search-form-close
La date de la présidentielle fixée, les manifestations se poursuivent

La date de la présidentielle fixée, les manifestations se poursuivent

22h21. Fin de ce direct.

22h00. Allez-vous sortir manifester ce vendredi 12 avril ? Participez à notre sondage sur Facebook

21H35. L’Ordre des avocats d’Alger critique les agissements des forces de sécurité contre les manifestants. Dans un communiqué, l’Ordre s’est dit « surpris et choqué par ces nouvelles méthodes utilisées dans la gestion des manifestations pacifiques ». Il rappelle les forces de l’ordre que le droit de manifester est « consacré par la constitution » et met en garde contre toute « escalade ».

21h05. Les marches de ce mercredi vues par la radio nationale : « Le mouvement populaire ne faiblit pas. Après les marches organisées, hier, mardi, par les étudiants à travers le pays, des marches, rassemblements et grèves ont été organisés, aujourd’hui, mercredi, à l’appel de la Confédération nationale des syndicats algériens (CSA), pour demander le départ des 3B (Bensalah, Bedoui et Belaiz) et exprimer leur rejet d’une transition gérée par le système », écrit la radio publique.

20h33. Gaïd Salah ligoté par la constitution (Lire)

20h19. Bensalah président : que reste-t-il de la fonction présidentielle ? (Lire)

20h12. Pour démentir les rumeurs de son départ à l’étranger, une page proche de Sellal diffuse des photos de l’ancien premier ministre en train de faire ses courses à Alger. Selon un proche de Sellal interrogé par TSA, « ces photos datent de ce mercredi. Elles ont été prises vers 10 Heures du matin »

(Photo : DR)


19h04. Lutte contre la corruption : le pari presque impossible de Gaid Salah (Lire)

18h43. Jijel : Imposante marche contre le système


18h14. Le président par intérim Abdelkader Bensalah a signé le décret portant convocation du corps électoral pour la prochaine élection présidentielle qui aura lieu jeudi 4 juillet, a annoncé l’ENTV. (Lire)

17h58. Via le live tweet de Dilem


17h52. Sit-in des magistrats et des avocats samedi devant le ministère de la Justice (Lire)

17h43. Alger : l’important dispositif policier déployé pour contrer les manifestations est toujours en place. Dans le centre-ville et sur le chemin qui mène à la Présidence, de nombreux véhicules de la police antiemeute sont stationnés.

17h38. VIDÉO. Manifestation pacifique à Saida contre Bensalah.


16h42. Alger : la manifestation contre le système se poursuit devant la Grande Poste. Un hélicoptère de la police continue de tournoyer dans le ciel de la capitale.

16h38. Deux enseignants membres du Cnapeste de Tizi Ouzou, Bouadou Rabah et Dekiche Nassim, arrêtés à Alger avec 20 autres membres du CELA. Ils sont actuellement au commissariat des Anassers, selon un avocat.

16h21. Via le live tweet de Dilem

16h13. Le MSP considère que la désignation de Bensalah à la tête de l’État comme une provocation, et lui demande de démissionner. Il appelle aussi Bedoui a déposer sa démission; et le régime à engager un dialogue sérieux pour assurer une véritable transition démocratique.

16h04. Relizane : La grève à laquelle a appelé la confédération des syndicats algériens (CSA) a été largement suivie par les travailleurs de l’Education dans les lycées, collèges et les écoles primaires. Les syndicats autonomes sont hostiles au maintient du pouvoir en place incarné par Bensalah, Bedoui et Belaïz pour gérer la période de transition.

15h23. Les cinq messages à retenir de l’intervention de Gaid Salah (Lire)

15h08. Les algériens dénoncent la répression : « Nous étions pacifiques, nous le resterons » (Lire)

15h01. Imposante marche à Bouira contre Bensalah.


14h33. Tlemcen : une manifestation est organisée aujourd’hui contre le système politique qui veut imposer sa transition pour se maintenir au pouvoir. « Système dégage », scande la foule nombreuse qui a défilé au centre-ville.

13h57. Chlef : après la mobilisation d’hier, les étudiants de l’université Hassiba Benbouali ont de nouveau organisé, aujourd’hui, une manifestation de rue. « Bensalah dégage ! » « Le peuple est source du pouvoir », ont scandé les manifestants.

13h49. Vidéo. Le discours de Gaid Salah sur la situation politique


>> Lire sur TSA : Le texte intégral de l’intervention du général Ahmed Gaid Salah

12h55. Gaid Salah : « Il est irraisonnable de gérer la période de transition sans les institutions qui organisent et supervisent cette opération, et ce, au regard des conséquences découlant de cette situation qui pourraient compromettre tout ce qui a été réalisé depuis l’indépendance à ce jour, en termes d’acquis et de réalisations qui demeurent la fierté des générations. »

12h50. Gaid Salah réitère son engagement à soutenir le peuple. « Je voudrais en cette occasion rappeler de nouveau que je me suis engagé personnellement à soutenir le peuple en cette étape cruciale et de me tenir à ses côtés, en dépit des voix qui s’élèvent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, exaspérées par la forte cohésion entre le peuple et son Armée. »

Gaid Salah a « déploré l’apparition de tentatives de la part de certaines parties étrangères, partant de leurs antécédents historiques avec notre pays, poussant certains individus au devant de la scène actuelle en les imposant comme représentant du peuple en vue de conduire la phase de transition, afin de mettre en exécution leurs desseins visant à déstabiliser le pays et semer la discorde entre les enfants du peuple, à travers des slogans irréalisables visant à mener le pays vers un vide constitutionnel et détruire les institutions de l’Etat, voire provoquer une déclaration de l’état d’exception ». Gaid Salah s’est exprimé à Oran lors de sa deuxième journée de visite en 2e région militaire. (Lire)

12h49. Gaid Salah annonce la réouverture des dossiers de corruption de Khalifa, Sonatrach et de Kamel el-Boucher. (Lire)

12h47. Alerte. Gaid Salah valide la désignation la désignation de Bensalah à la tête de l’Etat (Lire)

12h35. Gaid Salah s’exprime sur la situation politique et la période de transition (ENTV)

Alger, ce mercredi 10 avril

[ Photo : Yanis B. - TSA ]

[ Photo : Yanis B. – TSA ]


12h17. Alger : ce matin, la police a violemment réprimé les manifestants


12h15. Impressionnante manifestation à Alger contre Bensalah


12h10. Tizi Ouzou : les travailleurs de l’ENIEM entament une marche de 10 km du siège de l’entreprise jusqu’au centre ville

12h05. Les employés du ministère de la Culture manifestent contre Bensalah


12h03. Alger : la place de la Grande Poste « noire de monde »


12h00. Dix partis politiques autorisés à tenir leur congrès, en prélude à leur agrément officiel par les autorités (communiqué du ministère de l’Intérieur)

12h01. Alger : la police a utilisé des gaz lacrymogènes et le canon à eau contre les manifestants dont certains sont venus avec leurs enfants.

11h58. Alger : la police violemment chargée des manifestants pacifiques,qui scandent « Bensalah dégage ».

Alger : nouvelle manifestation contre le système


11h52. Le Club des magistrats d’Algérie apporte son soutien à l’ANP. Il évoque des menaces et des pressions sur l’armée algérienne des frontières ouest et est du pays, allusion aux manœuvres de l’armée marocaine et à l’offensive du général Haftar sur Tripoli.

11h42. Alger : nouvelle manifestation contre le système

[ Photo : TSA ]


11h40. Paris « regrette » l’expulsion du chef de bureau de l’AFP. « Nous regrettons cette décision et rappelons notre attachement à la liberté de la presse et à la protection des journalistes, partout dans le monde », a déclaré, ce mercredi, la porte-parole du Quai d’Orsay.

11h41. Tizi Ouzou : imposante manifestation contre Bensalah


11h32. Des milliers de personnes manifestent à Bouira contre Bensalah.

11h25. Malgré la répression, les jets de grenades lacrymogène, aucun jet de projectile n’a été enregistré de la part des manifestants. Face aux provocations du pouvoir, les manifestations restent pacifiques.

[ Photo : El Bilad TV ]


11h24. Via le live tweet de Dilem


11h22. Un hélicoptère de la police survole toujours Alger-centre.

11h20. Les policiers bloquent les accès à la Grande Poste.

11h08. Les policiers se retirent des escaliers de la Grande Poste sous la pression des manifestants.

>> Lire sur TSA : Bensalah, l’homme des fausses transitions

11h05. Une source proche de Sellal dément son départ à l’étranger. « Contrairement à certaines allégations et rumeurs qui ont pu faire croire à l’opinion qu’il ne cesse de voyager, Abdelmalek Sellal n’a pas bougé du pays depuis plus de six mois. En ces temps de fake news, Sellal dénonce ces manipulations dont il ne saisit pas les objectifs dès lors qu’hormis son éphémère passage à la direction de campagne, il est totalement retiré de la politique depuis deux années », affirme cette source dans une déclaration à TSA.

11h03. Alger : les manifestants interpellent Gaid Salah

[ Photo : TSA ]


11h00. L’historien Mohamed El Korso dénonce la répression des manifestants. « Etant donné que nos étudiants ont été l’objet de  répression et même d’arrestations pour certains d’entre eux hier mardi 9 avril, suite à leur sortie hebdomadaire pacifique et citoyenne  pour réclamer le départ des symboles de cette bande qui nous a humiliés devant le monde entier et pillé le pays aujourd’hui au bord de la faillite.

En témoignage de mon soutient sans faille avec les journalistes de la télévision nationale publique qui refusent d’être partie prenante dans la désinformation et pire encore dans la manipulation de tout ce qui a trait à la Révolution du 22 février malgré le changement du DG. dont la politique éditoriale n’a pas changé.

Je déclare boycotter l’enregistrement des deux émissions prévues avec Canal Algérie, l’une programmée ce jour mercredi 10 avril consacrée à Youm el îlm et l’autre, lundi 22 du même mois à la présentation d’un ouvrage sur Cheikh Abdelhamid Ibn Badis édité par les Editions Zaki Bouzid » (déclaration adressée à TSA).

10h56. Alger : malgré la brutalité des policiers antiémeute, les manifestants restent pacifiques

10h54. Alger : la marche des syndicalistes empêchée par la police


10h54. La police utilise du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants


10h52. Alger : la police empêche les enseignants de rejoindre les étudiants qui manifestent à la place de la Grande Poste

10h50. Tiaret : les enseignants de l’éducation nationale en grève

10h44. La police utilise le gaz lacrymogène pour disperser les manifestants à Alger.

En direct de la place du 1er MaiRépression policière et lacrymogène مباشرة من قلب العاصمة ..ألاف العمال والنقابيين…

Publiée par Kouadria Smain sur Mercredi 10 avril 2019


10h46. Alger : à Place Mauritania, la police utilise les canons à eau et les bombes lacrymogènes contre les manifestants.

10h45. Alger : la Place Audin interdite aux manifestants par la police

10h43. La police antiémeute fortement présente à Alger où se déroule une nouvelle manifestation contre le système.

[ Photo : TSA ]


10h38. A Alger-centre, la police est particulièrement agressive : les policiers confisquent les téléphones mobiles.

10h35. A Bejaia, plusieurs administrations sont en grève, dont la Direction du commerce. Des opérations économiques, dont des importations, sont perturbées.

10h31. Bouira : des milliers de personnes sont rassemblées à l’esplanade de la Maison de culture.

>> Lire sur TSA : Bensalah président pour une transition contrôlée : le légalisme calculé de Gaïd Salah

10h29. La police effectue des interpellations Place du 1er Mai à Alger. D’importantes forces antiémeute sont déployées. Les policiers ont fait usage de spray lacrymogène pour disperser les manifestants.

10h25. A Tiaret, les enseignants sont en grève.

[ Photo : TSA ]


10h20. Place Audin : la police empêche les manifestants d’avancer.

[ Photo : TSA ]


10h09. Alger : manifestation de syndicalistes contre le système


10h06. Tizi Ouzou : les institutions publiques paralysées par la grève pour le 4e jour consécutif. Ecoles, banques, agences postales et administrations fermées.

10h05. Bejaia : marche des travailleurs pour réclamer le changement

#مباشر #بجايةمسيرة عمال عدة قطاعات اليوم بمدينة بجاية للمطالبة بتغيير النظام.

Publiée par ‎بجاية كن المراقب Béjaia Sois l'observateur‎ sur Mercredi 10 avril 2019


10h01. Alger : des centaines de manifestants marchent sur rue Hassiba Ben Bouali.

[ Photo : TSA ]


09h51. Alger, Place du 1er Mai, la police commence à faire des interpellations parmi les syndicalistes qui commencent à se rassembler. Des citoyens s’interposent et tentent d’empêcher les interpellations.

09h44. Selon Le Figaro, les services secrets russes ont transmis un message à leurs homologues français sur la situation en Algérie.


09h33. Les travailleurs algériens du nouveau stade de Tizi Ouzou marchent en ce moment en scandant « Bensalah dégage. Système dégage » « Makache el khedma erezk aala rebi »

09h13. Des barrages filtrants de la Gendarmerie nationale ont été installés sur l’autoroute près de Lakhdaria. Plusieurs bus transportant des manifestants sont immobilisés.

>> Lire sur TSA : Entretien avec Réda Hamiani, ancien président du FCE


📲 Téléchargez notre application pour recevoir nos alertes en temps réel

📌 Pour participer au débat sur la situation actuelle du pays, adressez-nous vos contributions

📩 [email protected]


D’importants renforts de police sont déployés ce matin à Alger-centre, en prévision de nouvelles manifestations contre le pouvoir. Un déploiement exceptionnel qui rappelle les premiers jours du mouvement populaire quand le pouvoir avait hésité à utiliser la force.

Hier, pour la première fois depuis le début du mouvement populaire, la police a réprimé la manifestations des étudiants. Les forces de l’ordre ont tiré aux gaz lacrymogène et utilisé le canon à eau. Et fait inhabituel, des manifestants ont été interpellés. Certains d’entre-eux n’ont été relâchés que tard dans la soirée. (Lire)

Désormais, le problème de la protection physique des manifestants est posé. Noureddine Bedoui et le patron de la police, tous les deux nommés par Bouteflika, auront à rendre des comptes en cas de dérapages violents. (Lire)

C’est dans ce contexte qu’Abdelkader Bensalah a été installé hier dans ses fonctions de président par intérim. A son arrivée à la présidence, diffusée dans le JT de 20 heures, il a été accueilli par la même équipe qui a servi Abdelaziz Bouteflika, à l’exception de son frère Said.

>> Lire sur TSA : Une institution souveraine pour la tenue des élections, seul « engagement » de Bensalah

En quittant le pouvoir, l’ancien président a pris le soin de maintenir en poste tous ses proches. C’est donc cette équipe qui va accompagner Abdelkader Bensalah durant les 90 jours de transition. (Lire)

Hier, Ahmed Gaid Salah, en visite à Oran, a prononcé une courte allocution dans laquelle il n’a pas évoqué directement la situation politique. Il devrait, selon nos informations, revenir sur le sujet ce mercredi à mi-journée, avec un discours plus détaillé sur les derniers événements.

>> Lire sur TSA : Abdelkader Bensalah, une voie sans issue pour l’Algérie

Suivez en Direct les événements de la journée

Pour participer au débat, envoyez-nous vos contributions à [email protected]

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close