search-form-close
Coronavirus en Algérie : « Très certainement, nous nous dirigeons vers un confinement national et total »

Coronavirus en Algérie : « Très certainement, nous nous dirigeons vers un confinement national et total »

Après le confinement total de Blida et partiel d’Alger, le Premier ministre a décidé de l’extension de la mesure de confinement partiel à neuf wilayas, à compter de ce samedi. Se dirige-t-on vers un confinement général ?

Dr Bekkat Berkani, président du Conseil de l’ordre des médecins : si la situation géographique des cas s’étend avec une certaine vitesse, oui. Aujourd’hui, les autorités estiment devoir faire un confinement total dans la wilaya de Blida où on enregistre 40% des cas de contaminations au Covid-19, ensuite un confinement partiel de la wilaya d’Alger pour sa proximité avec la wilaya de Blida et enfin le confinement partiel étendu à d’autres wilayas par proximité. Ceci dit, il ne s’agit pas d’une mesure définitive, elle est en fonction de l’évolution journalière de l’étendue de l’épidémie, étant donné que nous avons une appréciation au jour le jour. Par conséquent, les autorités étant informées, elles prendront en fonction de l’évolution de la situation un certain nombre de mesures, en particulier le confinement, puisque c’est tout ce qu’il nous reste. Très certainement, nous nous dirigeons vers un confinement national et total. J’ajouterai que le plus tôt sera le mieux !

Le traitement à la Chloroquine a été adopté par l’Algérie. Est-ce qu’il donne des résultats ?

Le traitement à la chloroquine est institué dans les milieux hospitaliers, du fait qu’il nécessite une appréciation médicale directe. On ne peut pas le donner en ambulatoire, il faut que les citoyens le sachent. Il a été donné à des cas avec une symptomatologie importante. Aujourd’hui, nous n’avons pas encore assez de recul pour le savoir. Mais apparemment, les résultats symptomatiques sont encourageants.

Qu’en est-il de la situation épidémiologique à Blida ?

Il faut savoir que le résultat du confinement ne se verra que dans une quinzaine de jours, voire même plus. Voyez la situation dans laquelle se trouve l’Italie. Elle n’a pas su dès le début prendre des dispositions totales et générales, elle est en train de subir les contrecoups d’une situation qui était méconnue au début. Pour nous qui sommes bien avertis et que la porte d’entrée était identifiée, Blida, je pense que la réponse des autorités était nécessaire, elle est circonstanciée.

Les spécialistes disent que cette semaine et celle d’après seront décisives pour ce qui est de la propagation du Covid-19 d’où l’impératif de respecter le confinement. Qu’en dites-vous ?

Il y a deux aspects. Vous avez le confinement qui est dicté par les autorités où c’est désormais la loi qui dit vous n’avez pas le droit de sortir. Vous avez aussi le confinement volontaire qu’on claironne depuis un certain nombre de jours. Il est inacceptable qu’il y ait encore des citoyens dans n’importe quel point de l’Algérie qui se sentent non concernés par l’épidémie. Il est clair que les Algériens doivent adopter de nouvelles attitudes et se confiner volontairement le plus possible. Qu’on ne croie pas que telle ou telle région ne sera pas touchée par la progression du virus. Il faut que nos compatriotes sachent que nous sommes dans une situation exceptionnelle et que la discipline tant individuelle que collective doit l’emporter. Le confinement général nous y allons. Mais le confinement général demande une organisation comme la distribution des vivres et de prévoir un certain nombre de services pour la population, etc.

  • Les derniers articles