé « bon » par plus de 23% des grossistes et « moyen » par près de 48% des grossistes et par plus de 91% des détaillants. Parmi les commerçants, 30% des grossistes et 10% des détaillants ont eu recours à des crédits bancaires, 63% des grossistes et 93% des détaillants ont affirmé ne pas avoir eu de difficultés à les contracter.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close