search-form-close
Le Conseil constitutionnel sous haute surveillance policière, en prévision de nouvelles manifestations

Le Conseil constitutionnel sous haute surveillance policière, en prévision de nouvelles manifestations

La sécurité a été considérablement renforcée, dès les premières heures de la matinée de ce dimanche 3 mars, devant le siège du Conseil constitutionnel à Ben Aknoun, a-t-on constaté sur place. D’importants renforts de police ont été déployés devant le bâtiment du Conseil et dans les rues avoisinantes pour ce dernier jour de dépôt des candidatures à l’élection présidentielle.

L’accès au Conseil constitutionnel est interdit aux véhicules. Le boulevard y menant est bloqué à partir de la Fac de médecine jusqu’au rond-point situé à l’entrée du quartier du Val d’Hydra, a-t-on constaté. Des camions et des véhicules de police sont déployés tout au long du Boulevard où est situé le Conseil constitutionnel. D’importantes forces de police sont également visibles jusqu’au rond-point de Châteauneuf.

Selon nos informations, les autorités anticipent des manifestations pour dénoncer un éventuel dépôt de candidature du président de la République. Jusqu’à hier soir, l’option d’une candidature de Bouteflika était toujours officiellement maintenue malgré une forte opposition des Algériens dans la rue et son état de santé – le président est toujours hospitalisé à Genève.

[ Photo : TSA ]


[ Photo : TSA ]


[ Photo : TSA ]

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close