La « désobéissance civile » s’organise, l’armée sous pression — TSA
search-form-close
La « désobéissance civile » s’organise, l’armée sous pression

La « désobéissance civile » s’organise, l’armée sous pression

22h49. Fin de ce direct.

22h45. À Batna, les étudiants dessinent un grand « DÉGAGE »

22h33. Interdit de donner une conférence à l’université de Blida, Me Mustapha Bouchachi raconte ce qui s’est passé, exprime son étonnement, et insiste sur le maintien du caractère pacifique des manifestations populaires.

22h34. VIDÉO. Militantes déshabillées par la police : Louisa Hanoune dénonce
22h24. Le Conseil des magistrats de Biskra annonce qu’il boycotte la présidentielle du 4 juillet.

21h30. VIDÉO. Le maire de Bejaia annonce son refus d’ouvrir les guichets pour l’opération de révision des listes électorales en prévision de la présidentielle du 4 juillet.

>> Lie sur TSA : Militantes déshabillées dans un commissariat : le démenti de la police ne convainc pas

>> Lire sur TSA : À la veille de leur huitième mardi, les étudiants s’organisent pour manifester

19h20. VIDÉO. Nouvelles arrestations musclées ce lundi à la Grande Poste.

>> Lire sur TSA : Les noms des candidats maintenus secrets : « Le cachir se mange maintenant en cachette »

18h32. VIDÉO. Alger : rassemblement contre le système à la Grande Poste. Plusieurs interpellations.

>> Lire sur TSA : Contribution. Manifeste pour une période de Transition

>> Lire sur TSA : Ahmed Benbitour tire la sonnette d’alarme

17h51. Via le live-tweet de Dilem :

>> Lire sur TSA : Contribution. La grande mystification

17h40. Quinze maires FFS de Bejaia refusent d’organiser l’élection présidentielle du 4 juillet (document publié par ‘Bejaia sois l’observateur’ à consulter sur notre page Facebook)

17h33. La ministre de la Culture Meriem Merdaci a été chassée de Tipaza aujourd’hui, et aurait annulé une visite à Guelma, où des citoyens l’attendaient avec des œufs, comme le montre cette photo publiée sur la page Facebook Guelma 24.

17h27. À In Amenas, à la frontière avec la Libye, Gaid Salah insiste « sur la nécessité d’accorder une importance majeure à l’exécution minutieuse et rigoureuse du programme de préparation au combat, notamment dans son volet relatif à l’exécution des exercices démonstratifs avec munitions réelles qui constituent un véritable test permettant l’évaluation sur le terrain du niveau de disponibilité opérationnelle atteint par les unités de la 4e Région Militaire en particulier et les unités de l’Armée Nationale Populaire en général. » (MDN)

>> Lire sur TSA : Présidentielle : les précisions de Benflis

16h43. VIDÉO. Le ministre du Tourisme obligé d’annuler sa visite dans la wilaya de Tissemsilt, en raison de la protestation des citoyens.

16h29. VIDÉO. Meriem Merdaci, ministre de la Culture : « Je représente le peuple algérien »

16h27. Militantes déshabillées : la LADDH dénonce une atteinte à la dignité humaine (communiqué).

16h17. Ouargla : les étudiants manifestent contre le système

16h16. Militantes déshabillées dans un commissariat : la police réagit (Lire)

16h05. TSA DIRECT avec Abdelaziz Rahabi, ancien ambassadeur

16h05. Oum El Bouaghi : les étudiants manifestent pour réclamer le départ du système.

16h00. Militantes déshabillées dans un commissariat à Alger : Amnesty international dénonce et appelle à l’ouverture d’une enquête. « Cette fouille ne se justifie en aucun cas. Nous condamnons cet acte humiliant et dégradant qui porte atteinte à la dignité de ces militantes. Amnesty International appelle les autorités à l’ouverture d’une enquête impartiale et indépendante. Nous exhortons les autorités à prendre toutes les mesures nécessaires pour que ces pratiques ne se reproduisent plus » (Communiqué).

15h52. Les étudiants se préparent pour de nouvelles manifestations demain mardi.

>> Lire sur TSA : « Il est temps de passer à l’étape attendue par le peuple »

15h43. Présidentielle du 4 juillet : 9 candidats à la candidature ont retiré les formulaires, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur qui ne révèle pas leurs noms(document à consulter sur notre page Facebook)

>> Lire sur TSA : FFS : le premier secrétaire annule sa démission

>> TSA Direct reçoit Abdelaziz Rahabi, ancien ambassadeur. Un entretien à suivre en direct dans quelques minutes sur notre page Facebook et sur le site www.tsa-algerie.com

14h28. Après les élus, c’est au tour de l’administration de refuser d’organiser la présidentielle. Les secrétaire généraux de sept communes de Bejaia viennent de l’annoncer officiellement (document à consulter sur notre page Facebook)

>> Lire sur TSA : Présidentielle du 4 juillet : une candidature de Benflis n’est pas exclue

14h10. Info TSA – Le premier secrétaire du FFS Hakim Belahcel, qui a démissionné hier, est revenu sur sa démission. Cette dernière avait été refusée ce matin par Ali Laskri.

14h10. Les journalistes de l’ENTV tiennent à l’instant un rassemblement devant le siège de la télévision d’Etat à Alger pour dénoncer la censure.

14h07. Les inspecteurs de travail réclament l’indépendance de l’Inspection de travail, et la possibilité de créer un syndicat. Samedi, ils ont observé un rassemblement devant le ministère du Travail pour exprimer leurs revendications.

13h55. Le maire d’Amizour, l’une des plus importantes communes de Bejaia, annonce son refus de procéder à la révision des listes électorales (courrier au wali).

13h43. Des partis et des personnalités de l’opposition se réuniront demain mardi 16 avril au siège d’El Adala, selon le député Lakhdar Benkhellaf.

>> Lire sur TSA : La position non tranchée de l’armée est-elle un facteur de blocage ?

13h40. Blida. sit-in de protestation des anciens gardes communaux.

[ Photo : TSA ]


13h28.  Smain Kouadria, ex-syndicaliste et membre de la direction du PT : « Les dirigeants syndicaux UGTA ont tenu ce matin une réunion au siège de l’union locale de Rouiba en présence des SG des unions de wilaya de Saïda, Tlemcen, Tizi Ouzou, Béjaïa, Ouargla et les membres de la commission exécutive nationale de plus de 21 wilayas, la fédération nationale des travailleurs de la mécanique, métallurgie, électrique et électronique, l’union locale de Hassi Messaoud. Après débat, les syndicalistes présents se sont engagés à militer sur tous les fronts pour aboutir à la réappropriation de l’UGTA par les travailleurs et la rendre au service des travailleurs L’heure est à la mobilisation générale pour réussir le rassemblement national qui aura lieu le mercredi 17 avril à la centrale syndicale UGTA à partir de 9h30 ‘Sidi Saïd et sa clique c’est terminé’, ‘DÉGAGEZ’ ».

13h12. Alger : pour le deuxième jour consécutif, les étudiants manifestent à l’intérieur de la Fac centrale pour réclamer le départ du système.


13h05. Militantes déshabillées dans un commissariat à Alger : la LADDH dénonce une atteinte à la dignité humaine.

13h02. Sidi Bel Abbès : tout en dénonçant la répression des manifestations à Alger, les étudiants et les enseignants du Supérieur ont appelé aujourd’hui à une semaine de grève renouvelable.

13h02. Chlef : l’université est paralysée par une grève des étudiants qui rejettent l’organisation des élections présidentielles par Bensalah, Bedoui et Belaïz. De larges banderoles sont déployées sur lesquelles on peut lire : « Système dégage ».

13h01.  Adrar : les étudiants sont en grève depuis le 4 avril dernier pour réclamer le départ immédiat de Bensalah, Bedoui et Belaïz. « Système dégage », lit-on sur une banderole accrochée sur le portail principal de l’université.

12h40. Me Mustapha Bouchachi empêché de donner une conférence à l’université de Blida.


12h22. VIDÉO. Message de soutien d’une Algérienne du Canada aux militantes déshabillées samedi par la police à Baraki.


12h20. Samir Bouakouir critique Mouloud Hamrouche. « Non Monsieur Hamrouche ! Ce n’est pas à l’Armée de contribuer à ‘mettre en place une vraie Constitution et d’institutions de vrais pouvoirs, de régulations, d’habilitations et de contrôles’. Hamrouche, enfant ‘rebelle’ du système, demeure, malgré son incontestable clairvoyance politique, prisonnier des logiques d’appareils. Il ne voit pas de salut en dehors de la ‘volonté militaire’. Une volonté qui reste sujette à caution tant les signes plaidant l’inverse se multiplient dangereusement », écrit l’ancien cadre du FFS sur Facebook.

12h00. Alger : nouvelle mobilisation des étudiants contre le système à l’intérieur de la Fac centrale.

11h53. Le maire de Souk El Tenine dans la wilaya de Tizi Ouzou, rejoint les maires qui rejettent la présidentielle. « Suite à vos envois cités en référence relatif aux préparations des élections présidentielle prévue pour le 04 juillet 2019, nous avons l’honneur de porter à votre connaissance que nous ne procéderons pas à la révision ni à la préparation des élections suscitées, et cela par respect à la volonté du peuple algérien dont nous tenons notre légitimité, aussi par notre conviction personnelle et par respect aux juges qui ont exprimé leur décision de ne pas accompagner ce processus de la honte », a-t-il écrit dans un courrier adressé au chef de daïra.

>> Lire sur TSA : Fuite des capitaux : le gouvernement apporte une réponse bureaucratique aux appels à la transparence

11h33. FFS : Laskri refuse la démission du premier secrétaire. « Les membres de l’IP réunis ce jour le 14 avril 2019 et après avoir pris connaissance de la démission du camarade Hakim Belahcel et n’ayant pas reçu la notification de l’intéressé. Après consultation, l’instance présidentielle annonce qu’elle comprend parfaitement la déception du camarade Hakim Belahcel comme elle reconnaît en lui son sens aiguisé de responsabilité. A cet effet, l’instance présidentielle décide dans sa majorité le rejet de la démission et son maintien dans le poste de premier secrétaire du Parti », annonce un communiqué.

11h25. Le décret présidentiel portant convocation du corps électoral en vue de l’élection du président de la République, le 4 juillet, publié au Journal officiel.

11h13. Pour dénoncer le comportement de la police qui a déshabillé des militantes dans un commissariat, les Algériens publient sur les réseaux sociaux la photo d’une femme déshabillée par l’armée française durant la colonisation. Terrible comparaison.


11h10. Un camion canon à eau de la police en panne sur l’autoroute de Ben Aknoun, Alger.


>> Lire sur TSA : Mouloud Hamrouche appelle l’armée « à contribuer au parachèvement de l’édification de l’État national »

10h50. L’intégralité de la nouvelle contribution de Mouloud Hamrouche, publiée ce lundi dans El Watan.


10h32. Bouira : les travailleurs de l’OPGI et de Sonelgaz manifestent contre le système.

[ Photo : TSA ]


10h21. Via le live tweet de Dilem


09h45. C’est demain mardi que le général Ahmed Gaid Salah devrait prononcer un nouveau discours sur la situation politique.

09h05. VIDÉO. Le maire de Tinebdar, dans la wilaya de Bejaia, refuse d’organiser les élections. « On vient de recevoir un fax pour la révision électorale. On le dit et on le redit : le bureau des élections sera fermé », dit-il.


En tentant de réprimer les manifestations à Alger, le pouvoir a pensé pouvoir créer un climat de peur. C’est le contraire qui semble se produire. Les Algériens sont passés à de nouveaux modes de contestation. (Lire)

Depuis samedi, les ministres du gouvernement sont littéralement pourchassés par la population dans des actions qui restent toujours pacifiques.

>> Lire sur TSA : Comment le mouvement populaire a franchi les nombreux obstacles dressés par le pouvoir

A Bechar, trois ministres, dont celui de l’Intérieur, ont été empêchés d’effectuer l’ensemble de leur programme de visites. A Tébessa, hier dimanche, les images d’une délégation ministérielle tentant de fuir les manifestants via un passage dérobé sont chaotiques pour le gouvernement Bedoui.

Le rejet du pouvoir ne s’exprime pas uniquement dans la rue. Après des magistrats samedi, des maires annoncent leur refus d’encadrer la prochaine élection présidentielle. Ils refusent de lancer l’opération de révision des listes électorales, obligatoire avant chaque scrutin.

Des actions qui ressemblent à un début de désobéissance civile. « Il est clair que cette nouvelle méthode n’est qu’une première étape dans la désobéissance civile, laquelle finira par s’étendre aux autorités locales. Et ça sera le shutdown à l’algérienne ! », explique le politologue Mohamed Hennad.

| Lire aussi : Le début d’un processus de désobéissance civile ?

C’est dans ce contexte que le général Ahmed Gaid Salah effectue à partir de ce lundi une visite à Ouargla, siège de la quatrième région. C’est à partir de cette ville, le 26 mars, que le chef d’état-major de l’ANP a pour la première fois appelé à l’application de l’article 102 de la Constitution, ce qui avait accéléré la chute du président Bouteflika qui finira par démissionner une semaine plus tard.

Vingt jours après, Ahmed-Gaïd-Salah sera de nouveau en visite dans la quatrième région militaire. Pour prononcer un autre discours « décisif » ? En l’état actuel de l’évolution de la situation politique, on ne sait quelles sont les intentions du haut commandement de l’ANP, mais il demeure certain que ce que dira le chef d’état-major sera très attendu.

Face à la menace d’une dégradation de la situation, l’armée ne peut plus s’abriter derrière le respect de la Constitution. L’état-major le sait : poursuivre dans cette voie, c’est mener le pays dans une impasse dangereuse. Les imprudences de la police dans sa répression peuvent provoquer à tout moment un embrasement de la situation.

Le débat ne se situe plus au niveau du respect ou non de la Constitution. Il se pose désormais en des termes plus graves : laisser une « bande » mener le pays vers le chaos ou accepter de rendre la parole au peuple.

>> Lire sur TSA : Le pouvoir, seul contre tous


📲 Téléchargez notre application pour recevoir nos alertes en temps réel

📌 Si vous avez des vidéos, des photos, des informations à partager sur les manifestations près de chez vous, n’hésitez pas à nous les envoyer

📌 Pour participer au débat sur la situation actuelle du pays, adressez-nous vos contributions

📩 contact@tsa-algerie.com

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close