search-form-close
Emirates réduit ses vols vers les USA à cause de Donald Trump

Emirates réduit ses vols vers les USA à cause de Donald Trump

La compagnie aérienne Emirates a annoncé, ce mercredi, qu’elle va réduire ses vols vers les États-Unis suite à une baisse de la demande, causée par le renforcement des mesures de sécurité et les tentatives du président Trump d’interdire l’entrée du territoire depuis plusieurs pays à majorité musulmane, rapporte le Los Angeles Times.

Emirates a expliqué que les réductions affecteront à partir du mois ​prochain ​cinq des douze destinations américaines desservies. La compagnie a décrit la décision comme étant « commerciale, en réponse à la demande affaiblie » durant les trois mois depuis que le président américain Donald Trump a pris ses fonctions.

« Les récentes actions prises par le gouvernement américain en rapport à la délivrance de visas d’entrée, des mesures de sécurité accrues, et des restrictions sur les appareils électroniques en cabine, ont eu un impact direct sur l’intérêt d​u consommateur et sur la demande de voyage à destination des États-Unis », a indiqué la compagnie aérienne, dont le hub est à Dubaï.

Les vols vers les États-Unis à partir de l’aéroport international de Dubaï passeront ainsi de 126 à 101. Les vols d’Emirates vers Los Angeles, Seattle et Boston passeront ainsi de deux vols par jour à un vol quotidien. Les vols quotidiens à destination de Fort Lauderdale et Orlando, dans l’État de Floride seront quant à eux réduits à cinq vols par semaine.

L’aéroport international de Dubai, où se situe le hub d’Emirates, est le troisième aéroport en termes de passagers, et un point de transit majeur pour les voyageurs affectés par les décrets présidentiels du président Trump d’interdire temporairement l’entrée dans le territoire de citoyens en provenance de six pays.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close