search-form-close
L’Algérie sur le toit de l’Afrique

L’Algérie sur le toit de l’Afrique

Sans réaliser le match parfait, l’équipe nationale de football a remporté ce vendredi 19 juillet la CAN-2019 en Égypte, en battant en finale le Sénégal (1-0). Elle accroche une deuxième étoile à son mois, 29 après la première obtenue lors de la CAN 2010 à Alger.

La rencontre a démarré tambour battant. Les Verts ont réussi à trouver la faille dès la 2e minute de jeu grâce à Bounedjah. Le tir de ce dernier a été détourné par Salif Sané, qui a lobé son propre gardien de but Gomis. Le scénario idéal pour les Verts.

Cueillis à froid, les « Lions de la Teranga » ont tenté de réagir, avec à la baguette Sadio Mané, mais sans pour autant constituer un réel danger sur la cage de Rais M’bolhi.

Le Sénégal a commencé à se mettre en évidence par la suite, obtenant notamment trois coups de pied arrêtés à l’approche des 18 mètres, mal exploités par les attaquants sénégalais.

A la 37e minute, le Sénégal aurait pu égaliser d’un tir foudroyant de Mbaye Niang, qui a effleuré la transversale. Les Algériens reculent inexplicablement derrière.

Dominée, l’équipe algérienne s’est contentée de dégager le ballon et préserver son maigre avantage jusque-là la pause. Une échauffourée a éclaté entre les deux camps au retour des vestiaires, le gardien de but remplaçant Alexandre Oukidja est tombé par terre.

En seconde période, le Sénégal s’est montré très entreprenant et dangereux pour refaire son retard et relancer cette finale, ce qui lui a permis d’obtenir un penalty sifflé par l’arbitre camerounais Alioum Néant, avant de l’annuler en recourant à la VAR (assistant vidéo à l’arbitrage) (62e). Les joueurs algériens ont eu chaud.

A la 69e, le portier Rais M’bolhi sort sa grande classe pour effectuer une belle parade, repoussant un tir puissant de Sabaly, ce dernier a confirmé la domination des Sénégalais face à une équipe algérienne qui résiste derrière.

Dans les dix dernières minutes, le sélectionneur national a opéré trois changements, dont un défensif pour préserver l’avantage, avec l’entrée en jeu du défenseur Mehdi Tahrat en remplacement de Sofiane Feghouli.

À 21h53, l’arbitre camerounais Alioum Néant siffle la fin de la partie, et permet à l’Algérie de renouer avec les consécrations, 29 ans après son unique trophée remporté à domicile en 1990. Pour le Sénégal, il s’agit de la deuxième défaite en finale, 17 après un premier revers concédé à la CAN-2002 face au Cameroun (0-0, aux t.a.b : 2-3) au Mali.

Rappelons que les deux équipes se sont déjà affrontées en phase de poules (Gr.C), dans un match soldé par une victoire de l’Algérie (1-0) grâce à un but de Youcef Belaïli.

La finale a été précédée par une cérémonie de clôture haute en couleurs, qui a duré près de 20 minutes, en présence de près de 20.000 supporters algériens qui se sont déplacés au Caire pour soutenir les Verts à l’occasion de cette finale.

L’Équipe alignée :

M’bolhi, Zeffane, Bensebaini, Mandi, Benlameri, Guedioura, Bennacer, Feghouli (Tahrat, 85e), Mahrez (C), Belaïli (Brahimi, 84e), Bounedjah (Slimani, 88e).

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close