search-form-close
La wilaya de Sétif est-elle en passe de gagner la bataille anti-Covid ?

La wilaya de Sétif est-elle en passe de gagner la bataille anti-Covid ?

Dans la bataille anti coronavirus, la wilaya de Sétif enregistre des résultats encourageants. Signe de l’amélioration de la situation épidémiologique dans l’une des wilayas les plus peuplées d’Algérie, la décision du CHU Mohamed Saâdna de reprendre les soins hors-Covid.

Ce jeudi 10 septembre, la direction du centre hospitalo-universitaire a annoncé qu’il n’a été enregistré aucun cas positif et pas le moindre décès durant la journée du 8 septembre, hormis 5 cas suspects.

Les données épidémiologiques confirment une tendance décroissante du nombre de contaminations au Covid-19, souligne la direction du CHU qui parle même d’une situation épidémique « maîtrisée ».

Ces données sont consignées dans la plateforme numérique mise en place par l’établissement et chapeautée par l’épidémiologiste le Professeur Guemache Souad. La spécialiste insiste néanmoins sur le respect des mesures barrières et de ne surtout pas relâcher sur la distanciation sociale et le port des bavettes. La direction du CHU et sur la base de ces données et après avis du conseil scientifique, annonce la reprise des soins hors-Covid qui ont été gelés après que l’ensemble des services eurent été dédiés à la prise en charge des patients Covid.


Avec 3077 cas positifs, Sétif est la 4e wilaya la plus touchée par l’épidémie de coronavirus en Algérie, derrière Alger (5141 cas), Blida (3754 cas) et Oran (3703). Mais depuis quelques jours, le nombre de cas quotidiens recensés à Sétif n’a pas arrêté de reculer.

La décrue des contaminations au Covid-19 s’inscrit dans une tendance globale enregistrée à l’échelle nationale. Depuis lundi dernier, le nombre des contaminations est passé sous la barre des 300 cas enregistrés durant 24h.

De 289 cas positifs au Covid-19 enregistrés lundi 7 septembre, le nombre descend à 285 le lendemain mardi 8, à 278 cas mercredi 9 septembre et enfin à 272 contaminations pour ce jeudi 10 septembre.

Le 25 juin dernier, le Pr Rachid Malek, chef de service de médecine interne au CHU de Sétif qualifiait la situation d’ « alarmante » alors que le nombre des contaminations augmentait.

Le 8 juillet dernier entrait en vigueur un confinement partiel touchant 18 communes de la wilaya dont la ville de Sétif, avec un arrêt total des activités commerciales, économiques et culturelles, ainsi que la suspension de la circulation automobile et le transport de voyageurs. Avec 1578 cas au 6 juillet 2020, Sétif occupait la 3e place parmi les wilayas les plus touchées par la pandémie, après Blida et Alger.

  • Les derniers articles