search-form-close
Coronavirus : le patient qui s’est évadé de l’hôpital de Boufarik retrouvé à Mostaganem

Coronavirus : le patient qui s’est évadé de l’hôpital de Boufarik retrouvé à Mostaganem

L’homme contaminé au coronavirus qui s’est évadé de l’hôpital de Boufarik alors qu’il était en quarantaine, a été retrouvé dans la wilaya de Mostaganem, a indiqué ce dimanche le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid.

Ce malade est actuellement isolé dans le service de psychiatrie, et il s’agit à présent de parvenir à déterminer son itinéraire depuis sa fuite de l’hôpital afin d’identifier d’éventuelles contaminations, a ajouté le ministre selon le compte rendu de l’agence officielle.

Ce dimanche, un nouveau cas de coronavirus Covid-19 a été confirmé en Algérie. Il s’agit d’une ressortissante algérienne ayant séjourné en Espagne. Ce nouveau cas porte à 20 le nombre de personnes touchées par le coronavirus. La plupart des cas ont été enregistrés à Blida.

Face à la propagation du virus, le ministre a assuré avoir donné des instructions aux directeurs des établissements hospitaliers pour assurer la prise en charge optimale des patients contaminés par le coronavirus

Dans une déclaration, en marge de la cérémonie présidée par le président Abdelmadjid Tebboune, à l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme, M. Benbouzid a précisé avoir instruit les responsables des établissements hospitaliers devant accueillir les patients atteints du Covid-19 à l’effet d’inventorier « tous les équipements nécessaires en l’espèce dont ils disposent pour assurer la prise en charge optimale des malades », ajoutant leur avoir donné des instructions fermes pour qu’ils l’informent de tous les détails sur le nombre de boxes, de lits et d’équipements à leur disposition ».

À une question sur les vidéos relayées par les réseaux sociaux sur les conditions inadéquates dans lesquelles sont mises en quarantaine certaines personnes contaminées ou suspectées d’être contaminées par le nouveau coronavirus, le ministre a reconnu que « c’est une réalité pour l’établissement hospitalier de Boufarik qui subit une grande pression (en raison de nombre de cas en quarantaine) », expliquant toutefois que « les concernés ont d’abord été placés dans de départements réservés aux maladies épidémiques comme le choléra avant d’être transférés, par la suite, vers d’autres départements plus adéquats ».

« À ce jour, la situation est sous contrôle », a tenu à rassurer le ministre, soulignant par là même occasion que « les préparatifs se poursuivent progressivement pour faire face à d’éventuels développements liés à la propagation du Covid-19 ».

  • Les derniers articles

close