search-form-close
Manifestation réprimée à Alger, Bensalah s’adresse à la nation

Manifestation réprimée à Alger, Bensalah s’adresse à la nation

22h50. Fin de ce direct.

>> Lire sur TSA : L’hommage de Bensalah à Bouteflika

>> Lire sur TSA : La LADDH dénonce la répression et l’arrestation d’étudiants à Alger

22h07. Les étudiants de plusieurs facultés d’Alger appellent à marcher demain dans la capitale. Les mots d’ordre lancés par les étudiants pour ce mercredi sont « Non à Bensalah, Bedoui et Belaiz », « pour une période de transition gérée par les représentants du peuple en dehors du système ».

>> Lire sur TSA : Bensalah à la présidence : l’ombre de Bouteflika

21h24. L’agence AFP annonce l’expulsion du directeur de son bureau à Alger. Le directeur de l’Agence France-Presse (AFP) à Alger, Aymeric Vincenot, a été expulsé mardi par les autorités algériennes, qui ont refusé de renouveler son accréditation pour 2019.

M. Vincenot, 45 ans, en poste à Alger depuis juin 2017, a dû quitter l’Algérie mardi soir au terme de l’ultime délai qui lui avait été accordé par la police à l’expiration de son titre de séjour. Cette décision « est inacceptable », a réagi le PDG de l’AFP, Fabrice Fries (AFP)

21h11. Appel à une grève générale demain 10 avril

21h01. La police a interpellé plusieurs étudiants ce mardi à Alger et les a relâchés, sauf Azzedine Medahi, qui manque à l’appel.

>> Lire sur TSA :  Une institution souveraine pour la tenue des élections, seul « engagement » de Bensalah

>> Lire sur TSA : DOCUMENT – Discours à la Nation de Bensalah : le texte intégral

20h45. Discours de Bensalah, la réaction de Abdelouahab Fersaoui, président de Raj : « Je me suis fait violence en écoutant le discours de Ben Salah, un discours vide, c’est une autre ruse et manœuvre que le peuple algérien a déjà refusé. La répression de la marche des étudiants qui a eu lieu aujourd’hui à Alger a démontré une autre fois le caractère méprisant du système envers le peuple et son refus d’aller vers le changement. Les Algériennes et les Algériens exigent le changement du système et le départ de ses symboles dont Bensalah, Bedoui et Blaiz font parti. Rendez-vous demain dans la marche de la confédération des syndicats sans oublier la marche hebdomadaire du vendredi. La crise est politique et la solution est politique. La mobilisation continue ».

20h36. Réécoutez le discours de Benalah à la nation

20h23. Via le live tweet de Dilem :

20H18. L’ENTV diffuse des images de Bensalah accueilli à la présidence par les anciens conseillers de Bouteflika : Hebba el Okba, Mokhtar Reguieg…

20h15. Fin du discours de Bensalah. Dans son premier discours à la nation, Bensalah s’est engagé à mettre en place une institution nationale souveraine pour la tenue des élections. C’est la principale annonce du président par intérim.

20h14. Bensalah : « L’essentiel pour notre peuple est de faire le bon choix ».

20H13. Bensalah promet un nouveau président dans « les délais constitutionnels ».

20h13. Bensahal promet un nouveau système politique à la mesure des aspirations du peuple.

20h12. Bensalah : « Je veillerai à mettre en place l’arsenal juridique pour mettre en place cette instance d’organisation des élections ».

20H12. Bensalah : « La commission électorale sera aidée par l’administration pour préparer la prochaine élection ».

20h11. Bensalah : « Je tends la main sincère à tous pour dépasser les conflits ».

20H10. Bensalah promet des consultations avec la classe politique pour la mise en place d’une commission nationale qui va gérer les élections présidentielles.

20h09. Bensalah : « Notre mission est de remettre le pouvoir à un président élu dans un délai de 90 jours à partir d’aujourd’hui ». Bensalah s’engage à appliquer les articles 7 et 8 de la Constitution, pour réunir les conditions d’une élection transparente, pour permettre à notre peuple de choisir librement.

20h07. Bensalah : « Notre peuple entame un virage décisif de son histoire ».

20h06. « Au nom des citoyennes et des citoyens, je remercie les forces de l’ordre pour leur professionnalisme ». Bensalah remercie l’ANP pour avoir respecté la Constitution.

20H05. Bensalah salue toutes les franges sociales, qui ont participé aux manifestations populaires depuis le 22 février. Il salue le peuple, et notamment les jeunes, qui ont émerveillé le monde

20h03. Bensalah : « Je suis déterminé à accomplir ma mission ».

20H03. Bensalah s’engage à organiser les élections présidentielles dans un délai maximum de trois mois.

20h00. Bensalah va s’adresser à la Nation

>> Lire sur TSA : Abdelkader Bensalah, une voie sans issue pour l’Algérie

19h28. À la présidence de la République, Bensalah a été accueilli par les anciens conseillers de Boutefika qui sont toujours en poste.

18h48. Imposante manifestation des étudiants à Setif contre le système

18h14. Bensalah va s’adresser à la nation ce soir à 20h00, selon le sénateur FLN Salah Goudjil

>> Lire sur TSA : Bensalah, président par intérim : Soufiane Djillali réagit 

>> Lire sur TSA : En Suisse, un avocat traque les avoirs du clan Bouteflika

>> Lire sur TSA : Contribution | To Be or not to Be Represented : Qu’attend l’université pour être ?

>> Lire sur TSA : Djamel Zenati : « L’armée doit désormais choisir entre la démocratie et le chaos »

17h48. « L’Algérie peut montrer la voie de la libération face aux incuries post-indépendance », estime le diplomate mauritanien Ahmedou Ould Abdallah, dans une tribune parue dans Le Monde.

17h47. Désignation de Bensalah : la réaction de Zoubida Assoul

17h45. L’image du jour. Bensalah installé dans le bureau présidentiel

17h30. Retour au calme à Alger-centre après une journée de manifestation des étudiants qui a été réprimée par la police.

17h18. Désignation de Bensalah : le FFS dénonce et demande à Gaid Salah de ne plus s’immiscer dans les affaires politiques (Lire)
17h17. Bensalah président par intérim : le PT réclame le départ de tout le système (Lire)

>> Lire sur TSA :  « Le régime opte pour la répression pour se maintenir contre le peuple », selon un collectif d’associations

17H03. Amnesty International dénonce la répression de la marche des étudiants à Alger (communiqué)
« Cette marche pacifique des étudiants est la première à être réprimée à Alger depuis le début de la mobilisation dont le pacifisme et le civisme ont été salués par l’opinion nationale et internationale », écrit Amnesty qui rappelle que « les manifestations massives se sont majoritairement déroulées dans le calme à Alger et dans le reste du pays depuis le 22 février. Les autorités algériennes se doivent de respecter le droit de manifester pacifiquement garanti par la Constitution. Les arrestations arbitraires de manifestants sont une violation flagrante du droit à la liberté d’expression et de réunion ».

>> Lire sur TSA : Abderrazak Makri appelle à la poursuite des manifestations

15H35. Les manifestations se poursuivent à travers de nombreuses wilayas contre la désignation de Bensalah. À Alger, la répression contre les manifestants constitue le premier faux pas de la police depuis le début des manifestations.

>> Lire sur TSA : Au congrès du Parlement : « Il y a de la colère, une véritable crue qui risque de tout emporter »

>> Lire sur TSA : Fait accompli constitutionnel et retour de la répression : faut-il s’inquiéter ?

15h14. Me Mostefa Bouchachi dénonce la répression contre les étudiants (Lire)

15h01. Les étudiants poursuivent leur manifestation à la Grande Poste.

14h40. Said Salhi (vice président de la LADDH) : Gaïd-Salah a tourné le dos au peuple (Lire)

14h39. Alger ; les étudiants continuent de manifester, malgré les tentatives de la police de les empêcher.

14h37. Bejaia : les retraités manifestent contre le système

14h35. Tizi Ouzou : imposante marche des étudiants contre le système

Les étudiants commencent à se disperser dans le calme

14h33. Via le tweet live de Dilem

14H32. Gaid Salah, à Oran : « L’Armée nationale populaire continuera, grâce à Allah Le Tout-puissant, à consentir davantage d’efforts pour la promotion permanente, le développement soutenu et la mobilisation de ses différentes composantes à l’effet de garantir le droit légitime du peuple algérien de jouir d’une totale quiétude pour le présent et le futur de son pays » (Communiqué du MDN).

14h30. Tizi Ouzou : les étudiants se dispersent dans le calme

14h29. Me Mokrane Ait Larbi réagit à la désignation de Abdelkader Bensalah président par intérime ; « non à la contre révolution »

14h15. « Non à Abdelkader Bensalah »

14h12. Les présidents de l’Algérie depuis 1962

14H10. Après la Banque mondiale, le FMI revoit en baisse sa prévision de croissance pour l’Algérie. Il a
indiqué ce mardi s’attendre à une croissance de 2,3% pour l’économie algérienne en 2019, soit un peu moins que les 2,7% anticipé en octobre dernier (APS).

14h03. La désignation de Bensalah est « un défi au peuple »

14h00. Alger : une manifestante dénonce la répression des étudiants

13h50. Les appels pour manifester vendredi commencent à être lancés sur les réseaux sociaux

13h47. Aïn Témouchent : Les étudiants manifestent en ce moment pour dénoncer la désignation d’Abdelkader Bensalah comme chef de l’Etat par Intérim. « Bensalah, Bedoui, Belaïz, dégagez », scandent les manifestants qui observent un rassemblement devant le siège de la wilaya.

13h44. L’hélicoptère de la police continue de tournoyer dans le ciel d’Alger

13h42. La police a tenté de disperser les étudiants rassemblés devant la Grande Poste

13h37. Les prérogatives de Bensalah, selon la constitution (Lire)

13h22.  « On refuse d’être dirigés par Bensalah même pour une minute »

13h20. Ali Benflis réagit à la désignation de Abdelkader Bensalah président par intérim : » L’application intégrale de l’article 102 et la non prise en compte des articles 7 et 8 de la Constitution indiquent clairement que le basculement s’est opéré dans le sens d’une pérennisation des résidus d’un régime politique que le peuple algérien a dénoncé et condamné avec une vigueur extrême. »

13h16. Calme précaire à la Grande Poste ou se déroule la manifestation des étudiants rejoints par des citoyens. Ces derniers appellent les policiers à cesser la répression

Pas de panique, ni mouvement de foule. Les étudiants ont réitéré leur détermination de poursuivre la mobilisation

13h08. La police tire des grenades lacrymogènes contre les étudiants qui manifestent devant la Grande Poste

13H10. La censure est de retour sur les chaînes de télévision privées. Aucun mot sur la répression des manifestations d’étudiants à Alger.

13h05. La police tente de disperser la manifestation des étudiants devant la Grande Poste en utilisant le canon à eau. En face les étudiants répondent « selmiya selmiya »

12h57. M’sila : les étudiants en force dans la rue pour dire non à Bensalah

12h56. Chlef : Des étudiants de l’université Hassiba Benbouali manifestent en ce moment. «Bensalah, Belaiz et Bedoui dégagez !», scandent les manifestants qui ont observé un sit-in devant le siège de la wilaya. Les avocats ont aussi observé aujourd’hui un arrêt de travail pour protester contre l’arrestation de l’avocat et militant des droits de l’homme, Salah Dabouz.

12h50. La police réprime la manifestation des étudiants à Alger

12h45. Le PT dénonce la répression de la manifestation des étudiants à Alger

12h49. Tizi Ouzou : les étudiants scandent: » Bensalah dégage », « echaab yourid tetnehaw gaa ».

12H45. VIDÉO. La chute de Bouteflika en cinq dates

12h43. Oran: Des manifestations d’étudiants se déroulent en ce moment pour réclamer une vraie transition démocratique en Algérie. « Ni Bensalah, ni Belaïz, ni Bedoui », et « Djazait Hora Démocratia (Algérie libre et démocratique) », scandent les manifestants.

12h42. Mostaganem : les étudiants en force dans la rue pour dire non à Bensalah

12h41. Constantine : les étudiants dans la rue pour dire non à Bensalah : « Bensalah dégage »

12H40. Imposante mobilisation des étudiants à Alger pour dire non à Bensalah, et réclamer le changement

12H40. Mohcine Bellabes, président du RCD, dénonce un « coup d’Etat contre la volonté et la souveraineté populaires »

12h38. Tiaret : les étudiants dans la rue pour réclamer le changement

12h29. Retour au calme à Alger-centre, après l’intervention des forces antiémeute contre les étudiants pour les empêcher de marcher vers le Palais du gouvernement.

12h27. Alger-centre : imposante manifestation des étudiants pour réclamer le changement

12h26. Alger : un manifestant dit « non à Bensalah »

(Photo TSA)


12h25. Alger-centre : poursuite de la manifestation des étudiants

12h23. Via le live tweet de Dilem

12h22. La police utilise la force contre les étudiants qui manifestent à Alger

 

12h19. Bouira : les étudiants dans la rue pour demander le départ de Bensalah

12H15. Des milliers d’étudiants continuent de manifester à Alger-centre, à proximité de la Grande poste, l’avenue du docteur Saadane et la rue Didouche. Ils sont bloqués par un cordon de poilce au niveau de Dr Saadane qui les empêche d’avancer vers le tunnel. La police fait usage de sprays lacrymogènes. Les étudiants scandent : « djeich chaab khawa khawa », « chaab yourid yetnehaw gaa », « oulach smah oulach », « pouvoir assassin ».

12h00. VIDÉO. Djamel Ould Abbes : « Je suis toujours le secrétaire général du FLN (…) Tu as vu ma démission? Tu l’as lu? « , a-t-il demandé ce mardi à un journaliste en marge de la Réunion du Parlement. « J’ai observé le silence pendant 5 mois. Maintenant je vais commencer à parler », a-t-il dit

11h58. Tizi Ouzou : des milliers d’étudiants marchent pour réclamer le départ du système

11H52. Des étudiants arrêtés par la police

11h50. Salah Goudjil : Bensalah va s’adresser à la Nation (El Bilad)

11h41. Les policiers antiémeute répriment violemment la manifestation des étudiants à Alger-centre

11h41. Malgré son rejet par le peuple, Bensalah a pris l’intérim de la présidence de la république

11h38. La désignation de Bensalah comme président par intérim n’augure rien de bon. Dans le même temps, la police réprime une manifestation pacifique des étudiants à Alger, en utilisant les gaz lacrymogènes et le canon à eau.

11h38. Les policiers utilisent le canon à eau pour disperser les étudiants qui manifestent à Alger

11h34. Smain Kouadria, ex-syndicaliste et membre de la direction du PT : « Sidi Saïd vient de convoquer la Commission exécutive nationale de l’UGTA pour une réunion extraordinaire le jeudi 11 avril à Oran. Le choix du lieu n’est pas fortuit – loin des regards et des médias – pour éviter tout éventuel mouvement de protestation et d’empêchement de la tenue de la réunion »

11h31. Bouteflika n’est plus président, Bensalah a pris le pouvoir : et maintenant ? (Lire)

11h30. La police utilise des gaz lacrymogènes pour disperser les étudiants devant le tunnel des facultés à Alger

11h26. La Déclaration du Conseil constitutionnel du 3 avril 2019 relative à la vacance définitive de la Présidence de la République publiée au Journal officiel.

11h16. Les députés indépendants refusent la désignation de Bensalah chef d’Etat par intérim

11h14. Alger-centre : les étudiants manifestent et scandent « Bensalah dégage »

11h12. Alger-centre : les étudiants qui viennent d’apprendre la nouvelle de la désignation de Bensalah à la tête de l’Etat, scandent : « Bensalah dégage »

11h11. Bouira : marches et grèves pour exiger du changement

11h10. Amar Ghoul applaudit la désignation de Bensalah chef d’Etat par intérim

11h08. Réunion du Parlement en congrès : les députés du Front El Mostakbel rejettent la décision de Bensalah à la tête de l’Etat

11h07. Bejaia : imposante marche des étudiants contre le système

11H03. Alger-centre : les étudiants qui manifestent disent non à Bensalah, désigné aujourd’hui chef d’Etat par intérim

10H57. La démission de Bouteflika ouvre des perspectives pour les droits humains (HRW)

10h56. Alger-centre : les policiers antiémeute ont tenté en vain d’empêcher les étudiants de marcher de la Grande Poste vers le tunnel des Facultés

10h54. Réunion du Parlement en congrès : les députés du Front El Mostakbal se sont retirés de la séance en signe de protestation contre la désignation de Bensalah comme chef d’Etat par intérim

10h47. LE VRAI DU FAUX – ISTN : Y a-t-il une nouvelle liste ? (Lire)

10h43. Abdelkader Bensalah désigné chef de l’Etat par intérim pour une durée de 90 jours

10h41. Réunion du Parlement en congrès : Bensalah remercie les parlementaires pour leur présence

10h38. Réunion du Parlement en congrès : les députés indépendants se retirent de la séance, en signe de protestation contre la désignation de Bensalah comme chef de l’Etat

10h36. Alger-centre : la manifestation, des étudiants se poursuit « ya Ben Boulaid, la bande de Said nous a trahis », scandent-ils.

10h35. Via le live tweet de Dilem

10h32. Le Parlement, réunion en congrès, constate la vacance définitive du poste de président de la république

10h30. Réunion du Parlement en congrès : 453 votent oui

Le règlement intérieur de la séance est adoptée par les parlementaires, selon Bensalah

10h28. Réunion du Parlement : 477 parlementaires présents, selon Bensalah

10h27. Réunion du Parlement en congrès : la lecture du règlement intérieur est terminé

10h27. Alger-centre : des étudiants scandent « nous sommes avec l’armée, pas avec Gaid »

10h29. Réunion du Parlement en congrès: aucun débat n’est autorisé selon le règlement intérieur de la séance

10h25. Les étudiants commencent à manifester à Alger-centre

10H22. Le député FLN Mohamed Saadaoui a voulu prendre la parole pour demander la démission de Bensalah, mais il a été empêché

10h18. Réunion du Parlement : lecture du règlement intérieur de la séance

10h17. Rassemblement des étudiants à Alger centre

(Photo : TSA)


 

10h10. Le problème du son est réglé. Bensalah annonce l »ouverture officielle de la séance du Parlement

10h09. Réunion du Parlement ; début de la séance. Bensahalh prend la parole

10h05. Réunion du Parlement : l’option de Bensalah est maintenue, selon plusieurs députés FLN.

10h04. Abdelkader Bensalah est arrivé au Palais des nations pour la réunion du Parlement en congrès pour constater la vacance du poste de président de la république.

09h56. Début du rassemblement des étudiants devant la Fac centrale d’Alger

(Photo : TSA)


 

09h47. Réunion du Parlement au Palais des nations à Club des pins : Hamid Melzi fait une apparition

09h45. Algérie : la non-violence à l’épreuve du système patriarcal (Lire)

09h44. FLN : le sénateur Abdelouahab Benzaim contredit Hocine Khaldoun sur la démission de ceux qui ont porté la candidature de Bouteflika dont Abdelkader Bensalah

09h40. Un député FLN demande à Abdelkader Bensalah de démissionner

09h37. RND : Chihab Seddik dit ne plus reconnaître Ahmed Ouyahia (Lire)

09h30. Les étudiants de médecine de la Fac de Ben Aknoun sont en grève

09h13. RND : Belkacem Mellah charge Ouyahia, épargne Chihab (Lire)

09h13. Réunion du Parlement : pressenti pour succéder à Abdelkader Bensalah à la tête du Sénat en cas de démission de ce dernier, Abdelhak Benboulaid, fils de Mostefa Benboulaid, ne dit ni oui ni non.

09h03. RND : Seddik Chihab affirme ne pas reconnaître les décisions d’Ahmed Ouyahia

09h00. Découvrez les contributions de nos lecteurs ici

08H55. Vingt associations de la société civile lancent une initiative commune « Echaab Yata7arek ». Nos organisations de la société civile de la jeunesse, signataires, issues des quatre coins du pays, agissent ensemble depuis plusieurs années pour une plus grande et meilleure participation citoyenne des jeunes algériens, dans le cadre du programme SHAREK de l’association SIDRA et plusieurs autres projets portés par nos 20 organisations de jeunesse au niveau national. (Communiqué)

08H51. Contrairement aux nombreuses rumeurs qui ont circulé, les marches ne sont pas interdites en semaine. Aucune instruction n’a été envoyée ni aux walis ni aux forces de sécurité.


Téléchargez notre application pour recevoir nos alertes en temps réel

Si vous avez des vidéos, des photos, des informations à partager sur les manifestations près de chez vous, n’hésitez pas à nous les envoyer

📩 [email protected]


Cela fait exactement une semaine depuis que le président Bouteflika a remis sa démission. Mardi dernier à 19H43, c’est par une dépêche de l’agence officielle que les Algériens apprenaient la démission du chef de l’État, après 20 ans de règne.

Ce mardi, le Parlement réunit ses deux chambres pour officialiser le départ de Bouteflika et élire le président par intérim. Sauf coup de théâtre, c’est Abdelkader Bensalah, actuel président du Sénat, qui sera désigné à ce poste, comme le prévoit la Constitution. La réponse est désormais de savoir pour combien de temps le restera-t-il ?

Les Algériens l’ont encore redit avec force vendredi dernier : ils ne veulent pas que Bensalah dirige la transition. Mais malgré ce rejet par la population, le président du Sénat n’a pas démissionné. Les deux autres « B », Tayeb Belaiz et Noureddine Bedoui, ont décidé de se maintenir malgré le rejet populaire.

Dans ce contexte, une nouvelle intervention, qualifiée de « décisive », du général Gaid Salah est attendue ce mardi. En visite à Oran, le chef d’état-major devrait, selon nos informations, prendre la parole aujourd’hui pour réaffirmer le soutien de l’armée aux revendications populaires et donner sa vision pour la période de transition.

Ce mardi, chargé sur le plan politique, constitue également un test crucial pour la mobilisation populaire, avec de nouvelles mobilisations dans les universités. Après les vacances de printemps qui les éloignés des campus, les étudiants et leurs professeurs vont marcher à Alger et dans d’autres villes du pays pour exiger une véritable transition démocratique.

– Suivez les événements de la journée en direct sur TSA.

– Pour participer au débat sur la situation actuelle, adressez-nous vos contributions à [email protected]

  • Les derniers articles

close