search-form-close

La Libye expulse plus de 40 harragas algériens

Le service libyen de lutte contre l’immigration clandestine a transporté 47 candidats algériens à l’immigration clandestine vers le poste frontalier de Ras Jedir, situé entre la Libye et la Tunisie, en vue de leur expulsion en Algérie, a indiqué ce lundi 20 novembre un communiqué du ministère libyen de l’Intérieur cité par l’agence Sputnik.

Ces ressortissants algériens, issus de plusieurs régions du pays selon la même source, étaient logés pendant un certain temps dans un centre d’hébergement pour réfugiés dans la ville de Zourara, située près de la frontière avec la Tunisie.

« Nous sollicitions les autorités algériennes à coopérer avec nous, et délivrer des documents de voyage temporaires (aux migrants) pour faciliter les procédures de leur rapatriement via l’aéroport de Mitiga », a appelé le service de lutte contre l’immigration clandestine.

Le même service a annoncé également avoir reçu sept algériens, actuellement mis dans un centre d’hébergement pour immigrés clandestins à Tripoli. Les sept migrants algériens ont d’ailleurs lancé un appel aux autorités algériennes pour accélérer leur rapatriement.

De même, le service libyen de lutte contre l’immigration clandestine a appelé les pouvoirs publics algériens à faciliter le rapatriement de plusieurs migrants algériens qui se trouvent dans plusieurs centres d’hébergement notamment, à Tripoli, Gharian et Zouara.

close